Kodak pourrait céder les brevets litigieux face à Apple

Le par  |  1 commentaire(s) Source : Wall Street Journal
iPhone 3G logo pro

Sous pression financière et craignant de voir ses brevets tomber dans les mains d'autrui sans contrepartie en cas de prise de participation majoritaire dans son capital, Kodak évaluerait la possibilité de vendre les brevets qui font l'objet d'une plainte contre Apple et Research in Motion.

kodak_logoPuisque tout le monde dans l'industrie high-tech est en quête de brevets mobiles ( et prêt à y mettre le prix ) et que d'autre part Eastman Kodak a désespérément besoin de se renflouer, pourquoi ne pas tenter de céder une partie de sa propriété intellectuelle et notamment les brevets qui font l'objet d'une plainte contre Apple et Research in Motion ?

Affaiblie par cette plainte et affichant des pertes depuis deux trimestres, la grande crainte de Kodak est de voir un groupe tenter une OPA et prendre le contrôle de la société et un accès direct à ses brevets pour un montant beaucoup plus faible que si la propriété intellectuelle était vendue.

Le Wall Street Journal indique que la société a déjà pris des mesures pour décourager toute tentative de prise de participation de plus de 5% et étudie la possibilité de vendre 10% de sa propriété intellectuelle, soit environ 1 100 brevets, dont ceux sur la prévisualisation des images, qui font justement l'objet du litige avec Apple et RIM, et qui ont permis à la société de profiter de la croissance du marché des imprimantes proposant un tel système.


Vendre ses brevets plutôt que quelqu'un s'en empare à bon prix

Si Kodak est valorisée 650 millions de dollars, la cession d'une partie de sa propriété intellectuelle pourrait rapporter beaucoup plus et faire oublier ses pertes. Le brevet sur la prévisualisation est utilisé sous licence par 32 sociétés  et Kodak, via une plainte précédente, a su faire plier les groupes coréens Samsung Electronics et LG Electronics pour un montant de presque 1 milliard de dollars.

Kodak espérait obtenir le même dédommagement de sa plainte contre Apple et RIM mais l' ITC ( International Trade Commission ), qui arbitre le litige, ne donne pas vraiment de signes d'une résolution rapide.

La société n'a pu manquer de suivre l'enchère pour les brevets mobiles de Nortel fin juin et apprécier le montant de 4,5 milliards de dollars mis en jeu. De quoi donner envie de profiter de ce climat particulier dans la guerre des brevets.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #814701
On s'en fout de ces histoires de brevets. Ca devient du voyeurisme, les USA se débattent avec ces conneries qui relèguent leurs industries au rôle de faire valoir de la Chine et nous on compte les coups (en tout cas c'est ce qu'on croit).
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]