MegaUpload : énormes représailles d'Anonymous

Le par  |  0 commentaire(s)
MegaUpload-soutien-artistes

Suite à la fermeture de MegaUpload, les Anonymous enchaînent les attaques à l'encontre de sites.

Grosse surprise hier avec la fermeture par la justice américaine du site de téléchargement direct MegaUpload ainsi que des autres sites Mega dont la plateforme de vidéos en ligne MegaVideo ( voir notre actualité ). Un peu moins d'une vingtaine de noms de domaine associés avec le groupe Mega ont été saisis.

Très populaire avec une très forte audience notamment en France où il figurait parmi les vingt sites les plus visités ( Alexa ), le site MegaUpload a été déconnecté de la Toile dans le cadre d'une action menée avec le FBI.

Les autorités américaines ont agi suite à la condamnation des activités de MegaUpload par une cour de justice en Virginie. Un État des USA où se trouvaient des serveurs de MegaUpload alors que le site est enregistré à Hong Kong.

MegaUpload est accusé de violation des droits d'auteur en toute connaissance de cause et d'avoir facilité voire encouragé des téléchargements illégaux ( certains uploaders étaient rémunérés pour cela ). Le site était connu pour héberger de très nombreux films et autres contenus. Selon le FBI, MegaUpload serait à l'origine d'un manque à gagner de plus de 500 millions de dollars pour les ayants droit et aurait généré 175 millions de dollars de profit via des abonnements et la publicité.

L'affaire est présentée comme " l'une des plus grandes affaires de violation de droits d'auteur jamais traitées aux États-Unis ". Elle ne s'arrête pas à la seule fermeture du site puisque le fondateur de MegaUpload, l'Allemand Kim Dotcom, a été arrêté en Nouvelle-Zélande ainsi que trois autres individus. Des procédures d'extradition vers les USA sont en cours. Trois autres personnes sont recherchées. Tous risquent des peines de 20 ans de prison chacun avec des allégations de violation de droits d'auteur, racket et blanchiment d'argent.

Grâce à une coopération à l'échelle internationale, des serveurs et des biens d'une valeur de près de 50 millions de dollars ont été saisis aux USA, aux Pays-Bas ou encore au Canada.


Timing étonnant
Cette affaire est d'autant plus inattendue que MegaVideo venait de se lancer dans une grosse opération de promotion et l'on se souvient par exemple de la fameuse Mega Song. Face à ses détracteurs, MegaVideo a toujours mis en avant son côté légal avec le retrait des contenus litigieux sur demande. Pour preuve de sa bonne foi, MegaVideo se targuait de ne jamais avoir été poursuivi en justice...

MegaUpload-soutien-artistes

Si la fermeture de MegaUpload fait l'effet d'une bombe, c'est aussi parce que le site hébergeait des fichiers licites mis en ligne par des utilisateurs dont certains étaient des abonnés Premium pour par exemple bénéficier d'une meilleure bande passante. Des fichiers dont ils viennent de perdre brutalement la propriété. Par ailleurs, la fermeture est intervenue au lendemain des manifestations contre les projets de loi SOPA et PIPA aux USA.


Un vent de cyberattaques
En représailles à la fermeture de MegaUpload, les Anonymous ont mené une série d'actions contre plusieurs sites. Des cyberattaques qui ont abouti à rendre inaccessible l'accès à ces sites via des attaques par déni de service distribué. Des milliers de volontaires ont eu recours pour cela au logiciel LOIC pour coordonner les attaques.

Les cibles ont été le sites du département de la justice des USA, le site du FBI, le site de la Maison Blanche, des associations qui représentent les intérêts de l'industrie de la musique et du cinéma ( MPAA, RIAA ), Universal Music, Warner Music ou encore le site de l'Hadopi en France. Près d'une quinzaine de sites dont certains ont retrouvé un fonctionnement normal ( pour le moment ) mais pas tous. La cyberattaque semble donc se poursuivre.

AnonOps-megaupload

Le canal de communication AnonOps revendique la " plus importante cyberattaque jamais lancée " afin de " paralyser des sites gouvernementaux et de l'industrie musicale ". Et de s'inquiéter que même sans SOPA ou PIPA, un coup dur peut être porté au Web.

Le compte Twitter d'AnonOps rend compte de l'évolution des cyberattaques. Au début des représailles, un tweet déclarait que la justice US " a volé tous vos fichiers mis en ligne sur MegaUpload ".

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]