High-tech : effet Snowden très sensible pour les entreprises US en Chine

Le par  |  5 commentaire(s) Source : Reuters
snowden-1

Les révélations des documents fournis par Edward Snowden sur les programmes de collecte de données de la NSA créent de nombreuses difficultés pour les activités des entreprises high-tech US en Chine.

Plusieurs grands groupes américains, qu'ils soient équipementiers télécom et réseau ou fournisseurs de services cloud, ont déjà commencé à ressentir les effets des révélations d'Edward Snowden sur les méthodes de récupération d'information à grande échelle de la NSA et sur des pratiques outrepassant leur cadre initial.

La Chine, souvent arrêtée dans ses ambitions d'implantation sur le marché US par des rachats de sociétés ou des contrats stratégiques, a maintenant un prétexte tout trouvé pour malmener les entreprises américaines voulant profiter de sa croissance.

NSA Et selon les observateurs, les firmes américaines sont maintenant sur la défensive face aux soupçons d'être des collaboratrices, volontaires ou non, des services de renseignement américains, rapporte Reuters, avec de lourdes conséquences pressenties.

Un think tank avait évalué il y a quelques mois à 35 milliards de dollars les opportunités commerciales perdues dans les années à venir par l'industrie IT américaine après la rupture de confiance observée un peu partout dans le monde, et en Chine en particulier.

L'effet Snowden se manifesterait particulièrement du côté de l'Empire du Milieu, ainsi qu'au Brésil, plutôt remonté contre les écoutes sauvages de la NSA, et sur plusieurs autres marchés émergents. Comme les Etats-Unis, la Chine a à coeur de mettre en avant ses champions et la dégradation subite de l'image de sociétés high-tech US est une aubaine dont elle peut espérer profiter.

Et quand il ne s'agit pas de pression concurrentielle, c'est celle de la régulation qui peut freiner les sociétés US, à l'image de Qualcomm visé par une enquête de la NDRC (National Development and Reform Commission), dont le géant américain ne sait à peu près rien.

Pas sûr que les promesses de Barack Obama sur un nouvel encadrement des pratiques, qui reste par ailleurs très théorique et apporte peu de garanties, suffisent à rassurer les différents acteurs, à commencer par les entreprises IT elles-mêmes, qui font actuellement de gros efforts pour tenter de restaurer la confiance perdue.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1633202
Qui sème le vent récolte la tempête
Le #1633252
les entreprises américaines ont attrapées les oreillons
Le #1633312
Effet Snowden... Effet NSA je dirais plutôt. Car en fait ce n'ets pas de la faute de Snowden mais bien de la NSA (et compagnie). Faut pas inverser les rôles ! A répéter 20 fois pour s'en convaincre...
Le #1633372
Bien fait pour leurs gueules. Par contre, nous pauvre cons d'Européen, les portes restent grandes ouvertes...
Le #1633502
La vérité c'est que cela pénalise tout autant les entreprises Chinoises au premier chef Huaiwei et ZTE, constructeurs prédominants dans les equipement électroniques réseau sensible... Les américains utilisent ces chiffre pour le lobbying anti-libre-partage. Comme ils ont utilisé les même genre de chiffre pour tiré a boulet rouge sur le piratage alors que l'on sait que ce que les gens ne piratent pas ils s'en passe en grande partie.
Le #1633862
oldjohn a écrit :

Bien fait pour leurs gueules. Par contre, nous pauvre cons d'Européen, les portes restent grandes ouvertes...


C'est ça d'être tenus par les couilles parce qu'on est incapables d'être forts de façon autonome sur internet... (Je critique pas les français, bien au contraire, je critique les dirigeants infoutus de comprendre qu'on n'est plus en 1995...)
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]