Web plus rapide : Google adopte HTTP/2 et jette SPDY

Le par  |  2 commentaire(s) Source : Chromium Blog
http

La prochaine version majeure du protocole réseau HTTP sera ajoutée à Google Chrome dans les prochaines semaines. Début 2016, le support pour SPDY sera supprimé. HTTP/2 est également un objectif pour Internet Explorer et Firefox.

Après avoir été à la manœuvre du protocole SPDY qu'il a commencé à développer en 2009, Google tourne cette page et ouvre celle de HTTP/2.

Dans un billet sur son blog Chromium, Google indique que le support pour HTTP/2 commencera à être déployé dans la version actuelle de Google Chrome au cours des prochaines semaines. Début 2016, le support pour SPDY sera retiré.

httpsUne surprise ? Pas vraiment. Encore à l'état de brouillon, HTTP/2 devrait très rapidement avoir droit à la publication d'une RFC (requests for comments). Il s'agira de la première nouvelle version majeure du protocole HTTP depuis HTTP 1.1 qui a été standardisé en 1999 dans la RFC 2616. HTTP/2 sera rétrocompatible avec HTTP 1.1.

Or, SPDY a servi de base pour HTTP/2 dont pour la réduction du temps de latence avec le multiplexage des requêtes et réponses à travers une seule connexion, la priorisation des requêtes et la compression des en-têtes HTTP. Pour les sites et applications Web, la migration de SPDY vers HTTP/2 devrait pouvoir se faire de manière transparente.

HTTP/2 ajoute des possibilités de multiplexage supplémentaires et utilise différemment les extensions TLS pour la sécurité. Au niveau des navigateurs, le support de HTTP/2 a également déjà débuté à titre expérimental dans Firefox mais aussi avec Internet Explorer 11 sur la préversion technique de Windows 10.

À ce sujet, Microsoft indiquait fin 2014 que SPDY a été un bon point de départ pour le standard HTTP/2, " mais il s'agit d'un protocole expérimental qui ne se prête pas à une adoption sur le long terme ". Tout comme pour Google Chrome, le support pour SPDY sera retiré d'Internet Explorer (et de Spartan).

Pour expliquer en quoi HTTP/2 est différent, Microsoft écrit :

" HTTP/2 fournit les éléments de la page Web plus rapidement et plus efficacement, tirant parti de toute la bande passante disponible. Avec les connexions de longue durée et le multiplexage (la capacité du protocole à combiner plusieurs requêtes sur une connexion), davantage d'éléments d'une page Web arrivent plus vite. Des fonctionnalités HTTP/2 expérimentales comme la dépendance des transmissions et des requêtes du serveur pourraient encore améliorer les performances Web à l'avenir. "

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1832302
Ca fonctionne comment dans la pratique ?

- C'est uniquement géré par le navigateur Internet.
- Le serveur web doit mettre quelque chose à jour.

Ca m'intéresse
Le #1832303
FRANCKYIV a écrit :

Ca fonctionne comment dans la pratique ?

- C'est uniquement géré par le navigateur Internet.
- Le serveur web doit mettre quelque chose à jour.

Ca m'intéresse


S'il y a "plusieurs requêtes sur une connexion", il faudra bien que le serveur les traitent. Les avantages sont un peu trompeur. Si le serveur est occupé plus longtemps sur une connexion, ça va faciliter les attaques DDOS et les possibilités de hacking en général. La sécurité y perdra ce que le confort n'y gagnera probablement même pas.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]