Un laboratoire d'analyse sous-cutané

Le par  |  11 commentaire(s) Source : Gizmag
implant analyse sanguine

Bonne nouvelle pour celles et ceux que la vue du sang amène à la syncope, les scientifiques de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne pourraient avoir mis au point un laboratoire évitant toute ponction sanguine.

Plutôt que de se rendre dans un laboratoire pour effectuer des analyses sanguines, nous pourrions simplement avoir à interroger directement une micro puce placée dans notre avant-bras d’après les scientifiques de l’EPFL.

implant test sanguin Les chercheurs ont développé une puce de la taille d’un grain de riz, qui ne manquera pas de faire penser aux puces RFID implantées aux animaux ou déjà utilisées dans le cadre d’un système d’identification et de paiement sans fil.

Une puce placée sous la peau et qui se révèle en réalité être un véritable laboratoire d’analyse sanguine, capable de transmettre des informations sans fil vers un lecteur approprié.

Le prototype développé mesure à peine 14 mm de long et est équipé de 5 capteurs capables d’identifier 5 protéines ou acides organiques de façon simultanée. La surface des capteurs est couverte d’enzyme permettant de capturer les substances dans le corps comme le lactose, glucose ou l’Adénosine triphosphate (ATP). Malheureusement, pour l’instant ces enzymes ont une durée de vie d’un mois et demi seulement ce qui limite automatiquement la durée de vie globale de la puce.

Les scientifiques espèrent néanmoins trouver une parade et annoncent pouvoir potentiellement détecter n’importe quoi dans le sang du porteur.

L'implant ne propose pas de batterie, et c’est un patch appliqué sur la peau du patient qui l’alimente par induction.

implant test sanguin (2) Le patch externe collecte également les données transmises via une connexion sans fil sécurisée depuis l’implant qu’il renvoie ensuite en Bluetooth vers une tablette ou un smartphone, puis vers le médecin traitant.

Disposer d’un tel outil permettrait de proposer des suivis personnalisés plus poussés aux patients souffrant de maladies chroniques, et d’intervenir bien avant l’apparition des premiers symptômes qui amènent le patient à prendre la décision d’une consultation médicale.

  

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1252602
On est tous "fliqués" de l'extérieur.... maintenant on l'est de l'intérieur....
La puce RFID nous a vaincu....
Anonyme
Le #1252622
La réalité révèle le pire de la science-fiction.
Le #1252702
c'est les gens qui exploitent les congés maladie qui vont faire la gueule.
"desolé patron je suis malade je pourrais pas venir cette semaine"
"c'est bizarre je lis sur ta puce que tu pete la forme pourtant, pas de soucis on va juste prendre ca sur tes cp, bonnes vacances"


En tout cas moi vivant on m'implantera jamais de l'electronique dans le corps... rien que le fait qu'il y ai un risque de surchauffe et que le truc brule a l'interieur est dangereux, sans compter les risque de court jus, le metal qui apres un coup se split en plusieur partie et finira comme les bon vieu shrapnel de la guerre, surtout pour ce que ca apporte.

La seule technologie que j'accepterais c'est les vrai nanobot, deja testé depuis plusieurs années fonctionnels, qui iront la ou y'a un soucis, le detruiront/repareront, puis se disperseront dans le corps humain sans se desagreger ou causer de symptome, donc en gros, pas avant le 23 ieme siecle ;p y'avais un episode d'au dela du reel sur les nanobot, et ca semble faisable avec du temps ;p bon apres c'est une serie c'est partie en sucette mais l'innovation vient toujours de l'imagination avant gardiste
Le #1252742
minicupi a écrit :

c'est les gens qui exploitent les congés maladie qui vont faire la gueule.
"desolé patron je suis malade je pourrais pas venir cette semaine"
"c'est bizarre je lis sur ta puce que tu pete la forme pourtant, pas de soucis on va juste prendre ca sur tes cp, bonnes vacances"


En tout cas moi vivant on m'implantera jamais de l'electronique dans le corps... rien que le fait qu'il y ai un risque de surchauffe et que le truc brule a l'interieur est dangereux, sans compter les risque de court jus, le metal qui apres un coup se split en plusieur partie et finira comme les bon vieu shrapnel de la guerre, surtout pour ce que ca apporte.

La seule technologie que j'accepterais c'est les vrai nanobot, deja testé depuis plusieurs années fonctionnels, qui iront la ou y'a un soucis, le detruiront/repareront, puis se disperseront dans le corps humain sans se desagreger ou causer de symptome, donc en gros, pas avant le 23 ieme siecle ;p y'avais un episode d'au dela du reel sur les nanobot, et ca semble faisable avec du temps ;p bon apres c'est une serie c'est partie en sucette mais l'innovation vient toujours de l'imagination avant gardiste


"c'est bizarre je lis sur ta puce que tu pete la forme pourtant" ... A ce détail près, le patron n'aura jamais accès à ce genre d'information (secret médical oblige) Pour ce qui concerne les nanobots, il y a encore beaucoup à faire (enfin tout) Perso, ce pistage distant est une excellent idée dans son principe mais je le trouve très dangereux dans les dérives possibles
Le #1252802
Bande de conspirationnistes !!!

pour les puces RFID, c'est me semble t-il les ondes qui sont les plus dangereuses, pour peu qu'on vous la fout dans un muscle par erreur, bonjour les problèmes à venir.

@minicupi, malheuresement on va droit vers ce monde totalitaire, avec comme dab les mêmes excuses, lutter contre le terrorisme, pour les bienfaits de notre santé (prévention surtout) et tout le reste.

C'est tout de même marrant de voir que plus les années passent et plus les idées que l'on rejette violemment finissent par pointer le bout de leur nez, sans oublier que les gens on tendance à filer des bourres pif a ceux qui en parlent
patheticcockroach Hors ligne VIP 7663 points
Le #1252822
Ulysse2K a écrit :

minicupi a écrit :

c'est les gens qui exploitent les congés maladie qui vont faire la gueule.
"desolé patron je suis malade je pourrais pas venir cette semaine"
"c'est bizarre je lis sur ta puce que tu pete la forme pourtant, pas de soucis on va juste prendre ca sur tes cp, bonnes vacances"


En tout cas moi vivant on m'implantera jamais de l'electronique dans le corps... rien que le fait qu'il y ai un risque de surchauffe et que le truc brule a l'interieur est dangereux, sans compter les risque de court jus, le metal qui apres un coup se split en plusieur partie et finira comme les bon vieu shrapnel de la guerre, surtout pour ce que ca apporte.

La seule technologie que j'accepterais c'est les vrai nanobot, deja testé depuis plusieurs années fonctionnels, qui iront la ou y'a un soucis, le detruiront/repareront, puis se disperseront dans le corps humain sans se desagreger ou causer de symptome, donc en gros, pas avant le 23 ieme siecle ;p y'avais un episode d'au dela du reel sur les nanobot, et ca semble faisable avec du temps ;p bon apres c'est une serie c'est partie en sucette mais l'innovation vient toujours de l'imagination avant gardiste


"c'est bizarre je lis sur ta puce que tu pete la forme pourtant" ... A ce détail près, le patron n'aura jamais accès à ce genre d'information (secret médical oblige) Pour ce qui concerne les nanobots, il y a encore beaucoup à faire (enfin tout) Perso, ce pistage distant est une excellent idée dans son principe mais je le trouve très dangereux dans les dérives possibles


"le patron n'aura jamais accès à ce genre d'information (secret médical oblige)"
=>Ben... En fait le secret médical il s'applique aux médecins et professionnels de santé en général, pas aux... dispositifs médicaux eux-mêmes. Si le machin devient trivial à implanter et que le patron l'implante et le contrôle lui-même, ben voilà, quoi... D'accord on nage en pleine fiction, mais comme le souligne Sukebe... pas tant que ça non plus!
Le #1252832
minicupi a écrit :

c'est les gens qui exploitent les congés maladie qui vont faire la gueule.
"desolé patron je suis malade je pourrais pas venir cette semaine"
"c'est bizarre je lis sur ta puce que tu pete la forme pourtant, pas de soucis on va juste prendre ca sur tes cp, bonnes vacances"


En tout cas moi vivant on m'implantera jamais de l'electronique dans le corps... rien que le fait qu'il y ai un risque de surchauffe et que le truc brule a l'interieur est dangereux, sans compter les risque de court jus, le metal qui apres un coup se split en plusieur partie et finira comme les bon vieu shrapnel de la guerre, surtout pour ce que ca apporte.

La seule technologie que j'accepterais c'est les vrai nanobot, deja testé depuis plusieurs années fonctionnels, qui iront la ou y'a un soucis, le detruiront/repareront, puis se disperseront dans le corps humain sans se desagreger ou causer de symptome, donc en gros, pas avant le 23 ieme siecle ;p y'avais un episode d'au dela du reel sur les nanobot, et ca semble faisable avec du temps ;p bon apres c'est une serie c'est partie en sucette mais l'innovation vient toujours de l'imagination avant gardiste


tant qu'on est dans les séries, connais-tu un épisode de stargate sg1 qui s'appelle le réseau. Il est assez intéressant aussi pour voir les dérives possibles d'un projet comme google glass par exemple.
Le #1252842
patheticcockroach a écrit :

Ulysse2K a écrit :

minicupi a écrit :

c'est les gens qui exploitent les congés maladie qui vont faire la gueule.
"desolé patron je suis malade je pourrais pas venir cette semaine"
"c'est bizarre je lis sur ta puce que tu pete la forme pourtant, pas de soucis on va juste prendre ca sur tes cp, bonnes vacances"


En tout cas moi vivant on m'implantera jamais de l'electronique dans le corps... rien que le fait qu'il y ai un risque de surchauffe et que le truc brule a l'interieur est dangereux, sans compter les risque de court jus, le metal qui apres un coup se split en plusieur partie et finira comme les bon vieu shrapnel de la guerre, surtout pour ce que ca apporte.

La seule technologie que j'accepterais c'est les vrai nanobot, deja testé depuis plusieurs années fonctionnels, qui iront la ou y'a un soucis, le detruiront/repareront, puis se disperseront dans le corps humain sans se desagreger ou causer de symptome, donc en gros, pas avant le 23 ieme siecle ;p y'avais un episode d'au dela du reel sur les nanobot, et ca semble faisable avec du temps ;p bon apres c'est une serie c'est partie en sucette mais l'innovation vient toujours de l'imagination avant gardiste


"c'est bizarre je lis sur ta puce que tu pete la forme pourtant" ... A ce détail près, le patron n'aura jamais accès à ce genre d'information (secret médical oblige) Pour ce qui concerne les nanobots, il y a encore beaucoup à faire (enfin tout) Perso, ce pistage distant est une excellent idée dans son principe mais je le trouve très dangereux dans les dérives possibles


"le patron n'aura jamais accès à ce genre d'information (secret médical oblige)"
=>Ben... En fait le secret médical il s'applique aux médecins et professionnels de santé en général, pas aux... dispositifs médicaux eux-mêmes. Si le machin devient trivial à implanter et que le patron l'implante et le contrôle lui-même, ben voilà, quoi... D'accord on nage en pleine fiction, mais comme le souligne Sukebe... pas tant que ça non plus!


Ben oui, Subeke et toi soulignez les dérivent dont je faisais allusions. C'est comme dans beaucoup de domaines : "les pires choses ont été faites avec les meilleures intentions".
Le #1252982
Il y a mieux que ca, on pourra detecter des maladies, dès les premiers stades.

A partir du moment ou la puce se democratise et que chacun ai un lecteur chez soi, on peut très bien consulter sa puce régulierement et verifier par exemple, qu'on a pas une possibilité de cancer ou autre qui serait confirmé plus tard par des analyse plus poussée par des medecins.

Peu importe la maladie, en général au plus tot c'est detecter au mieux c'est traité/soigné.

Le cancer par exemple ne tuerait plus personne si on le detectait avant qu'il soit trop gros.
Anonyme
Le #1253002
kevin666_bxl a écrit :

Il y a mieux que ca, on pourra detecter des maladies, dès les premiers stades.

A partir du moment ou la puce se democratise et que chacun ai un lecteur chez soi, on peut très bien consulter sa puce régulierement et verifier par exemple, qu'on a pas une possibilité de cancer ou autre qui serait confirmé plus tard par des analyse plus poussée par des medecins.

Peu importe la maladie, en général au plus tot c'est detecter au mieux c'est traité/soigné.

Le cancer par exemple ne tuerait plus personne si on le detectait avant qu'il soit trop gros.


Le cancer ne tuerait plus si on mangeait et vivait sainement.
En Inde, avant Monsanto, le cancer n'existait pas.

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]