Usine de Bochum : Nokia se voit réclamer 60 millions d'euros

Le par  |  8 commentaire(s)
Logo Nokia

Nokia n'a pas accepté de rembourser les subventions pour son installation à Bochum et se voit à présent réclamer 60 millions d'euros, pénalités de retard comprises.

Logo NokiaPour souvenir, au mois de janvier dernier, Nokia, numéro un mondial de la téléphonie mobile, avait annoncé la fermeture de son usine de Bochum, une ville située à l'ouest de l'Allemagne.

Comme ses concurrents, le groupe d'origine finlandaise recherche la compétitivité. L'usine située à Bochum ne répondant plus aux critères de compétitivité exigés par Nokia, la société avait envisagé de la fermer. À en croire Nokia, moderniser ce site aurait nécessité des investissements supplémentaires, sans pour autant assurer la compétitivité sur le plan mondial qui est souhaitée par le groupe.

Très rapidement les syndicats, le gouvernement de Rhénanie du Nord Westphalie, les consommateurs allemands, l'Union européenne et même les actionnaires avaient vu rouge et sanctionné le "déserteur" à leur manière. Après avoir pointé du doigt les aides reçues pour son installation et considérant que son contrat en terme de création d'emplois n'avait pas été rempli, les autorités avaient donc exigé de Nokia un remboursement intégral de ces aides, à savoir 41 millions d'euros ( 17 millions en 1998 et 24 millions en 1999 ). Mais n'ayant rien reçu depuis de la part Nokia, les autorités réclament désormais 60 millions d'euros, pénalités de retard comprises.

Si Nokia continue à camper sur ses positions, arguant qu'il a investi 350 millions d'euros depuis 1999 et refusant de payer, le gouvernement envisage clairement de porter l'affaire devant les tribunaux.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #198868
Enfin, on se décide à pénaliser ses entreprises parasites. S'ils ne veulent plus de nous, on ne veut plus d'eux...
Etre consommateur et citoyen, c'est aussi du bon sens.
Le #198870
moi j'attends une convention internationale interdisant les délocalisations !

au fait, j'espère que Nokia va cracher son fric !
Le #198881
pour tous vos souhaits, vous pouvez rêver. tant qu'on acceptera une économie financiarisée (le cas actuellement avec touets les structures permettant de la renforcer) on sera dependant et toutes les mesures qu'on pourra faire ne seront que cosmétiques.
Le #198900
@seyed :
Une convention internationale, faut pas y rêver (les délocalisation sont du pain bénis pour les pays qui en profitent)

Par contre, des règles nationales plus strictes sur les fermetures dites "économiques", ça c'est parfaitement envisageable (car bon, fermer d'un coté pour motif ça va mal alors que ça dégage des bénéfices, et rouvrir la même chose un peu plus loin pour en avoir encore plus, c'est pas une situation de crise économique, mais d'appétit gloutonesque)


Et comme ce sont souvent les très gros groupes qui peuvent se permettent de délocaliser tout en profitant d'aides et subventions à outrance, ne pas hésiter à interdire purement et simplement leurs produits sur le territoire en cas d'infraction ou de refus de rembourser comme nokia dans ce cas.
Le #198912
Et si on arrêtait simplement de subventionner des entreprises qui n'en ont pas besoin ? Quoiqu'il en soit, il faut arrêter de rêver, nous vivons dans un grand marché commun, et les délocalisations sont certes peu souhaitables mais normales dans le sens où tout le monde est bien content de payer son portable le moins cher possible.
Le #198917
@Tiflut:
La plupart des subventions ne servent pas à aider les entreprises à s'installer, mais sont plutôt un "cadeau" pour qu'elles choisissent de s'installer sur ce site plutôt qu'un autre.

Si c'était pour aider les entreprises à se développer, c'est pas les grands groupes qui en toucheraient, mais les TPE et PME. Mais à ce niveau, pour avoir des aides, c'est la galère...
Le #198934
Vive le libéralisme quand les contribuables financent les entreprises privées
Pourquoi ne pas utiliser l'argent pour créer des sociétés publiques, ha ! c'est vrai le publique c'est nul...
Le #198940
Les "aides" et subventions sont une bonne chose en général - la seule chose est qu'il faudrait qu'elles soient bien mieux "verrouillées" en terme de contrat et de résiliation à la clé - si le contrat signifie de créer xmilliers d'emplois sur 10 ans et que cela n'est pas accomplis ou que l'entreprise décide de partir plus tôt et qu'il y a des bénéfices, il faut que les remboursements soient tout simplement stipulés contractuellement pour éviter d'avoir à faire traîner pendant des années dans les tribunaux pour que cela dissuade ces entreprises de spéculer sur ces "aides" qui pourraient bien mieux servir dans certains cas !
@+
Laurent.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]