Google France : 6,5 millions d'euros d'impôt sur les sociétés en 2012...seulement

Le par  |  5 commentaire(s) Source : Le Figaro
Google-nouveau-logo-possible

Alors que l'optimisation fiscale pratiquée par les grandes multinationales américaines a de plus en plus de mal à passer auprès des gouvernements, la pratique fonctionne toujours efficacement : Google France continue de payer très peu d'impôt sur les sociétés au regard de son volume d'activité.

Les grandes multinationales utilisent toutes les ficelles des législations nationales pour payer le moins d'impôt possible, en utilisant plusieurs sociétés intermédiaires dans des pays ou régions à la fiscalité avantageuse.

Si ces méthodes d'optimisation fiscale ne sont pas illégales, ces dispositions deviennent si efficaces que ces grands groupes finissent par payer un impôt ridiculement faible et hors de proportion par rapport à leur activité...quand les entreprises nationales sont taxées au taux légal en vigueur, créant une distorsion qui incite de plus en plus de parlementaires à qualifier ces pratiques d'évasion fiscale.

Google-nouveau-logo-possible Les groupes incriminés restent sur une position de fonctionnement sur des bases légales mais la pression monte pour tenter de faire modifier les règles d'un jeu fiscal touffu et difficile à transformer en profondeur. En attendant une éventuelle volonté politique qui ne peut guère être que supranationale, les affaires continuent.

Google France a ainsi versé en 2012 6,5 millions d'euros d'impôt sur les sociétés, soit un peu plus que les 5,5 millions d'euros payés en 2011, quand son chiffre d'affaires déclaré a été de 193 millions d'euros (+40%) et son bénéfice net de 8,3 millions d'euros (+80%).

Sachant que le chiffre d'affaires réel réalisé en France est plutôt de l'ordre de 1,5 milliard d'euros, grâce à des recettes publicitaires et des revenus du portail Google Play pris en charge par Google Irlande, c'est un montant sans proportion avec son activité que reverse Google France en impôt sur les sociétés.

Google a également fait l'objet de critiques à ce sujet au Royaume-Uni où là aussi, le géant de Mountain View paie très peu d'impôt, ce qui en fait un sujet de critique du gouvernement par une opposition qui demande des mesures de régulation.

Mais réformer la fiscalité internationale est un exercice ardu et périlleux, dont les effets principaux mais aussi collatéraux doivent être longuement soupesés et anticipés, ce qui laisse encore au moins quelques années aux grands groupes pour profiter de leurs montages financiers jusque dans les paradis fiscaux.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1509232
et ces gouvernement si prompts à faire filtrer le web pour le telechargement illégal et autre ne peuvent ils pas juste "couper" google ? sans prendre en considérations les utilisateurs de vpn et autres solutions, google ferait quand meme un peu la gueule si des pays entiers le coupaient. On a vu le remou autours de la coupure des pubs google par free ...
Le #1509282
Personne ne s'occuperait des impôts payés par tel ou tel si les politiques n'avaient pas amenés l'État à la banqueroute en dépensant socialement toujours plus pour ce faire réélire depuis 40 ans.
Voilà ce qui arrive quand on est responsable de tout mais coupable de rien.
Le #1510692
tmtisfree a écrit :

Personne ne s'occuperait des impôts payés par tel ou tel si les politiques n'avaient pas amenés l'État à la banqueroute en dépensant socialement toujours plus pour ce faire réélire depuis 40 ans.
Voilà ce qui arrive quand on est responsable de tout mais coupable de rien.


Ce n'est pas le propos de l'article.

On constate juste qu'une PME française employant 300 salariés et dégageant un bénéfice de 50 millions € ( hypothèse d'une entreprise très rentable, on le voit ! ) va payer 15 millions €, alors que Google avec 1500 millions de CA et x centaines de millions de bénef ..... en paie 6 !!!

Donc l'entreprise française se fait niquer .... et pas les multinationales !

Bref, l'optimisation fiscale, ce n'est rien d'autre qu'une distorsion de la concurrence.

C'est comme courir la finale des 100m aux JO avec un sac à dos de 30 kg, face à des concurrents, qui n'ont pas de charge à porter, et qui se dopent aux anabolisants de manière parfaitement officielle. T'as peu de chances de gagner !....
Le #1511112
frèzetagada a écrit :

tmtisfree a écrit :

Personne ne s'occuperait des impôts payés par tel ou tel si les politiques n'avaient pas amenés l'État à la banqueroute en dépensant socialement toujours plus pour ce faire réélire depuis 40 ans.
Voilà ce qui arrive quand on est responsable de tout mais coupable de rien.


Ce n'est pas le propos de l'article.

On constate juste qu'une PME française employant 300 salariés et dégageant un bénéfice de 50 millions € ( hypothèse d'une entreprise très rentable, on le voit ! ) va payer 15 millions €, alors que Google avec 1500 millions de CA et x centaines de millions de bénef ..... en paie 6 !!!

Donc l'entreprise française se fait niquer .... et pas les multinationales !

Bref, l'optimisation fiscale, ce n'est rien d'autre qu'une distorsion de la concurrence.

C'est comme courir la finale des 100m aux JO avec un sac à dos de 30 kg, face à des concurrents, qui n'ont pas de charge à porter, et qui se dopent aux anabolisants de manière parfaitement officielle. T'as peu de chances de gagner !....


Les seuls qui se sont plaints sont les gouvernements, parce que l'objet est bien l'évitement fiscal, pas l'épouvantail d'une soit-disant distorsion de concurrence qu'on n'a entendu nulle part se plaindre.

Concernant ton analogie, si on ne veut pas perdre dans une course avec un handicap, on choisit une autre compétition ailleurs ou on ne courre tout simplement pas si on estime qu'on en a pas les capacités.

Les paradis fiscaux n'existent que les individus refusent de se faire broyer plus longtemps par les enfers fiscaux que sont devenues les sociales-démocraties occidentales.

Le #1511352
leurs problème c'est que Google ne fait rien de plus que d'exploiter la lois ! Donc la seule solution c'est de changer la lois sauf qu'au passage ils vont y laisser des plumes eux aussi. Bref c'est le serpent qui se mord la queue et Google rigole doucement et ils ont tristement raison.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]