Mandriva ne succombera pas à l'offre de Microsoft

Le par  |  13 commentaire(s)
Tux lit un journal

Le Français du monde Linux restera droit dans ses palmes et contrairement à Novell, ne pactisera pas avec Microsoft. Une mise au point salutaire alors que nombre d'observateurs estimaient que Mandriva allait être le prochain à courber l'échine devant la firme de Remond.

Tux lit journalDepuis le ralliement de Xandros puis Linspire à Microsoft, prenant le pas de Novell en novembre dernier, les rumeurs vont bon train pour savoir quel futur grand nom du monde Linux sera tenté par la signature d'un accord similaire notamment par crainte au demeurant non fondée, d'éventuelles poursuites judiciaires sur fond de non respect de la propriété intellectuelle. Bien évidemment, publiquement, Redmond préfère mettre l'accent sur son désir soudainement ardent d'interopérabilité.

Si un tel pacte avec Red Hat au même tire que Debian semble totalement inconcevable et incongru, Canoncial a récemment déclaré pour le compte de sa distribution Ubuntu, qu'il en était de même. Au petit jeu des paris entre adeptes inconditionnels de l' OS du manchot devenus monnaie courante dans nombre de forums, c'est Mandriva qui tenait jusqu'à présent la corde et beaucoup estimaient que le Français serait le prochain à signer un deal avec Microsoft. Perdu, son PDG François Bancilhon affirme le contraire sur le blog officiel de Mandriva dans un billet intitulé nous n'irons pas à Canossa, autrement dit, pas question de se soumettre à l'adversaire Microsoft.


Attention, les écrits restent et il faudra s'y tenir
Dans son billet, Bancilhon convient que toute avancée à même d'offrir plus d'interopérabilité entre les environnements Windows et Linux est indubitablement une bonne chose mais cette interopérabilité doit avant tout être le fait de la promotion des standards ouverts à l'instar de l' ODF dont Mandriva est un fervent supporter.

Sur le registre de la propriété intellectuelle, pour lui, il n'y aucune preuve d'une quelconque violation de brevets de la part de Linux et de la communauté Open Source affiliée : " Comme dans toute démocratie, les personnes sont innocentes jusqu'à preuve du contraire et nous pouvons donc continuer à travailler sereinement. (...) Nous estimons qu'il ne nous est pas nécessaire d'obtenir la protection de Microsoft pour faire notre travail ou monnayer une protection auprès de quiconque. "

Et Bancilhon de conclure son message : " Nous escomptons poursuivre nos efforts de développement et de distribution de produits novateurs au plus grand nombre d'utilisateurs, dans le véritable esprit insufflé par le mouvement Open Source. "
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #175054
Rah ces petits commerçants qui veulent pas payer la dime a MafiaSoft...

Plusieurs solutions s'imposent :

Plastiquage en rêgle, Deux balles dans les genous, Vente Liée, DRM, Brevets logiciels ou simplement continuer a menacer par voie de presse...

MS le roi du ranconnage... A un moment il faisait des logiciels ces gens là si,si !!!!
Le #175062
Haaaa ces Gaulois !!!!! en tout cas les Français ont des coui**es eux !

"obtenir la protection de Microsoft pour faire notre travail ou monnayer une protection auprès de quiconque"
Cela s'appelle une pratique maffieuse ! "ralliez vous à moi ou je vous tue"
C'est aussi de la diffamation !
Linux n'a rien à craindre car en matière de violation de brevets logiciels GrosSoft va devoir balayer devant sa porte
Le #175065
Ah Ah !! Bien fait pour grosoft , il nous prend vraiment pour des vaches a lait, et il croient que il faut gagner avant d'avoir la qualité, a quand des services packs payants !
Le #175066
Demander de l'argent pour fournir une "protection" contre soi même, c'est bien ce qu'on appelle tout simplement du racket ?
Le #175069
J'espère que Microsoft se fera démanteler un jour, c'est du racket pur et dur ce qu'ils font, de la vraie mafia
Le #175072
La justice attend quoi pour poursuivre Microsoft et cette façon malhonnête de vouloir manipuler les entreprises?
Le #175075
phebus : "Linux n'a rien à craindre car en matière de violation de brevets logiciels GrosSoft va devoir balayer devant sa porte"
=>Tu as des sources de ce que tu avances ? Non, bien sûr...
Le #175078
Ben autant de sources que Microsoft
Le #175082
Il me semble qu'en Europe il n'y a toujours pas de brevet logiciel...
Donc Mandriva ne risque pas grand chose!
Le #175085
Bonne nouvelle ! Bravo à Mandriva qui résiste à M$
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]