Impression 3D : Et maintenant, le premier pistolet en métal

Le par  |  11 commentaire(s) Source : The Verge
solid concepts arme imprimee

L'impression 3D est une technologie formidable qui tend à se généraliser dans les années à venir auprès des consommateurs. Malheureusement, certaines sociétés exploitent déjà cette technologie pour tenter de percer dans un domaine assez critiqué : la conception d'armes à feu.

Grâce à l'impression 3D, de nouveaux horizons s'annoncent pour les esprits créatifs. Là où les idées s'arrêtaient autrefois à un manque de savoir-faire dans la construction, le modélisme ou l'assemblage, l'impression 3D permet presque à chacun de concrétiser facilement et rapidement presque n'importe quel projet.

solid concepts 1911 Si la démocratisation de cette technologie permet à une vaste majorité d'utilisateurs de réaliser des projets inoffensifs, d'autres ont des ambitions bien différentes, et l'industrie des armes à feu a déjà mis la main sur le secteur.

On se rappellera ainsi de Defense distributed qui a publié sur la toile les plans permettant de réaliser le "Liberator", le premier pistolet entièrement imprimé en 3D, rapidement suivi d'une carabine... Des projets qui présentaient le désavantage de ne pas se vouloir durable dans le temps, les contraintes appliquées à l'ABS amenant rapidement des détériorations fatales aux armes imprimées.

Or, les imprimantes 3D ne se limitent pas au plastique, et ce n'était qu'une question de temps avant de voir arriver la première arme à feu imprimée en métal.

  

C'est Solid Concepts qui revendique ainsi avoir imprimé le premier pistolet semi-automatique en métal. Une arme qui reprend les lignes du mythique Colt 1911 et qui se veut bien plus endurant puisque la firme annonce avoir réussi à tirer 50 coups de feu avec ce dernier sans noter aucune détérioration.

Solid Concepts aura eu recours au frittage laser pour réaliser les quelque 30 pièces qui constituent l'arme de poing. Et la firme indique que son idée de départ n'était pas de choquer, mais de prouver que l'impression 3D affichait un potentiel bien plus important que l'impression de bibelots ou de têtes de Yoda miniatures.

Heureusement, à l'heure actuelle la technologie de frittage laser n'a pas pour vocation de devenir accessible au grand public. La technologie se veut très coûteuse et nécessite une expertise au niveau de la manipulation, des réglages et de la conception 3D des pièces.

En outre, en plus de s'offrir un coup de buzz formidable, Solid Concepts prouve que l'impression par frittage Laser peut être aussi fiable qu'un moulage, ou qu'un usinage CNC, y compris pour des pièces soumises à de fortes contraintes comme un percuteur, un canon de fusil, ou une culasse.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1553112
Pourquoi avoir imprimé une arme? si le but n'était pas de choquer , il s auraient pu imprimé un instrument de musique qui fonctionne tout aussi bien, ou un bloc moteur ... Mais ça aurait beaucoup moins "choqué" et ça n'aurait pas fait le tour de la toile;
Le #1553152
chibre a écrit :

Pourquoi avoir imprimé une arme? si le but n'était pas de choquer , il s auraient pu imprimé un instrument de musique qui fonctionne tout aussi bien, ou un bloc moteur ... Mais ça aurait beaucoup moins "choqué" et ça n'aurait pas fait le tour de la toile;


Pas sûr qu'un instrument de musique ou même un moteur subisse des chocs aussi violents que les pièces d'une arme à feu...
Le #1553162
Personne ne semble vraiment mesurer à quel point l'ombre du monde de demain que l'on commence à apercevoir est effrayante...
Le #1553242
Un moteur est peut être moins sollicité qu'une arme (et encore, ça explose bien aussi) sur 50 coups car c'est un pistolet. Mais faire tourner un moteur ne serait-ce qu'une minute, ça fait 2000/3000 explosions (moteur 4 temps, une explosion pour 2 tours donc régime moteur à 4000/6000 tours minutes). Sans parler des vibrations continuelles etc...
Le #1553292
Ce n'est destiné bien sûr qu'à provoquer un gros coup de buzz ... on aurait bien entendu pu fabriquer un objet moins polémique ...

----J'espère quand même que ce n'est pas représentatif d'une époque.
Je me souviens d'une agence de pub qui se lançait il y a 30 ans, et qui pour se faire connaître avait affiché une nana en monokini, les bras croisés sur les seins, avec écrit en dessous "demain, j'enlève le bas !"
C'était l'époque où Canal + démarrait, le porno arrivait doucement à des heures tardives et en crypté uniquement
.... avant de déferler partout sur internet, sur une simple recherche web, avec tes gamins devant l'écran exposés à des images qui te sidèrent, toi !!!

----Comme Sicyons, j'espère que non, mais ... il y a des chances que dans 15ans certains endroits du monde soient devenus infréquentables, à cause de la prolifération d'objets 3D, comme celui-ci !

Le #1553562
l'impression 3d est une révolution industrielle. Et tout ce qu'on trouve à fabriquer, c'est un outil de destruction. Pauvres fous que nous sommes.
Anonyme
Le #1553592
Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai du mal à appeler cela de "l'impression".
Le #1553622
alucardx77 a écrit :

l'impression 3d est une révolution industrielle. Et tout ce qu'on trouve à fabriquer, c'est un outil de destruction. Pauvres fous que nous sommes.


Les découvertes scientifiques ont toujours été utilisé par les armées en priorité lorsque cela etait possible. rien de très très nouveau...
Le #1554382
Avec l'impression 3D, le particulier pourra à moyen terme (15 ans maximum) fabriquer à domicile toutes sortes d'objets: fourchettes, couteaux de cuisine, hache, épée, glaive, sabre, bref des objets qui deviendront quotidiens....
Le #1554752
Mike-63 a écrit :

Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai du mal à appeler cela de "l'impression".



C'est pourtant bien une impression:

On ajoute une couche d'un produit sur une autre (le frittage laser permettant de faire "fondre" et fusionner les couches ensemble).

Ce qui est différent des techniques "courantes" d'usinage industrielles, qui se font essentiellement par extraction de matière et non par ajout (on creuse dans un bloc par fraisage, tournage, meulage, ...)


Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]