Fermeture de Google Reader : du rab pour récupérer les données

Le par  |  4 commentaire(s)
Google-Reader-logo

Après ce 1er juillet, Google Reader appartiendra au passé. Les utilisateurs ont toutefois encore quelques jours pour récupérer leurs données.

Avec une date butoir fixée au 1er juillet, le lecteur de flux d'information au format RSS de Google va définitivement tirer sa révérence d'ici quelques heures. La fin d'un service dont la première apparition publique remonte à 2005.

Google-ReaderGoogle a annoncé cette décision en mars dernier dans le cadre de l'un de ses nettoyages de printemps. Elle a suscité un certain étonnement et la frustration d'utilisateurs. Mais leur mécontentement n'a pas eu d'influence sur le choix de Google justifié par le fait que l'usage de Google Reader a décliné.

Dans la politique de rationalisation de la firme de Mountain View qui vise à concentrer les ressources sur un plus petit nombre de produits, Google Reader n'a donc plus sa place. Pour finalement pousser la couche sociale Google+ ?

Pour rapatrier leurs données Google Reader, les utilisateurs peuvent se tourner vers Google Takeout. Ce service permet d'obtenir une archive zip contenant un dossier Google Reader avec un fichier XML pour les abonnements et des fichiers au format JSON ( notes, partages, listes des abonnés... ).

Le temps presse désormais mais si Google Reader s'éteint, Google permet l'exportation des données via Google Takeout jusqu'au 15 juillet prochain. Il suffit de se rendre à cette adresse.

Plusieurs services ont surfé sur la fermeture de Google Reader pour mieux se faire connaître et proposer une alternative. Certains ont été lancés dans des versions encore à l'essai. Parmi les noms qui reviennent le plus fréquemment, Feedly, Digg Reader, AOL Reader, Netvibes voire Pulse ou Flipboard, sans compter des extensions pour navigateur comme Brief ou Sage pour Firefox.

Toutefois, de telles roues de secours ne couvrent pas forcément toutes les fonctionnalités que pouvait offrir Google Reader comme par exemple au niveau de la recherche. Sans compter que Google Reader était aussi un service Web sur lequel s'appuyer divers clients RSS et applications mobiles.

Les utilisateurs risquent de se sentir orphelins d'un vrai remplaçant. Ils devront faire avec et s'adapter aux alternatives qui leur sont proposées.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1386792
Une alternative française : http://www.onemoretab.com qui recense toute la presse en ligne française et permet une sélection de contenus par sources et rubriques en plus de l'ajout classique de flux RSS. L'import de google reader se fait en quelques clics!
Le #1387092
reneduvet a écrit :

Une alternative française : http://www.onemoretab.com qui recense toute la presse en ligne française et permet une sélection de contenus par sources et rubriques en plus de l'ajout classique de flux RSS. L'import de google reader se fait en quelques clics!


Pour des questions de pérennité, performance, ... du service je vais éviter et conserver mon compte feedly
Le #1390442
Google Reader était valable, supprimer cette application de Google est un non sens pour moi, mais bon, Google est maitre de ses programmes .
Le #1395912
Aucune des alternatives n'est proposée en français, à part l'étonnant InoReader, qui figure également en haute position dans la liste des alternatives créée par Google eux-mêmes sur leur page google.com/reader: http://alternativeto.net/software/google-reader/

C'est même le seul lecteur de flux à proposer l'intégralité des fonctions de GR. À découvrir, il est en bêta depuis 2 mois, mais stable et riche de fonctionnalités. Également le seul à engager les utilisateurs via son forum et la localisation en collaborat.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]