NSA : les dirigeants de sociétés high-tech US vont rencontrer Obama

Le par  |  3 commentaire(s) Source : Associated Press
La Maison Blanche

Les groupes high-tech US prennent les devants pour tenter d'obtenir des garanties sur les limitations des effets de la surveillance sauvage de la NSA dans l'espoir de restaurer la confiance avec leurs clients.

Les nombreuses informations ayant émergé des documents fournis à la presse par Edward Snowden sur les pratiques de la NSA en matière d'écoute et d'interception de données montrent que l'agence de renseignement est allée bien au-delà de ce qui lui était permis.

Edward Snowden PRISM NSA Le sacro-saint argument de la lutte contre le terrorisme a tendance à s'effriter et les juges commencent à considérer les actions de la NSA comme nocives pour les droits individuels des citoyens américains, ce qui devrait obliger le gouvernement à prendre position.

Mais la menace est aussi économique. En évoquant les écoutes et les accès indiscrets aux serveurs des grands groupes US, c'est la confiance qui est rompue entre ces derniers et leurs clients, et notamment quand des gouvernements étrangers, ou des sociétés dépendant de ces gouvernements, sont impliqués.

Les effets de cette méfiance ont commencé à se faire sentir chez plusieurs grandes sociétés américaines, parmi les équipementiers réseau ou chez les fournisseurs de solutions logicielles, au point que huit d'entre eux ont lancé un appel au gouvernement pour prendre des mesures encadrant mieux le fonctionnement de la NSA en matière de collecte des données, avec des moyens de contrôle accrus.

NSA Les observateurs estiment déjà que le coût pour l'économie US devrait être lourd ces prochaines années, en contrats perdus ou relayés à des acteurs locaux sur les marchés où les groupes US sont présents.

Il est donc urgent de restaurer cette confiance dégradée par des mesures de renforcement de la sécurité, comme l'a annoncé Microsoft, mais aussi en poussant l'administration Obama à agir vite. Les dirigeants de plusieurs sociétés high-tech doivent ainsi rencontrer le président Obama ce mardi pour discuter de plusieurs sujets, dont celui de la surveillance par la NSA.

Ils demanderont une limitation des possibilités de la NSA en matière de surveillance et la mise en place de contrôles plus rigoureux afin de stopper les dérives rencontrées.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1596752
Ils peuvent y aller, pour l'instant aucune confiance dans tout ces rigolos.
Le #1596782
"...les juges commencent ... nocives pour les droits...">>>c'est une bonne chose, mais les jugements (si jugement il y a) reflèteront-ils ces considérations ???
Le #1597422
De toute façon il y a tellement de sous-groupes complètement indépendants les uns des autres (que ça soit à la nsa , à la cia , au fbi ect....) qu'il sera hyper difficile de faire quelque chose.

Déjà qu'ils outrepassent les lois , sans sourciller...Alors si on leur dit juste :

- Spa bien ! Faut pas faire ça ! Méchant ! ....

Je pense qu'ils vont juste rire.....
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]