Brevets mobiles de Nortel : Google cerné

Le par  |  0 commentaire(s)
Nortel HQ logo pro

Google devrait ouvrir l'enchère pour les brevets mobiles de Nortel ce lundi avec une offre à 900 millions de dollars mais les acquéreurs potentiels se pressent pour mettre la main sur cette propriété intellectuelle, ce qui pourrait faire grimper significativement sa valeur.

Nortel logoDu fait de sa mise en faillite en 2009, l'équipementier canadien Nortel vend peu à peu à ses ressources et une propriété intellectuelle qui intéresse bien des entreprises. Les premiers lots concernant des technologies mobiles ont fait l'objet d'âpres batailles mais celui qui est proposé cette semaine s'annonce particulièrement intéressant car il comprend des brevets concernant la technologie réseau mobile LTE ( Long Term Evolution ).

Google est le premier à avoir formalisé une offre à 900 millions de dollars pour faire l'acquisition de ces brevets. L'initiative vise à renforcer sa propriété intellectuelle dans le domaine mobile et se rendre moins susceptible d'être visé par des plaintes pour violation de brevets qui se sont multipliées entre fabricants ces derniers trimestres.

Outre le fait qu'une telle acquisition de propriété intellectuelle ne manquera de faire l'objet d'une investigation approfondie de la part des régulateurs américains, le géant de la recherche pourrait trouver sur son chemin des candidats potentiels au rachat des 6000 brevets de Nortel.


Beaucoup de monde sur les rangs

Les noms de Research in Motion et Ericsson ont déjà commencé à circuler, mais aussi ceux d' Apple, Microsoft, Intel voire le chinois ZTE, tous prêts à faire monter les enchères pour obtenir ces précieux brevets, l'offre de Google servant de point de départ.

Microsoft revendique d'ailleurs un droit d'usage des brevets de Nortel via un accord qui avait été signé en 2006. Le groupe estime que cette disposition doit être transférée au nouvel acquéreur des brevets, ce qui le dispensera de verser des royalties.

Or les conditions de vente de ces brevets sont censées permettre à l'acquéreur de mettre fin aux accords préexistants. Microsoft et d'autres ( HP, Nokia, Motorola Mobility... ) ont ainsi demandé à ce que les conditions de vente soient modifiées pour tenir compte des particularités des accords, la propriété intellectuelle de Nortel couvrant de très larges domaines, ce qui risque de créer de nombreuses complications ultérieures.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]