Internet au bureau : 50 minutes de surf perso par jour

Le par  |  12 commentaire(s) Source : Olfeo (PDF)
internet

D'après les résultats d'une étude publiée par Olfeo sur l'utilisation d'Internet au bureau, le surf personnel représente 44 % de ce temps.

Société française spécialisée dans l'édition de logiciels de sécurité Internet, Olfeo publie son étude annuelle sur l'utilisation d'Internet au bureau. Elle a été réalisée sur l'année 2014 pour cinq pays européens : France, Allemagne, Belgique, Luxembourg et Suisse.

Pour plus d'une centaine d'entreprises dans des secteurs divers (santé, banque, service, distribution, collectivités locales…) et représentant plus de 150 000 employés au total, l'étude se base notamment sur l'analyse des journaux de connexion au Web fournis par les serveurs proxy (sans identification des collaborateurs).

En moyenne, un salarié passe 1h53 par jour sur Internet au bureau dont 100 minutes via une connexion filaire et 13 minutes en connexion Wi-Fi. Sur ce temps total de navigation journalière, 50 minutes sont consacrées à du surf personnel. Ainsi, 44 % du surf quotidien au bureau est personnel. Cela représente l'équivalent de 25 jours par an.

Quand le surf sur Internet se fait à titre personnel, il est à noter que ce sont les connexions en Wi-Fi qui prennent alors le pas sur les connexions filaires. Le moment de la journée le plus exploité pour le surf personnel se situe entre 11h et 15h.

Olfeo-Internet-au-bureau-etude-2015-1

" Lorsque l'on additionne les 50 minutes quotidiennes, on constate que cela représente plus de 5 semaines par an passées par un employé à naviguer à des fins personnelles au bureau. D'un point de vue financier, ce coût pour un employé de bureau représente près de 1,2 mois de salaire par an, soit une perte annuelle de 6 656 € pour un employé "

, assène Olfeo.

Pour le cas de la France, le podium des sites les plus visités au bureau (moteurs de recherche exclus) est constitué de Facebook, YouTube et Wikipédia. C'est un même podium pour les autres pays de l'étude à l'exception de l'Allemagne où Wikipédia est devant YouTube.

Olfeo-Internet-au-bureau-etude-2015-2
Un classement des catégories de sites les plus visitées au bureau a également été établi. Pour la France, l'Allemagne et la Belgique, on y retrouve une trace… de la pornographie. Une navigation à titre professionnel ?

Olfeo-Internet-au-bureau-etude-2015-3

Complément d'information
  • Des robots journalistes déjà au travail sur internet
    L'agence de presse américaine Associated Press l'avait annoncé à la fin du mois de juin dernier et c'est désormais chose faite : certains articles publiés sur Internet sont produits par des robots.
  • Le FDI reprécise le lien travail et Internet
    Face à la multiplication des conflits entre salariés et directions sur l'usage à des fins personnelles de l'Internet en entreprise, le forum des droits sur l'Internet ( FDI ) à mis à jour un dossier sur ...

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1839050
Y en a qui visitent de sites de Q au boulot?.... J’imagine ce que ça doit être quand ils sont à la maison.... courbatures garanties...
Le #1839052
Comment cette société a déterminé que les surf n’étaient pas dans le cadre du travail ?

Pour ma part je vais énormément sur les forums et les sites de question réponses, Wikipédia dans le cadre de mon travail , "comment ça marche" serait un bon exemple de site qui entrerait dans le cadre pro durant le travail et pas pour le divertissement.

Et je pense que pas mal de monde est dans ce cas de figure également.
Le #1839055
Faites gaffe les gars
50 minutes de surf en ... trop
c'est suffisant pour créer une suspicion auprès du patron ....!!!
Maintenant, les entreprises vont se méfier comme jamais ....
Dernièrement, on a eu le piratage informatique de la chaine de télévision TV 5 monde
donc, tous les surfeurs au boulot sont des suspects potentiels en cas d'attaque sur les serveurs informatiques professionnels !!!

On vous aura prévenu

Le premier qui se fait "gauler" il paye sa tournée ... hé hé hé ....
Le #1839056
markus a écrit :

Comment cette société a déterminé que les surf n’étaient pas dans le cadre du travail ?

Pour ma part je vais énormément sur les forums et les sites de question réponses, Wikipédia dans le cadre de mon travail , "comment ça marche" serait un bon exemple de site qui entrerait dans le cadre pro durant le travail et pas pour le divertissement.

Et je pense que pas mal de monde est dans ce cas de figure également.


Ton nez s'allonge
On t'as reconnu Pinocchio ....
Le #1839059
Chez nous, un cadre s'est fait lever en flag de visionage de porno ==>lourdé...

Sinon, vu que l'outil informatique englobe pratiquement tous les aspects de la vie, il est difficile de cloisonner efficacement les activités...
Le #1839060
Problème résolu chez moi. Un proxy avec filtres (anti FB et Cie) pendant les heures de travail, log sur toutes les visites effectuées. Un accès full uniquement pendant la pause déjeuner ou après les heures de bureau. Règlement intérieur qui fait ses preuves et dont personne ne se plaint. Pour ce qui est de la 3G/4G, s'ils veulent douiller pour aller sur leur réseau social favori, c'est leur problème (tant que cela ne nuit pas à la rentabilité)
Le #1839064
DeepBlueOcean a écrit :

markus a écrit :

Comment cette société a déterminé que les surf n’étaient pas dans le cadre du travail ?

Pour ma part je vais énormément sur les forums et les sites de question réponses, Wikipédia dans le cadre de mon travail , "comment ça marche" serait un bon exemple de site qui entrerait dans le cadre pro durant le travail et pas pour le divertissement.

Et je pense que pas mal de monde est dans ce cas de figure également.


Ton nez s'allonge
On t'as reconnu Pinocchio ....


J'ai pas compris
Le #1839065
Pornographie navigation à titre professionnel ?

Ben en même temps si tu travailles dans un sex shop ou chez Marc Dorcel ... :-D
Le #1839083
50 mns par jour ! dans le privé surement, dans l'administration c'est 50 mns par heure
Le #1839088
markus a écrit :

Comment cette société a déterminé que les surf n’étaient pas dans le cadre du travail ?

Pour ma part je vais énormément sur les forums et les sites de question réponses, Wikipédia dans le cadre de mon travail , "comment ça marche" serait un bon exemple de site qui entrerait dans le cadre pro durant le travail et pas pour le divertissement.

Et je pense que pas mal de monde est dans ce cas de figure également.



"l'étude se base notamment sur l'analyse des journaux de connexion au Web fournis par les serveurs proxy"

En gros c'est purement subjectif:

Tel site est considéré comme perso, tel site non.


Déja, c'est loin d'etre évident (j'ai beau détester facebook, dans le cadre professionnel, il a aussi sa place, notamment pour suivre certains collaborateur, concurrent, ....)

Mais surtout, le "temps" passé sur un site ne correspond pas à la durée de la session:


Tu vas sur un site, ça te prend quelques secondes, c'est ouvert dans un coin, bah la session dure et dure....

Avec ce genre de méthodes, on a des journée qui font plus de 24h de boulot par jour....

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]