Microsoft achète de l'ADN synthétisé pour le stockage de données de demain

Le par  |  6 commentaire(s) Source : Ars Technica
ADN

Microsoft prend les devants en matière de stockage d'information sur ADN en annonçant l'achat de brins d'ADN synthétique fournis par Twist Bioscience en vue d'étudier cette nouvelle forme de stockage de données très prometteuse.

Microsoft-logoLe stockage sur ADN est l'une des pistes envisagées pour conserver de grandes quantités d'informations sur de longues durées. Alors que les supports actuels ont une durée de vie courte, la molécule d'ADN possède une stabilité dans le temps qui assurerait une conservation des données durant des milliers d'année dans des conditions contrôlées.

L'autre point fort est sa capacité à stocker d'énormes quantités d'information dans un volume très réduit et 1 gramme d'ADN pourrait stocker l'équivalent d'environ 1 zettaoctet (mille milliards de Go). Cette voie intéresse donc l'industrie, même si la question de l'encodage et du décodage des données stockées doit encore être perfectionné.

Des travaux permettant un encodage binaire ont déjà été réalisés, ouvrant d'intéressantes perspectives. Le groupe Microsoft s'intéresse au sujet et a commandé de l'ADN synthétique produit par Twist Bioscience selon une méthode et à un coût compatibles avec un usage de stockage de données.

Le groupe de Redmond indique avoir obtenu de bons résultats avec les premiers échantillons fournis par l'entreprise biotech, avec un encodage/décodage de la totalité des données et les travaux de recherche suivants vont permettre d'accroître la densité de stockage et la fiabilité du support.

L'arrivée des premiers produits commerciaux n'interviendra pas avant plusieurs années mais ces travaux préliminaires préparent la phase industrielle et la production de chaînes d'ADN à des fins de stockage et non plus seulement d"ingénierie génétique.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1893154
je ne sais pas sous quelle forme sera la tête de lecture/écriture mais j'imagine que l'adn doit être très fragile. donc quid de la resistance de ce type de support?
Le #1893155
a écrit :

je ne sais pas sous quelle forme sera la tête de lecture/écriture mais j'imagine que l'adn doit être très fragile. donc quid de la resistance de ce type de support?


Je me trompe peut être, mais le séquençage d'adn consiste à lire l'adn, et des outils existent depuis longtemps. C'est peut être ce genre de machine qui ''liront'' ce qu'il y à dans ces brins d'adn, et non un genre d'aiguille
Le #1893162
Bientôt, on ne dira plus : "J'ai chopé un virus via mon mail" ... Mais... "Je suis complètement taré depuis que j'ai ouvert ce mail"
https://fr.wikipedia.org/wiki/Tare_%28d%C3%A9faut%29

Le #1893164
chibre a écrit :

a écrit :

je ne sais pas sous quelle forme sera la tête de lecture/écriture mais j'imagine que l'adn doit être très fragile. donc quid de la resistance de ce type de support?


Je me trompe peut être, mais le séquençage d'adn consiste à lire l'adn, et des outils existent depuis longtemps. C'est peut être ce genre de machine qui ''liront'' ce qu'il y à dans ces brins d'adn, et non un genre d'aiguille


ce qui existe déjà prend des heures en laboratoire pour faire du décryptage non?
ou alors c'est un truc prévu que pour de l'archivage de données?
Le #1893167
"une stabilité dans le temps qui assurerait une conservation des données durant des milliers d'année dans des conditions contrôlées."

Oui, les premiers CD devaient vivre 100 ans mini
Le #1893173
Temps d’accès : remplissez le formulaire B156478, vos données arriveront par courrier sous 3 jours ouvrés : )
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]