Merrill Edge : vendre des plans d'épargne à grâce au Morphing

Le par  |  2 commentaire(s) Source : Face Retirement
merriledge

Comment inciter les consommateurs à contracter des plans d'épargne ? Certaines sociétés ont misé sur le pessimisme et la technologie pour susciter l'envie en proposant un aperçu ciblé du futur.

Merrill Edge, une société d'investissement propose une application sur son site web permettant d'anticiper non seulement le visage que chacun aura dans quelques années, mais également de tirer le portrait de la situation économique à ce moment.

Screen-Shot-2012-12-04-at-12.51.27-PM-660x399  Visant principalement à vendre des plans d'épargne pour la retraite, le site propose donc une fonction de morphing. Il suffit de se placer devant sa caméra, d'indiquer son âge actuel et son sexe, puis de laisser faire le logiciel.

Une sorte de photomaton propose ensuite un aperçu des ravages du temps par tranche de 17 années, ainsi que diverses indications concernant le prix de biens de première nécessité comme le pain, le cout de la vie, le carburant, le prix moyen d'une voiture.

Merrill Edge reprend le principe d'une étude menée par des chercheurs de Stanford qui a démontré que nous sommes souvent réticents à épargner de l'argent pour la retraite parce que nous n'arrivons pas à nous identifier à la personne âgée que nous deviendrons tous un jour.

Les chercheurs de Stanford ont ainsi tenté d'altérer la perception de sujets en les projetant dans le futur via la réalité virtuelle. Les cobayes ont pu partager quelques instants avec une représentation d'eux même vieillie artificiellement et leur poser des questions centrées sur l'argent. L'étude a ainsi mis en évidence que les personnes ayant communiqué le plus avec leur homologue virtuel étaient ensuite plus à même de contracter des plans de retraite complémentaire et toute sorte de plans d'épargne.

L'application de Merrill Edge n'est certes pas aussi développée que celle des chercheurs de Stanford, mais elle se base sur les mêmes fondements, ajoutant un peu plus de pression par la présence d'indicateurs pessimistes.

Difficile de dire si l'opération marketing de la société sera un succès, il semble difficile de croire que le prix moyen d'une voiture en 2039 avoisinera les 55000€, mais si tel est le cas, il va de soit qu'il faudra bien plus qu'un plan de retraite pour continuer à vivre.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1109242
Du grand n'importe quoi
Le #1109422
Encore vivant à 107 ans ?!
Mouhahaha, crédibilité : 0 !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]