IDC : coût et exclusivité pourraient jouer contre l'iPhone

Le par  |  1 commentaire(s)
Apple - iPhone iphone

Les enquêtes d'opinion autour de l'iPhone se suivent et...ne se ressemblent pas. Pour les uns, c'est l'euphorie auprès du grand public, pour les autres, comme IDC, certaines données risquent de refroidir les ardeurs des futurs acquéreurs.

Apple iphone iphoneLe déjà très célèbre iPhone n'arrivera que le 29 juin prochain aux Etats-Unis, mais les cabinets d'études rivalisent d'enquêtes et de rapports pour cerner le phénomène. IDC s'est prêté au jeu et a interrogé 456 abonnés mobiles américains sur leur perception du premier téléphone portable orné d'une Pomme.

Si 60% de l'échantillon avoue être intéressé par l' iPhone, les modalités de sa commercialisation les laissent dubitatifs sur un achat potentiel de l'appareil mobile. Le prix élevé (500 à 600 dollars selon la version) et l'exclusivité envers AT&T sont deux facteurs limitants qui pourraient refroidir les ardeurs.


Entre fan attitude et réserves
Cette analyse vient en contradiction de l'étude réalisée par M:Metrics réalisée quelques jours avant, dans laquelle ces critères ne semblaient pas constituer un frein à l'adoption de l' iPhone. Celui-ci possède un pouvoir de séduction indéniable mais pourrait pousser les consommateurs à une attitude attentiste face à l'absence de clarté sur les forfaits et les capacités du produit.

Ainsi, seulement 10% des personnes interrogées sont prêtes à payer le prix fort assorti d'un contrat de 24 mois. Au-delà du coût du smartphone, l'obligation pour les acheteurs de se restreindre à l'opérateur AT&T est également un facteur limitant, surtout aux Etats-Unis où les contrats de deux ans sont répandus.

Enfin, il reste des incertitudes concernant l'ergonomie même de l' iPhone. Encensé depuis des mois, très peu de personnes ont eu effectivement l'occasion de l'avoir entre les mains. L'interface tactile présente un fort potentiel mais n'est pas dépourvue d'écueils auxquels il faudra échapper. Cela fait beaucoup de conditions à réunir pour réussir une entrée sur un marché de la téléphonie mobile déjà très encombré.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #175159
Ben Apple tente le coup !
Si l'engouement se confirme ils seront dans un rapport de force qui leur permettra de negocier avec d'autres operateurs aux meilleures conditions.
S'il n'avait pas fait cela, c'etait les operateurs qui jouaient le 1er rôle et gérait la stratégie de commercialisation de leurs offres.
Là Apple reste en position dominate et selon les ventes d'iPhone préparera la commercialisation de la version 2 de l'iphone avec tous les atouts en main.
Le seul truc qu'on peut reprocher à Apple est les segments de gamme squi se chevauchent !
Mac mini fait ede l'ombre à l'iTV d'ailleurs ils semblent qu'ils arrêteront sa commercialisation.
L'iPhone va empiéter sur les ventes des iPods nano et mini.. qui voudra d'un ipod a part si c('est pour avoir un disque de stockage conséquent quand l'iphone pourra faire la même chose..
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]