Street View très encadré en Suisse

Le par  |  4 commentaire(s)
Street-View-Suisse

Google ne fermera sans doute pas Street View en Suisse, mais cette fonctionnalité de Google Maps est très encadrée pour le respect de la vie privée.

Il y a un an, Google envisageait de tout simplement fermer Street View en Suisse compte tenu de l'intransigeance de la décision du Tribunal administratif fédéral ( voir notre actualité ). Une décision contestée par Google qui avait saisi le Tribunal fédéral.

Selon l'AFP, le Tribunal fédéral a donné gain de cause à Google qui a été " dispensé de flouter sans exception tous les visages et plaques d'immatriculation sur son service Street View ". Reste néanmoins des conditions strictes imposées à Google s'il souhaite continuer à exploiter Street View en Suisse.

Le Tribunal fédéral a retenu que seulement 1 % des images mises en ligne ne sont pas suffisamment floutées. Cela passe pour la justice suisse puisque les personnes concernées peuvent demander le cas échéant un floutage manuel de Google.

Street-View-SuisseNéanmoins, Google devra continuer à améliorer son procédé logiciel et faire part des améliorations apportées au préposé fédéral à la protection des données et à la transparence ( voir communiqué ).

Pour les établissements dits sensibles ( centres d'accueil pour femmes battues, maisons de retraite, prisons, écoles, tribunaux, hôpitaux ), l'anonymisation doit être complète avant toute mise en ligne des clichés. Une obligation qui va au-delà du floutage pour les visages avec également les vêtements, la couleur de la peau...

Pour les images d'espaces privés comme les jardins et cours que les passants ne peuvent pas voir, interdiction de les publier sans l'accord des intéressés. Une mesure effective pour les nouvelles images, Google ayant trois ans pour se mettre en conformité avec les images déjà publiées.

Via son site mais aussi la presse locale, Google devra par ailleurs mieux informer la population s'il est prévu des prises de vue dans certains endroits.

Pas sûr avec toutes ces obligations que Google ait franchement envie de balader son Trekker en Suisse.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
patheticcockroach Hors ligne VIP 7663 points
Le #969091
"Pas sûr avec toutes ces obligations que Google ait franchement envie de balader son Trekker en Suisse."
=>pas sûr non plus que les Suisses aient envie qu'il vienne balader le trekker en question...
Le #969351

C'est marrant, tous les autres sites spécialisés proclament une VICTOIRE de Google. En réalité, on va allègrement vers une situation à l'allemande, où on floute allégrement, qui son magasin, qui son appart, qui son entrée, qui sa villa, jusqu'aux voitures intégralement floutées puisque reconnaissables, avec ou sans immatriculation. Vu le nombre de procès intentés en France aux photographes et éditeurs au nom du droit à l'image et surtout à l'exploitation des biens privés (mon yacht, ma voiture, ma maison, mon château, mon musée, etc. sont sur votre photo, passez à la caisse sinon procès), on ne comprend pas comment StreetView s'est imposé sans coup férir en France. Même en France (contrairement à ce qui est resté affiché longtemps sur WIkipédia), il est déjà possible, en cliquant en bas à gauche sur une ligne en tout petits caractères de demander à Google de flouter une partie de l'image. Mais qui le fait? Ou plutôt, qui sera le *premier* à le faire? Parce que l'unique maison ou magasin floutés de la ville ou du village, ça attirerait drôlement l'attention. "Mais tout le monde peut photographier ce qui est sur StreetView", commentent certains. Un type monté sur le toit d'une bagnole photographie par-dessus ta clôture ou ton muret, qu'est-ce que tu fais? (Il paraît qu'au Japon Google doit avertir la population de son passage.

Mais oubliez ce que je viens d'écrire: fanatique des sites d'occase,j'utilise quotidiennement StreetView pour voir chez qui je vais envoyer mon chèque; je le fais par prudence, mais des fois ça ressemble plutôt à de l'espionnage. Merci, Google.

Le #969461
De la part d'un pays qui impose à ses résidents les services administratifs tels que "le contrôle de l'habitant" et le "contrôle de l'étranger " où le passage est obligatoire, cette hypocrisie me fait bien rire. A moins que cela ne facilite trop notre sport national qu'est la délation ou que la confédération se réserve le droit exclusif du flicage de nos petites personnes. Il est vrai qu'avec tous les secrets honteux que nous hébergeons sur le territoire pour des raisons pécuniaires il y a de quoi se poser quelques questions sur ces mesures. Mais que l'on essaye surtout pas de faire croire au reste du monde que le but est de protéger notre vie privée.
Le #969511
je n'aimerais pas vivre en Suisse, brrr ça me fait froid dans le dos rien que d'y penser. je n'ai pas envie de croiser des morts vivants..
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]