NASA : l'exposition aux radiations ne sera finalement pas un obstacle pour les missions martiennes

Le par  |  8 commentaire(s) Source : Mashable
curiosity

Avec la multiplication des découvertes réalisées par la sonde Curiosity sur Mars se rapproche l'inévitable question de savoir quand l'homme pourra aller de lui-même explorer les horizons rouges de la planète. De nouveaux éléments indiquent aujourd'hui que la radiation ne serait finalement pas un problème pour les missions habitées.

La NASA revient sur de précédentes déclarations laissant entendre que les radiations seraient trop importantes pour tout équipage souhaitant aller explorer le sol martien. En revoyant les données récoltées par Curiosity pendant son trajet ainsi que les mesures réalisées une fois sur place, il semblerait que les niveaux de radiations ne soient finalement pas aussi élevés que ce qui avait été annoncé précédemment.

Mars  Ainsi, une mission consistant en un voyage de 180 jours vers Mars, un séjour de 500 jours sur la planète et un retour vers la Terre de 180 jours n'entrainerait les astronautes qu'à une dose cumulée de radiation équivalente à 1.01 sievert.

Pour mettre cette donnée en perspective, l'Agence spatiale européenne fixe généralement un seuil limite de 1 sievert à ses astronautes pour l'ensemble de leur carrière, ce qui est associé à une hausse de 5% de chance de développer une forme de cancer au cours d'une vie entière.

"C'est un chiffre avec lequel on peut composer" indique Don Hassler de l'institut de recherche de Boulder dans le Colorado.

Une dose de 1 sievert de radiations dépasse actuellement les standards de la NASA, qui ne souhaite pas exposer ses astronautes à plus de 3% de chance de risque de cancer lié à leur activité. Mais ces limites ont été établies avec les missions en orbite basse en tête, et des ajustements devraient être faits pour envisager des voyages plus longs et plus loin indique Don Hassler.

voyage vers mars radiations " La NASA travaille avec les académies et instituts de médecine pour évaluer quelles limites sont appropriées pour considérer les missions dans l'espace profond, comme une mission vers Mars."

Les données ont été collectées par le module RAD ( Radiation Assessment Detector) intégré dans Curiosity pendant l'intégralité de son voyage vers Mars. Des données qui ont continué d'être rassemblées pendant la première année d'activité de la sonde sur le sol martien et qui permettent aujourd'hui d'avoir une vue d'ensemble sur les risques d'une mission de plus d'un an vers la planète rouge.

Le module RAD identifie deux sortes de radiations : les rayons cosmiques (GCR) qui sont des particules d'énergie accélérées à des vitesses énormes par l'explosion de supernova distante, et les particules d'énergie solaire ( SEP), qui sont projetés dans l'espace au gré des tempêtes solaires.

mars-one-base_280x186 Les données du RAD indiquent que les astronautes à la surface de Mars accumuleraient environ 0,64 millisievert de radiation par jour. Finalement ce serait bien le voyage vers la planète qui serait le plus dangereux puisque chaque jour, les astronautes accumuleraient ainsi l'équivalent d'1,84 millisievert.

Mais les radiations sur Mars sont également variables, l'atmosphère presque inexistante de la planète la laissant à la merci des épisodes solaires importants. De plus, les mesures rassemblées par Curiosity se sont faites aux alentours du pic d'activité du soleil pendant son cycle de 11 ans, une période pendant laquelle les émissions de GCR sont particulièrement faibles ( parce que l'activité solaire influe sur la dispersion des rayons cosmiques. )

Quoi qu'il en soit, les mesures récoltées devraient permettre à la NASA de mieux envisager, et de préparer une mission habitée vers Mars. Une mission que l'agence espère pouvoir concrétiser dans le courant des années 2030.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1594412

Bon , à l'aller vous aurez le cancer du rectum !

On va vous faire une ablation préventive

Pour le retour , j'espère que vous n'aurez pas envie d'uriner
Le #1594482
On a pas assez de pourrir la terre, faut encore allez faire chier les autres planètes. On est un peu comme le cancer quoi...
Le #1594492
Misstigry a écrit :

Bon , à l'aller vous aurez le cancer du rectum !

On va vous faire une ablation préventive

Pour le retour , j'espère que vous n'aurez pas envie d'uriner


Tu urines avec ton rectum? Si c'est le cas tu es prêt pour une mission d'exploration...sur Mars.
Le #1594512
PROMMIX a écrit :

Misstigry a écrit :

Bon , à l'aller vous aurez le cancer du rectum !

On va vous faire une ablation préventive

Pour le retour , j'espère que vous n'aurez pas envie d'uriner


Tu urines avec ton rectum? Si c'est le cas tu es prêt pour une mission d'exploration...sur Mars.



Quel manque d'imagination!

A l'aller , il me semble que tu tournes le cul au soleil.

Je te laisse conclure pour le retour
Le #1594582
j ai un doute mais une fine pellicule d or ne stop pas une grande parti des radiations?


Le #1594652
MickHammer a écrit :

j ai un doute mais une fine pellicule d or ne stop pas une grande parti des radiations?


Ha bha du coup , si je m'enveloppe d'une fine pellicule d'or , si une bombe H explose , je vais me mettre à côté vu qu'en principe on craint rien

Bref , les scientifiques nous racontent bien ce qu'ils veulent : un coup le voyage est pas possible à cause des radiations trop dangereuses pour les astronautes , un coup : non non ! c'est bon ! y a pas de danger !

C'est juste pour demander une rallonge de pognon ou quoi ??
Le #1594942
Montigny a écrit :

MickHammer a écrit :

j ai un doute mais une fine pellicule d or ne stop pas une grande parti des radiations?


Ha bha du coup , si je m'enveloppe d'une fine pellicule d'or , si une bombe H explose , je vais me mettre à côté vu qu'en principe on craint rien

Bref , les scientifiques nous racontent bien ce qu'ils veulent : un coup le voyage est pas possible à cause des radiations trop dangereuses pour les astronautes , un coup : non non ! c'est bon ! y a pas de danger !

C'est juste pour demander une rallonge de pognon ou quoi ??


j imagine bien qu il y a une limite, mais je me dis que si notre atmosphère les stop on devrais bien trouver un truc ...
Le #1595182
Y a le champ magnétique de la terre qui les arrête aussi. Donc faudrait voir si on peut faire un truc dans le même style mais portatif.... Et qui grille pas le cerveau quand on l'utilise..... Bon , c'est pas gagné...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]