Intel ne compte pas faire d'Atom un processeur pour serveurs

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Infoworld
Intel Atom logo pro

Même si certains intégrateurs travaillent sur des serveurs à base de processeurs mobiles Atom pour leurs vertus de basse consommation, Intel ne compte pas les promouvoir dans cette utilisation particulière.

Intel Atom logoPendant que son concurrent ARM a dévoilé une nouvelle architecture ARM Cortex-A15 capable de répondre aux besoins de processeurs pour serveurs, avec plusieurs prototypes en phase de test chez les fabricants de serveurs, on aurait pu penser que le fondeur Intel ferait barrage avec son processeur mobile Intel Atom.

Cette vision était d'autant plus logique que des annonces en ce sens ont été faites après l'intégration de processeurs Atom dans des solutions comme le SM1000 de SeaMicro, qui embarque pas moins de 512 processeurs Atom, dévoilé au mois de juin 2010.

Pourtant, l'utilisation des processeurs Atom pour des serveurs basse consommation ne semble pas faire partie des priorités d' Intel, qui ne semble pas croire en sa diffusion massive sur ce créneau, en dehors d'un marché de niche.

" Nous ne sommes pas opposés à l'idée de serveurs sous Atom, mais nous ne voyons tout simplement pas d'adoption massive de l' Atom en tant que processeur pour serveur ", a indiqué Kirk Skaugen, vice-président et responsable du Data Center Group d' Intel.


Intel à la marge, ARM au coeur de ce nouveau segment potentiel

Quant à la concurrence potentielle des processeurs ARM, le même Skaugen note qu'ils ne sont pas compatibles avec les applications pour architecture x86, ce qui constitue une contrainte supplémentaire pour espérer percer sur ce marché.

La complexité induite par la mise en parallèle des processeurs mobiles élimine en grande partie le gain sur la consommation d'énergie. Et un processeur multicore avec multi-threading sera toujours plus efficace qu'un assemblage d'autant de processeurs Atom à simple coeur, a-t-il ajouté.

Mais dans le même temps, ARM travaille à apporter le multi-threading dans ses processeurs mobiles, propriété que n'intègre pas le nouvel ARM Cortex-A15 pour des raisons de cohérence logicielle, et cette possibilité intéressera directement sa stratégie d'entrée sur le marché des serveurs.

Selon les observateurs, ARM n'a d'autre choix que de proposer du multi-threading à moyen terme, même si cela implique des bouleversements dans l'architecture logicielle et que cela conduira vraisemblablement à une fragmentation en familles de processeurs orientées vers un type spécifique d'activité.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]