P. Lescure : dispositif de surveillance et de sanction incontournable

Le par  |  17 commentaire(s)
Pierre-Lescure

Avec ou sans Hadopi, le missionné Pierre Lescure juge incontournable un dispositif de surveillance et de sanction pour lutter contre le téléchargement illégal.

La concertation sur l'Acte II de l'exception culturelle a officiellement été lancée à la fin du mois de juillet. La conduite de cette mission interministérielle a été confiée à l'ex-patron de Canal+ Pierre Lescure qui doit rendre ses propositions au mois de mars 2013.

Cette mission va aborder plusieurs sujets comme la chronologie des médias, le développement de l'offre légale et plus généralement toutes les questions en relation avec les contenus numériques et les pratiques culturelles. En filigrane se décidera également le devenir de la Hadopi et de la réponse graduée pour lutter contre le téléchargement illégal.

Interrogé par le Nouvel Obs, Pierre Lescure met en avant la nécessité d'une telle mission en insistant sur le fait que la télévision connectée va bientôt pénétrer tous les foyers. " Si rien ne change, le téléspectateur aura rapidement accès à tout, y compris de l'illégal. Ce serait alors un sacerdoce de ne pas céder à la tentation ".

Pierre-Lescure Dans l'attende des débats, il ne se prononce pas sur une suppression de la Hadopi. Il souligne néanmoins un effet pédagogique avec un " consommateur qui se tourne de plus en plus vers le légal ". Une offre légale qui sera manifestement le cheval de bataille de sa mission. " Mais est-ce dû au battage médiatique autour de la Hadopi ? À la peur de la sanction ? "

Quoi qu'il en soit, on retrouve dans les propos de Pierre Lescure des arguments à l'origine de la Hadopi ou d'initiatives comme la Carte Musique qui s'est pourtant soldée par un échec : " il faut habituer la jeune population à payer pour une contribution culturelle, comme elle paye pour une sonnerie de mobile ".

Si le sort de la coupure de l'accès à Internet comme sanction semble scellé ( et n'a du reste jamais été appliquée ) avec un abandon très probable, Pierre Lescure n'imagine pas l'absence d'un dispositif de surveillance et de sanction :

" Il semble incontournable de le conserver, mais ce ne sera pas le centre de l'action culturelle. Si on part de la sanction, on échouera. Il faut s'interroger sur le financement de la création et le développement de l'offre légale. "


Rigueur budgétaire en attendant
Toujours au Nouvel Obs, Aurélie Filippetti a dressé un constat d'échec de la Hadopi dans sa mission de développement de l'offre légale. Une action qui est notamment passée par la labellisation des offres légales via le logo PUR ( Promotion des Usages Responsables ).

La ministre de la Culture et de la Communication annoncera à la rentrée de septembre des décisions budgétaires :

" Je vais demander que les crédits de fonctionnement de la Hadopi soient largement réduits pour l'année 2012. […] Sur le plan financier, 12 millions d'euros annuels et 60 agents, c'est cher pour envoyer un million d'emails. "

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1001542
" il faut habituer la jeune population à payer pour une contribution culturelle, comme elle paye pour une sonnerie de mobile "
->Il y a encore des gens qui achètent des sonneries ?
Le #1001562
koschka a écrit :

" il faut habituer la jeune population à payer pour une contribution culturelle, comme elle paye pour une sonnerie de mobile ">->Il y a encore des gens qui achètent des sonneries ?


Vu le nombre de pubs tv pour des sonneries vendues sur le mode de l'abonnement (x€ + x€ par semaine) diffusées autour des programmes destinés aux "jeunes", notamment sur la TNT, il y a fort à parier que c'est un produit qui génère un chiffre d'affaires conséquent.
Le #1001572
Pour ma part je trouve scandaleux qu'on veillent nous faire payer l'accès à la culture...
Est-ce ainsi que le monde évoluera?

Il faut payer de nos jours pour avoir accès a l'information qui est librement gratuite dans les plus grande bibliothèque de nos villes... même si parfois nous sommes obligés de payer un abonnement ... scandaleux
Le #1001582
La Hadopi, c'est le email à 12€, ça en fait au moins un qui paye quelque chose. Il y a plus qu'a embaucher les artistes pour écrire les emails et le problème est résolu.
Le #1001622
quand on sait :
que l'offre payante en téléchargement rapporte aux auteurs ( 0€ )
que l'on paye déjà des droits d'auteur pour l'achat des supports ( DD,CD,DVD)
que l'on paye une taxe sur la copie.
que l 'hadopi est financé par nos impôts alors que ceux à qui ça profite , les majors , ne paient rien.

y'a pas besoin de faire une commission ministériel pour savoir qu'on ce fout de notre gueule dans les grandes largeurs.

Le #1001652
"il faut habituer la jeune population à payer" ... pour donner un peu plus de millions à Lady Gaga et Madonna.
Le #1001672
quand je pense que Lady gaga n'as put ce faire qu'une piscines de 30mts au lieu de 50 a cause de la piraterie , ça me fait vraiment mal au coeur
Le #1001702
koschka a écrit :

" il faut habituer la jeune population à payer pour une contribution culturelle, comme elle paye pour une sonnerie de mobile "
->Il y a encore des gens qui achètent des sonneries ?


Les couillons oui. C'est d'ailleurs pour eux qu'Hadopi a été mise en place.
Une offre légale mieux foutue et plus large c'est une évidence, la possibilité de la financer via de la pub ou d'autres systèmes qui ne nécessite pas de payer en plus de de tout le reste ça me paraît presque indispensable. La coupure du web et la criminalisation des personnes qui ne font pas de business en récupérant de temps en temps un film ou un album, c'est contre productif et ça pousse le public à encore moins jouer le jeu de la rémunération.
Le #1001742
_OvO_ a écrit :

quand je pense que Lady gaga n'as put ce faire qu'une piscines de 30mts au lieu de 50 a cause de la piraterie , ça me fait vraiment mal au coeur


toi tu regardes trop les south park http://www.kewego.fr/video/iLyROoaftYKU.html



et que tu leur pique leurs idées sans payer de droit d'auteur!!


Le #1001802
@MiKeY57:

Bien sûr qu'il faut payer pour accéder à une certaine forme de culture. Maintenant rien ne t'oblige à la consommer.

Si demain je crée un film et que je souhaite que chaque visionnage me rapporte 1million d'euros, j'ai le droit. Tout comme tu as le droit de ne pas le faire.

Le procès d'HADOPI n'est pas celui de promouvoir le droit de pomper, mais de créer un environnement de protection du droit d'auteur fiable (= c'est celui qui pirate qui est puni).

Ca peut être fiable parce qu'il n'y plus de punition (=tolérance ou légalisation du DL privé), ou parce que le système est précis, ou parce que c'est un produit numérique et que la fabrication / diffusion n'est pas aussi important, donc implique un modèle économique différent.

Le fait que la culture ciblée par HADOPI soit celle des majors du disque et du cinéma, totalement hors de prix pour certains - et avec des marges effrayantes - et plus qu'insipide n'est guère différent d'un produit médiocre plus classique: ce n'est pas pour autant que tu le prends. Tu peux argumenter que copier ne rend personne plus riche ni plus pauvre: le fait est qu'un artiste, une major, un editeur attend un certain volume de vente, et seul lui décide si c'est satisfaisant ou non.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]