Entrée en bourse : le CEO de Groupon répond aux critiques

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Reuters
Groupon logo pro

Alors que le site de bonnes affaires Groupon prépare son introduction en bourse, son CEO Andrew Mason répond aux critiques sur sa stratégie jugée dispendieuse.

Groupon logoAyant remis son dossier d'introduction en bourse auprès de la SEC depuis le mois de juin, le site de bonnes affaires Groupon fera prochainement son entrée en tant que société cotée sur les marchés publics afin de poursuivre sa croissance et de confirmer sa valeur et son rang face à une concurrence rude dans le secteur.

Son CEO, Andrew Mason, avait averti que l'année 2011 serait décisive pour Groupon, entre le succès qui lui permettrait de distancer ses concurrents ou l'échec en étant rattrapé par la foule de prétendants. Dans ce contexte, une entrée en bourse doit jouer un rôle pivot pour trouver les moyens d'une croissance auxquels d'autres ne pourront pas accéder.

Cependant, alors que cette introduction en bourse approche, les critiques se sont multipliées concernant le modèle économique de Groupon et les dépenses marketing importantes au regard de ses revenus, qui auraient été consacrées pour obtenir une visibilité disproportionnée.


Mason met les points sur les i

Dans un nouveau mémo adressé à ses salariés, Andrew Mason fait le point et s'emploie à démonter les arguments. Il y indique que les revenus US de Groupon devrait progresser de 12% entre juillet et août tandis que les dépenses marketing devraient chuter de 20%.

Il souligne également que les concurrents sont de taille modeste et progressent peu, tout en rejetant l'argument du matraquage publicitaire pour capter de nouveaux clients. Mason indique que le modèle économique de Groupon est plus difficile à établir qu'il n'y paraît pour beaucoup et que l'effort marketing mené actuellement n'est qu'une phase temporaire dans l'évolution du groupe.

Les incertitudes économiques mondiales et certains éléments financiers avaient laissé entendre que Groupon connaissait un coup de frein sur son activité en Amérique du Nord. Mason a démenti les rumeurs de fermeture de bureaux et de licenciements en Chine, dans le cadre de son partenariat avec la société Tencent.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]