Ultrabook : Intel met la main à la poche pour séduire

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Digitimes
logo-intel

Pour aider à faire passer le concept de l'ultrabook chez les fabricants taiwanais, Intel n'hésiterait pas à proposer des financements pour soutenir les projets.

logo-intelL' Ultrabook est le nouveau concept dévoilé par Intel au salon Computex 2011 pour évoquer l'avenir des ordinateurs portables sous architecture x86, à la limite du nomadisme, avec des appareils toujours plus fins et moins gourmands en énergie.

L'initiative a été lancée pour tenter de contrer la percée possible des smartbooks, ces ordinateurs ou produits nomades sous architecture ARM, capables de menacer les catégories des netbooks aux ordinateurs portables d'entrée de gamme.

Mais les fabricants ODM semblent rester circonspects face aux perspectives promises par Intel. Le fondeur n'a pas encore vraiment de processeurs réellement capables de concurrencer les processeurs mobiles ARM ( cela pourrait changer en 2012 ) et ils gardent un souvenir mitigé d'autres initiatives comme les processeurs CULV ( Consumer Ultra Low Voltage ), qui n'ont pas vraiment réussi à percer.


Incitation à l'exploitation du concept Ultrabook

Avec en plus les netbooks ( dont la plupart embarquent des processeurs Intel Atom ) qui souffrent de la concurrence des tablettes tactiles, exploiter des solutions Intel n'est plus forcément une garantie de réussite assurée.

Pour pousser son concept d' Ultrabook, le fondeur n'hésiterait donc pas à jouer la carte de la séduction en soutenant financièrement les projets d' Ultrabooks des fabricants pour les inciter à les mener à terme ( comme il le fait déjà pour les projets de tablettes x86 / Android )

C'est aussi que le fondeur fonde de grandes espérances sur cette nouvelle forme d'informatique nomade et compte sur une part de marché de 40% des ordinateurs portables d'ici fin 2012. Cependant, le prix plus élevé des processeurs pour Ultrabook devrait conduire à des produits finis dans des fourchettes de prix débutant à 1000 dollars, ce qui risque de freiner dès le départ leur adoption, alors que tablettes et netbooks captent déjà l'attention dans l'espace 300 à 600 dollars.

Si la cible des Ultrabooks est plus proche de celles des ordinateurs portables, les produits nomades / mobiles, toujours plus puissants, pourraient dès le départ faire de l'ombre à cette nouvelle catégorie d'ordinateurs.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]