Nissan veut faire carburer ses véhicules à la pile à combustible Ethanol

Le par  |  6 commentaire(s)
Nissan ethanol

Comment promouvoir les qualités des véhicules électriques et leur absence d'émissions polluantes tout en améliorant leur autonomie jusqu'à concurrencer celle des véhicules traditionnels ? Peut-être en passant par une pile à combustible au bio-éthanol, comme l'envisage Nissan Motor.

Les véhicules électriques et leur absence d'émissions polluantes constituent ouvrent la perspective d'une réduction de la pollution de l'air par rapport au véhicules à moteur thermique et leurs rejets polluants mais il faudra du temps avant qu'ils puissent passer outre un obstacle majeur : leur autonomie.

Si les modèles haut de gamme se rapprochent doucement des autonomies des véhicules essence, les véhicules électriques les plus abordables doivent se contenter de 150 à 250 kilomètres de fonctionnement, ce qui bride leurs usages.

Nissan pile combustible

Pour faire oublier cette limite tout en préservant l'absence de rejets nocifs pour la santé, le groupe Nissan Motor a dévoilé ses travaux sur l'alternative de la pile à combustible au bio-éthanol. Utilisant une pile SOFC (Solid Oxide Fuel Cell), le système utilise l'éthanol produit à partir de maïs et de sucre de canne et stocké dans un réservoir en en récupérant l'hydrogène qui est combiné avec l'oxygène de l'air pour produire de l'électricité stockée dans une batterie et qui servira à alimenter le moteur du véhicule.

Nissan ethanol

Le CO2 émis à l'issue de la production d'énergie par la pile à combustible est "compensé" par le processus de croissance des plantes servant à produire l'éthanol, constituant un cycle carbone quasiment neutre, promet le constructeur.

Avec un tel dispositif, Nissan estime que les véhicules pourront atteindre des autonomies autour de 800 kilomètres avec les qualités d'un véhicule électrique, comme le moteur silencieux ou des possibilités d'accélération vive ponctuelles, à l'image du mode Ludicrous de Tesla, et sans les difficultés d'approvisionnement et de stockage des piles à combustible fonctionnant purement à l'hydrogène, comme le proposent certains constructeurs nippons.

La technologie de pile à combustible SOFC au bio-éthanol pourrait faire son apparition à partir de 2020 dans les véhicules.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1903892
Et il faudra six planètes au moins pour produire suffisamment de céréales afin de créer les agrocarburants.
Le #1903903
cycnus a écrit :

Et il faudra six planètes au moins pour produire suffisamment de céréales afin de créer les agrocarburants.


Le moindre produit bio sur Terre va valoir son pesant d'or
Le #1903922
Un moteur qui tourne à la vodka. Quel gachis !
Le #1903981
Je trouve çà très bien que des industriels persistent dans la mise au point de véhicules non polluants, performants, non bruyants.

vivement que cela se mettent en place et à des prix décents.
Le #1903999
cycnus a écrit :

Et il faudra six planètes au moins pour produire suffisamment de céréales afin de créer les agrocarburants.


J'avoue que dès qu'on utilise l'alimentaire en masse pour faire rouler le monde va aller très mal.
Le #1904002
La chine et l'inde montre déjà les dents pour un bout de terrain en plus pour nourrir leur population et vous voulez faire tourner des voitures avec du maïs

Tout ça va finir avec du plomb comme d'hab
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]