Smartphones : Huawei ne veut racheter personne et prend une licence ARMv8

Le par  |  1 commentaire(s) Source : Reuters
Logo Huawei

Huawei ne compte pas racheter un fabricant de mobiles à court terme pour accélérer sa présence sur le secteur mais prend plutôt une licence ARMv8 pour concevoir ses propres processeurs mobiles.

Au mois de juin 2013, le Financial Times avait laissé entendre que Huawei s'intéressait au rachat de Nokia, selon les propos de l'un des cadres du groupe, Richard Yu. Le journal économique avait un peu fait monter la sauce pour ce qui n'était qu'un propos très général et qui a rapidement été démenti par la suite.

Il reste que le géant chinois rêve d'être dans le Top 3 mondial de la téléphonie et que le rachat d'un acteur en difficulté pourrait l'aider en ce sens. A ce titre, puisque les mobiles de Nokia sont maintenant (presque) sous le contrôle de Microsoft, le fabricant canadien BlackBerry pourrait être convoité, même si les difficultés seraient nombreuses.

Logo Huawei L'une des membres du conseil d'administration du groupe chinois veut pourtant de rejeter l'idée, affirmant que Huawei n'était pas en phase d'acquisition d'un acteur mobile et préférait compter sur ses propres forces.

L'entreprise vient d'ailleurs d'annoncer un accord avec ARM pour la prise d'une licence concernant l'architecture ARMv8 qui a la particularité de gérer le 64-bit et se trouve au coeur des plates-formes ARM Cortex-A50 annoncées fin 2012.

Ces dernières seront la base de processeurs de nouvelle génération pour smartphones et tablettes haut de gamme, mais aussi pour des serveurs dédiés ou des ordinateurs avec une forte composante de mobilité. Avec ce partenariat, Huawei est en position de concevoir ses propres coeurs de processeur.

ARM Cortex A57 A15

Les améliorations de performance promises par ARM Cortex-A50 vs ARM Cortex-A15

L'accord renforce également un partenariat de recherche mené depuis neuf ans avec ARM et valorisé à plusieurs centaines de millions de dollars. Huawei a déjà commencé à proposer ses propres processeurs ARM dans ses produits mobiles, avec le processeur K3v2 de Hi-Silicon, et une possible déclinaison vers une plate-forme K3v3 prochainement.

Le support de l'architecture ARMv8 servira surtout ses activités d'équipementier télécom en permettant de proposer des équipements réseau et cloud sous processeur ARM.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1466582
Eh bien, jamais vu de téléphones Hawaî en magasin au quebec...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]