Impression 3D : l’échéance de certains brevets pourrait favoriser l’adoption du matériel

Le par  |  3 commentaire(s) Source : Quartz
imprimante 3D

L’impression 3D est-elle au bord d’une véritable révolution ? C’est ce que laissent penser plusieurs spécialistes du domaine évoquant l’arrivée de certains brevets clefs dans le domaine public.

Selon Duann Scott de la société Shapeways, d’ici le mois de février 2014, des brevets clefs qui limitent actuellement la concurrence sur le marché de l’impression 3D devrait tomber dans le domaine public. Un événement qui pourrait permettre aux industriels de proposer des imprimantes plus perfectionnées pour moins cher.

imprimante 3D (2) Parmi ces brevets, l’un des plus intéressants est sans doute celui concernant le frittage laser, qui permet d’imprimer des structures tridimensionnelles en métal. De la poudre métallique est disposée sur une plateforme, puis des lasers viennent faire fusionner les poudres. En multipliant les couches et les passages, la structure métallique prend alors forme.

Lorsque ce brevet ne sera plus exclusif, un grand nombre de fabricants devraient se lancer sur le secteur. La logique commerciale voudrait alors que les prix plongent d’autant que les acteurs sur le marché se multiplient.

Cela avait déjà été le cas avec l’impression 3D actuellement connue du grand public, reposant sur l’utilisation de plastiques. Lorsque certains brevets sont tombés dans le domaine public, de nombreux fabricants ont profité de l’occasion pour se faire un nom et proposer des imprimantes sous la barre des 400 $.

imprimante 3D (3) Il n’aura fallu que cinq années pour voir ces imprimantes passer de plus de 14000 $ à seulement 400 $.

L’autre point intéressant abordé par Duann Scott est l’évolution de l’impression 3D. Actuellement, les modèles proposés au grand public restent peu avancés et ne sont pas prévus pour réaliser de vrais prototypes ou concepts. Il s’agit d’avantage d’imprimantes ludiques permettant de concrétiser physiquement un projet virtuel, mais sans pouvoir réellement l’exploiter dans des conditions d’usage, comme des pièces d’un assemblage complexe par exemple.

Avec la disponibilité de certains brevets, de nouvelles techniques et de nouveaux matériaux vont permettre de rendre accessible une qualité supérieure d’impression 3D tant au niveau de la résistance des pièces que de leur précision.

La démocratisation de ces imprimantes 3D de qualité industrielle ne devrait pas se faire immédiatement les brevets arrivant à leur terme, mais une sérieuse avancée dans le domaine est à prévoir à partir de 2015.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1416722
Impeccable avec l'arriver des imprimantes 3D, nos dirigeant vont pouvoir enfin s'imprimer des cerveaux :
la france va peut etre allé mieux demain
Le #1417222
Je parie que certains vont imprimer des armes à feu qui marcheront bien ...!

Ben quoi, j'ai pas dit une connerie-là, ......si ?!?
Le #1418412
Je suis impressionné par cette nouvelle technologie qui peut apporter beaucoup notamment sur le plan médical mais nul doute qu'il va falloir légiférer car cela va poser des problèmes par apport à la propriété intellectuelle.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]