Netflix en France : la plateforme vidéo pose ses conditions

Le par  |  8 commentaire(s)
Netflix

L'arrivée de Netflix en France se fera via le Luxembourg. Sur les box des opérateurs télécoms, Netflix veut imposer son propre système.

Selon une information des Échos, la plateforme de vidéo à la demande par abonnement Netflix a décidé de se lancer en France à l'automne prochain avec un siège social au Luxembourg. Il n'y aura donc pas d'implantation sur le sol français. Le coup de pression d'Aurélie Filippetti, qui vient d'être reconduite au ministère de la Culture et de la Communication, n'aura pas fonctionné.

NetflixEn opérant depuis le Luxembourg, Netflix passe outre une réglementation française jugée trop contraignante. La fiscalité est plus attrayante au Grand-Duché et c'est pourquoi les autres lancements de Netflix en Europe y ont eu juridiquement eu lieu.

La réglementation en France prévoit en outre tout un panel d'obligations dont pour la promotion d'œuvres européennes et d'expression originale française, une aide au financement pour la production d'œuvres cinématographiques et audiovisuelles. Cela ne plaît guère à Netflix qui veut garder le contrôle.

Ce désir de contrôle se retrouve aussi pour une présence sur les box des fournisseurs d'accès à Internet. Netflix veut en effet conserver son propre lecteur vidéo et ne veut par ailleurs pas passer par le système d'authentification des utilisateurs sur les box.

Des exigences qui devraient retarder l'arrivée de Netflix sur les box. Les Échos écrivent par contre que Netflix est prêt à payer une interconnexion directe localisée en France, ce qui éviterait des litiges sur les problèmes de congestion du trafic. Deux data centers en France auraient été trouvés.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1703502
Ça c'est une très bonne nouvelle !!!

Fini la SVOD avec des fonds de tiroir de plus de 3 ans !!

J'espère que Neflix fera bouger cette absurde chronologie des médias afin de donner une chance aux opérateur français de SVOD qui ne tiendront pas longtemps dans le cas contraire
Le #1703522
Le problème c'est que Netflix ne respectera pas les règles du jeu actuellment en vigueur pour ses concurents (la pertinence de ces règles peut être discutée, mais aujourd'hui elles sont là.
C'est donc ipso facto de la concurence déloyale..


Le #1703582
Enfin!
La fin de cette chronologie des média demandée par tous (y compris les producteurs)

Dans une interview Mr Europacorp (r)(tm)(c) avait du qu'il était pour la sortie en DVD le jour meme de la sortie au cinema (à 40€ le DVD ce qui pour une famille de 4 personne reviens au tarif des 4 places... Puis après une valeure décroissante mois par mois) Mais déjà avoir au bout de 6 mois des films ca sera un net plus.
Avoir aussi une mediathèque qui NE PERD PAS de droit avec le temps sur des trucs interressant sera également un grands plus...
Le #1704162
C'est comme pour tous les services internet. Des grandes lois sont faites pour principalement tenter de gratter de la taxe, mais nos penseurs français ne comprennent pas que le net est international. Exemple les sites de jeu en ligne, la vod, le téléchargement légal, etc etc ....
Le #1704252
Installation au Luxembourg. Déploiement en France. Des boites viennent faire leur marché à la carte. Merci l'UEM.
Le #1704272
tiseult a écrit :

C'est comme pour tous les services internet. Des grandes lois sont faites pour principalement tenter de gratter de la taxe, mais nos penseurs français ne comprennent pas que le net est international. Exemple les sites de jeu en ligne, la vod, le téléchargement légal, etc etc ....


Pas sûre qu'ils ne comprennent pas.

Je parlerai plutôt d'incompétence, voire d'inculture, dans leur cas, ou même de je-men-foutisme. Souvenons-nous des épisodes DADVSI et Hadopi.

Pour moi, ils ne sont là que pour ça : «gratter de la taxe», comme vous dites, et consacrer la domination du système administratif qu'ils servent (CSA, Hadopi, Ministère...).
Le #1704572
@tiseult: je suis d'accord avec toi que les lois françaises ne sont pas faites de la manière la plus intelligente... Mais en l'oocurrence les "taxes" dont tu parles elles ne sont pas là pour rien... Elles sont là pour rémunérer les artistes qui produisent les contenus que netflix diffuse (pour sa part quasiment sans aucun coût)... C'est comme tout service public : il faut bien que l'argent vienne de quelque part et qu'il soit mutualisé afin que tout le monde soit sur le même pieds d'égalité face à ce service...

Quant à l'arrivée de NetFlix "en France"... s'ils souhaitent gruger les lois locales, et bin moi je n'aurait aucune pitié à les gruger à mon tour, en récupérant leurs contenus sans payer !!! Et ça ira aussi faire la nique à ces connards de politiciens qui ne comprennent pas qu'il faut arrêter d'être à la botte des majors et installer des plateformes d'échanges simples et légales, sur le modèle du P2P, mais qui rémunèrent les artistes et pas les intermédaires, et tout ça vite vite vite, avant que les hordes de djeuns actuelles n'aient trop pris l'habitude d'utiliser les "plateformes illégales" où tout est gratuit...
Le #1705022
LIAR a écrit :

@tiseult: je suis d'accord avec toi que les lois françaises ne sont pas faites de la manière la plus intelligente... Mais en l'oocurrence les "taxes" dont tu parles elles ne sont pas là pour rien... Elles sont là pour rémunérer les artistes qui produisent les contenus que netflix diffuse (pour sa part quasiment sans aucun coût)... C'est comme tout service public : il faut bien que l'argent vienne de quelque part et qu'il soit mutualisé afin que tout le monde soit sur le même pieds d'égalité face à ce service...

Quant à l'arrivée de NetFlix "en France"... s'ils souhaitent gruger les lois locales, et bin moi je n'aurait aucune pitié à les gruger à mon tour, en récupérant leurs contenus sans payer !!! Et ça ira aussi faire la nique à ces connards de politiciens qui ne comprennent pas qu'il faut arrêter d'être à la botte des majors et installer des plateformes d'échanges simples et légales, sur le modèle du P2P, mais qui rémunèrent les artistes et pas les intermédaires, et tout ça vite vite vite, avant que les hordes de djeuns actuelles n'aient trop pris l'habitude d'utiliser les "plateformes illégales" où tout est gratuit...


je suis tout à fait d'accord. je critique juste la façon dont ils pensent pouvoir taxer à leur sauce, et après le pourcentage réellement utile par rapport à ce qui est dépensé en administratif.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]