GNU/Linux : Gentoo 2008.1 annulé

Le par  |  22 commentaire(s) Source : Gentoo.org
Gentoo_logo

La distribution source Gentoo ne connaîtra pas de version 2008.1 et à vrai dire plus aucune version .1 n'est prévue. L'équipe de développement préfère en effet se concentrer sur un LiveCD annuel et sur un média d'installation minimal constamment mis à jour. Face à la montée en popularité d'autres distributions, Gentoo amorcerait-elle une phase de déclin ?

Gentoo_logoGentoo est une distribution GNU/Linux assez particulière. Elle est en effet une distribution source, et l'utilisateur compile tout ou partie de son système d'exploitation. La large personnalisation qui en découle permet une certaine optimisation des applications et logiciels pour le matériel de la machine. Cependant Gentoo est réservée aux personnes expérimentées ou qui ont le temps de se plonger dans son importante documentation. Son système de paquetages est comparable à celui utilisé par FreeBSD, dont nous avons parler de l'un de ses avatars : PC-BSD.

La version 2008.0 de Gentoo est arrivée en juillet dernier et avait pris plus de temps que prévu. La version 2008.1, qui était attendue pour bientôt, a été annulée par l'équipe de développement, préférant réorienter sa politique de sortie. Il n'existera semble-t-il plus de version .1 des Gentoo mais seulement un LiveCD d'installation annuel. Dorénavant, l'accent va être mis sur un " retour aux fondamentaux ", et plus concrètement sur la mise à disposition d'un média d'installation constamment à jour. L'équipe se propose ainsi de sortir chaque semaine une image de CD minimal.


La polémique du nombre de développeurs
La seconde raison invoquée semble être une meilleure utilisation des ressources humaines qu'a à disposition Gentoo. L'annonce n'hésite par ailleurs pas à recruter. Une question s'est dès lors posée : avec l'arrivée de distributions GNU/Linux faciles d'accès et rapides à installer, Gentoo décline-t-elle ? James Bellenger s'est penché sur la question et, par le biais de Gentoo Bugzilla, sur le nombre de développeurs qui se sont retirés du projet ou qui y sont au contraire arrivés. Alors que les premières années, il y a eu un recrutement positif de plusieurs dizaines de personnes par an, le bilan depuis est beaucoup moins bon : 70 recrues pour 108 retraités en 2006, 45 arrivées pour 144 départs en 2007 et, jusqu'ici, l'année 2008 ne se déroule pas sous les meilleurs auspices : 122 développeurs ont quitté le projet, pour seulement 27 nouveaux participants.

Ces calculs ne font cependant pas l'unanimité, certains reprochant à Bellenger de n'avoir pas pris en compte tous les développeurs. De plus, il y aurait toujours environ 250 développeurs actifs sur le projet Gentoo et les recrues auraient été un peu plus nombreuses que ne l'a mesuré Bellenger. Gentoo n'est donc pour le moment clairement pas en danger de mort. Cependant, outre l'attrait apporté par les distributions out-of-the-box, y compris pour les utilisateurs avancés, d'autres versions de GNU/Linux récentes ont pu séduire certains utilisateurs et développeurs de Gentoo.


La concurrence intraLinux
Citons par exemple ArchLinux, Sidux et Sabayon. La première est une distribution destinée aux utilisateurs intermédiaires ou confirmés, optimisée pour les processeurs récents et est binaire. N'importe quel membre de la communauté peut facilement proposer l'ajout de paquetages à compiler avec un petit fichier facilitant cette mise en place dans AUR, le dépôt communautaire. ArchLinux est également une distribution qui se met continuellement à jour.

Sidux partage pour sa part certains de ces points : toujours à jour et compilée pour les architectures récentes. Elle est par contre basée sur la version de développement, dite instable de Debian (SID - Still In Development) et y apporte différents outils afin d'améliorer et faciliter l'expérience utilisateur. Elle permet également de minimiser les risques de mise à jour. Ses utilisateurs profitent d'une installation automatisée sous KDE et des dizaines de milliers de paquets logiciels que Debian fournit.

Enfin, le projet Sabayon, une distribution binaire créée à partir de Gentoo, semble connaître un petit succès. Elle vise à permettre l'installation en quelques minutes d'un système entièrement fonctionnel  et, compatible avec sa base, elle permet entre autres l'utilisation du système de paquetages Portage.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #326071
C'est usant cet excès de GNU/ a toute les sauces.

En ce qui concerne la news, l'intérêt du livecd est de reconnaître plus de matériel et de peaufiner les assistants d'installation + le stage3.

Mais, le plus important dans tout ceci est le stage3 qui fournit un environnement basique fonctionnel. Ce stage3 est continuellement mis à jour sur les ftp. Gentoo est quotidiennement mise à jour, l'annualité ne concerne QUE l'installer.
Le #326121
Gentoo, on dirait le parti ecologique, ca s'entredéchire pour un rien . Microsoft peu dormir tranquille. En plus je comprends que les gens quitte le navire, franchement quel intérêt de passer son temps à compiler au plus proche du matériel pour un desktop linux (booster le notepad peut être ?) ???
Le #326171
Gentoo n'est qu'une distribution. Il en existe beaucoup d'autre.

Quant à l'intérêt de compiler, ce n'est pas la vitesse, mais avoir un OS adapté au matériel et non l'inverse.
Le #326191
On ne parle que de compilation, mais beaucoup de gens utilisent Gentoo pour portage, son outil d'installation de paquetages. Et il est d'installer des paquets binaires, pas juste de compiler les sources. Faut arrêter de croire que tous les gentooïstes recompilent leur OpenOffice...
Le #326211
Je te retourne la question, alors que la masse commence (enfin) à entre-apercevoir les dangers du verrouillage numérique et l'opacité de fonctionnement, quels intérêts présentent les solutions à base de binaires dont le fonctionnement réel n'est connu que par l'éditeur ?

A l'heure où les clients s'approprient enfin leur bien en le personnalisant ( cf bonds économiques des magasins de tuning, bricolage, jardinage, informatique...) quel est l'intérêt de les forcer à prendre ou tout ou rien d'un logiciel ? Je n'utilise pas l'environnement Qt et je veux VLC 0.9 : personalisation insoluble avec une version binaire, soluble simplement avec Gentoo.

Tout est question d'implication et jusqu'a quel degré on peut laisser une entité commerciale nous asservir jusqu'a manger dans sa main et, syndrome de stockholm oblige, la défendre dans ses positions misanthropiques et/ou liberticides.
Le #326271
"franchement quel intérêt de passer son temps à compiler au plus proche du matériel pour un desktop linux"

Tiens, ça me rappelle un pote, au temps des Dediboxes V1 (avec l'infâme VIA C7 à 2GHz), les performances étaient plus que moyennes avec les binaires officiels, surtout dans le cas de connexions SSL, il a recompilé FreeBSD dessus entièrement, avec prise en charge du module d'encryption RSA 256 on die du C7, et là, pouf, miracle, des performances plus qu'acceptables (compte tenu de la puissance toute relative du C7).
Idem en recompilant le source de tremded.x86 (serveur Tremulous), c'est passé de injouable à 16 joueurs à tout à fait jouable.
L'intérêt de tout compiler, oldjohn, c'est d'avoir un système et des softs optimisés pour des configurations un peu exotiques.
Mais bon, oldjohn il croit qu'il faut un Core2Quad pour un IPCop, alors...
Le #326341
KTM : VLC a pour dépendance indispensable le toolkit QT pour sa branche 0.9.

Sinon, il est vrai que certaines personnes aimeraient à choisir les options des logiciels qu'elles utilisent.

lidstah : +1, surtout ta conclusion.

Le problème est que le gain de vitesse est souvent lié à la propreté et à la qualité du code à compiler. Un code de goret (j'allais dire de MS, mais je me suis retenu) sera toujours lent, quelque soit l'optimisation que tu y appliqueras.
Le #326431
@lidstah : Donc des cas trés trés particulier, aucun intérêt pour un linux desktop quelquepart.

Question config exotique, je pencherai plutôt pour netbsd dont c'est la vocation à la base...
Le #326491
@oldjohn : tu devrais tester de faire de la création 3D ... l'optimisation des ressources est utile.
Enfin bon je te dit ça mais bon c'est sûr avec Vista tu peux pas comprendre.
Le #326611
@oldjohn

"@lidstah : Donc des cas trés trés particulier, aucun intérêt pour un linux desktop quelquepart."

Si, justement le fait de pouvoir le faire tourner même sur une configuration exotique pas forcément bien supportée par les distributions 100% binaires.

Sinon pour une fois je suis assez d'accord avec ton commentaire en ce qui concerne netBSD. (Mais on peut aussi prendre pour exemple, en distro binaire, Debian qui tourne encore sur des architectures m68k (mais il me semble (pas le temps de vérifier, si quelqu'un peut éclairer ma lanterne d'ailleurs...) que le support pour les 68k a cessé avec Lenny)

@jycombes

"Le problème est que le gain de vitesse est souvent lié à la propreté et à la qualité du code à compiler."

+1, un bloatware codé avec les pieds par un cul de jatte restera un bloatware codé avec les pieds par un cul de jatte même si tu t'acharnes à le compiler avec toutes les optimisations possibles pour un matos spécifique, à moins de revoir en profondeur le code source

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]