Skype, SkyDrive, Outlook.com : Microsoft nie donner les clés à la NSA

Le par  |  13 commentaire(s) Source : Microsoft
Microsoft campus 01

Microsoft affirme ne pas fournir à la NSA ou une quelconque agence gouvernementale la possibilité de passer outre son chiffrement ou donner un accès direct aux données d'utilisateurs de Skype, SkyDrive, Outlook.com.

Tout comme Apple, Facebook, Google ou encore Yahoo!, Microsoft est soupçonné de faciliter la collecte de données d'utilisateurs par l'agence de renseignement américaine NSA. Des soupçons rendus publics avec les révélations de Edward Snowden sur le programme Prism.

MicrosoftÀ l'instar des autres groupes impliqués dans Prism, Microsoft a déjà démenti permettre un accès direct à ses serveurs pour la NSA. La semaine dernière, un article de The Guardian est toutefois allé encore plus loin, toujours sur la base de documents fournis par Edward Snowden.

La firme de Redmond aurait ainsi aidé la NSA à passer outre ses systèmes de chiffrement. Cela concernerait en particulier le service de cloud SkyDrive, la messagerie Outlook.com et Skype. Mardi, le responsable juridique de Microsoft a de nouveau démenti.

Brad Smith déclare que Microsoft ne fournit pas un accès direct aux emails, à la messagerie instantanée ou encore aux appels Skype. Il ajoute : " nous ne fournissons à aucun gouvernement la possibilité de casser le chiffrement, nous ne fournissons pas les clés de chiffrement. "

Microsoft reconnaît être parfois dans l'obligation de répondre à des demandes d'obtention de données d'utilisateurs, mais souligne coopérer dans le cadre de procédures légales de droit pénal ou de sécurité nationale, sans fournir de possibilité technique afin qu'un gouvernement puisse accéder directement par lui-même au contenu.

Selon Microsoft, cela concerne une " minuscule fraction des ses clients ". Des " fractions de pourcentage ". Brad Smith déclare par ailleurs que face à une obligation légale, " nous extrayons le contenu spécifique de nos serveurs où il est stocké dans un état non chiffré, puis nous le fournissons à l'agence gouvernementale. "

C'est donc une communication de crise pour Microsoft qui réfute les accusations dont il fait l'objet. Une manœuvre qui vise évidemment à éviter que la confiance des utilisateurs ne s'étiole.

Reste que Microsoft écrit par exemple à propos des appels Skype que " tous les appels, que ce soit via Internet, par ligne fixe ou téléphone mobile, offriront des niveaux de vie privée et sécurité similaires. "

Cela peut laisser penser que Skype n'est pas si sécurisé que cela et finalement sujet à des écoutes comme peuvent l'être d'autres technologies. Pas sûr dès lors que les déclarations de Microsoft vont freiner des initiatives comme par exemple celle lancée par Kim Dotcom.

On n'ose par ailleurs imaginer le tollé et les conséquences si un jour tous les démentis des groupes impliqués dans l'affaire Prism sont sérieusement pris à revers.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1409062
Pas besoin de clefs, les portes sont ouvertes.
Le #1409112
Heu... On en apprend tous les jours mais j'ai pas l'impression que ça dérange plus que ça les gens. Ou alors peut être parce que un média comme la tv n'en parle pas plus que ça. C'est pourtant grave ce qui se passe en ce moment avec ce sujet. Surtout que ça concerne tout le monde là.
Anonyme
Le #1409232
Microsoft ne donne pas les clés, mais est-ce que ça gêne vraiment la NSA ?
C'est juste que ça leur prend un peu plus de temps pour avoir accès aux données.
Le #1409242
Microsoft ne donne pas les clés mais il fournit toutes les infos demandées par la NSA, donc ça revient au même !

Jusqu'à il y a quelques mois, officiellement Microsoft soutenait ne pas transmettre d'infos, puis arriva le scandale PRISM. Microsoft qui pousse pour son Office 365 et qui voulait impérativement forcer les possesseurs de Xbox One à être toujours connectés en ligne et à toujours avoir Kinect d'allumé.
Même s'ils ont fait machine arrière sur la connexion toutes les 24 heures, ils ont conservé Kinect de façon obligatoire (la console ne se lancera pas si Kinect n'est pas branché et fonctionnel, et restera "en veille" même quand la console sera éteinte ).

Comment leur faire confiance ? Je ne dis pas que les autres (Google, Sony, Appel) soient des saints, mais pour ce qui est d'une console, perso je joue hors ligne et ne me connecte en ligne que quand je veux jouer avec des potes (pas souvent vu que je joue surtout à des jeux solo ).
Et s'il n'y a pas plus de gens qui "semblent" être choqués, c'est précisément parce que les infos ne relaient pas ou très peu ces infos là. Faut arrêter de regarder TF1 en croyant qu'il s'agit d'infos "neutres et objectives", ou qu'il s'agit d'information tout court...

Le #1409362
Ouais, c'est certain que la NSA et Microsoft cherchent à vous regarder jouer dans votre salon... Oui, je ne doute pas un instant que la Xbox One avait cet objectif... Observer des gamers.

Et sinon, comment ça va ? Pas trop de soucis avec cet ego démesuré ?
Le #1409512
kzrystof a écrit :

Ouais, c'est certain que la NSA et Microsoft cherchent à vous regarder jouer dans votre salon... Oui, je ne doute pas un instant que la Xbox One avait cet objectif... Observer des gamers.

Et sinon, comment ça va ? Pas trop de soucis avec cet ego démesuré ?


Ego ? J'ai du louper quelque chose là.

L'un des buts avoués pour la Xbox One est d'avoir Kinect en état de fonctionnement permanent (ce qui est toujours le cas) et de faire la Xbox One "la" media box du foyer. Donc l'idée n'était pas de viser "uniquement les gamers" mais "la maison". Avec un dispositif encore plus intrusif et tout le temps branché.

Tu réalises qu'il y a quelques mois, avant que le scandale PRISM ne soit dévoilé les gens avaient le même genre de réaction sur l'écoute/consultation des données de Skype, comptes Hotmail et autres par la NSA ? Alors que l'info a été confirmée tu vas dire que ceux qui ne sont pas d'accord avec ce genre de pratique ont un "problème d'ego" ?

Et si tu penses qu'il n'y aura pas de dérives ou de pratique abusive en plus, regardes un peu les brevets déposés par Microsoft pour leur utilisation prévue pour Kinect :
http://www.journaldugamer.com/2013/05/24/drm-visuel-xbox-one/
http://www.numerama.com/magazine/26031-microsoft-veut-recompenser-ceux-qui-regardent-les-pubs-tv.html
Le #1409582
"nous extrayons le contenu spécifique de nos serveurs où il est stocké dans un état non chiffré, puis nous le fournissons à l'agence gouvernementale."

Donc AUCUNE donnée stockée sur leurs serveurs n'est chiffrée. Le chiffrement n'est donc qu'un miroir aux alouettes !

Et vous voudriez que j'utilise leur service ?
Le #1409642
C'est naïf de croire que ce qui est dans le cloud ne soit pas inspecté. Que ce soit pour des fins de sécurité nationale ou même mercantiles, c'est naïf de penser que les données ne seront pas consultées. En conséquence, mettez-y des données non compromettantes: musique, photos, settings, etc.

En ce qui concerne la question des brevets, je ne vois pas de problème [immédiat]. Si la société a mis au point une technologie qui a certains potentiels (et qui peuvent être autre que le but recherché), cela ne signifie pas qu'elle va automatiquement l'implémenter. Ce serait grotesque de leur part de ne pas capitaliser leurs recherches et investissements. Ainsi, si une autre compagnie décide de proposer ce type de "protection", au moins, Microsoft pourra récupérer du cash si jamais le gouvernement et / ou la société décide qu'il n'y a aucun problème avec ce type de protection (n'oubliez pas que Microsoft est dans un pays qui abuse du système de brevets).

Je trouve le concept de Xbox One en tant que média central le bienvenu. Oui, il y a des personnes qui sont intéressées à l'idée que toutes leurs photos, musique, vidéos familiales / enregistrements / films soient complètement dématérialisées, en lieu sûr (i.e. Sauvegardés) et accessibles depuis différents devices (téléphone, surface RT, et bientôt console de jeu). Microsoft a longtemps fait de la recherche dans le domaine de la domotique et, oui, la domotique peut être perçue comme intrusive. Je crois que la Xbox est une étape intéressante dans ce sens. Je ne vois pas de problème à ce que la technologie fasse parti de nos vies, surtout en sachant que nous avons encore la liberté de choisir. Si tu n'achètes pas de Xbox et si tu n'utilises pas le Cloud de Microsoft, tu n'auras pas le sentiment d'intrusion. En ce sens, la PS4 sera une excellente alternative. J'en arrive au point concernant l'ego et je réalise effectivement que ce n'était pas l'idée appropriée. Paranoïa aurait été préférable.
Le #1409722
kzrystof a écrit :

C'est naïf de croire que ce qui est dans le cloud ne soit pas inspecté. Que ce soit pour des fins de sécurité nationale ou même mercantiles, c'est naïf de penser que les données ne seront pas consultées. En conséquence, mettez-y des données non compromettantes: musique, photos, settings, etc.

En ce qui concerne la question des brevets, je ne vois pas de problème [immédiat]. Si la société a mis au point une technologie qui a certains potentiels (et qui peuvent être autre que le but recherché), cela ne signifie pas qu'elle va automatiquement l'implémenter. Ce serait grotesque de leur part de ne pas capitaliser leurs recherches et investissements. Ainsi, si une autre compagnie décide de proposer ce type de "protection", au moins, Microsoft pourra récupérer du cash si jamais le gouvernement et / ou la société décide qu'il n'y a aucun problème avec ce type de protection (n'oubliez pas que Microsoft est dans un pays qui abuse du système de brevets).

Je trouve le concept de Xbox One en tant que média central le bienvenu. Oui, il y a des personnes qui sont intéressées à l'idée que toutes leurs photos, musique, vidéos familiales / enregistrements / films soient complètement dématérialisées, en lieu sûr (i.e. Sauvegardés) et accessibles depuis différents devices (téléphone, surface RT, et bientôt console de jeu). Microsoft a longtemps fait de la recherche dans le domaine de la domotique et, oui, la domotique peut être perçue comme intrusive. Je crois que la Xbox est une étape intéressante dans ce sens. Je ne vois pas de problème à ce que la technologie fasse parti de nos vies, surtout en sachant que nous avons encore la liberté de choisir. Si tu n'achètes pas de Xbox et si tu n'utilises pas le Cloud de Microsoft, tu n'auras pas le sentiment d'intrusion. En ce sens, la PS4 sera une excellente alternative. J'en arrive au point concernant l'ego et je réalise effectivement que ce n'était pas l'idée appropriée. Paranoïa aurait été préférable.


Avant c'était de l' "ego", maintenant de la "paranoia" ?

On te démontre que Microsoft communique les données receuillies jusque là à des agences gouvernementales et à des tiers (données qui seront plus nombreuses avec une caméra devant fonctionner obligatoirement) et toi tu "ne vois pas de problèmes".

Si ça te va, tant mieux pour toi, par contre si le seul argument que tu as est de traiter les gens qui ne sont pas d'accord avec toi de "paranoiaques" ou d'avoir un "ego surdimensionné", je ne suis pas sur que cette discussion aille bien loin. Tu as le droit d'avoir un avis différent sans insulter ou essayer de rabaisser les gens. Regarde, j'ai un avis différent, et je te réponds sans t'insulter ni te mépriser.
Le #1410052
De voir Big Brother dans une console de jeu, oui, je crois que c'est de la paranoïa puisque rien n'indique que Microsoft va pervertir cette technologie, genre en feedant back le flux vidéo vers leurs serveurs. À date, il s'agit ni plus ni moins que le même principe qu'une webcam boostée.

Je l'ai dit: ego n'était pas la bonne idée que je voulais exprimer. Je ne peux malheureusement rien si vous vous sentez insulté si je dis que c'est de la paranoïa s'y voir des mauvaises intentions.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]