Processeurs mobiles : Nvidia rachète les modems d'Icera

Le par  |  0 commentaire(s)
Logo nVIDIA Pro

Après avoir percé dans les processeurs mobiles grâce à ses processeurs Tegra, accompagné de processeurs graphiques, Nvidia compte proposer sous peu des solutions complètes processeur d'applications + modem en annonçant l'acquisition de la société Icera.

nvidia_logoPeu connu dans le domaine mobile avant de percer avec la famille de processeurs d'application Tegra 2, devenue une référence en ce début d'année avec une intégration dans plusieurs smartphones et tablettes, le fondeur Nvidia sait également que la concurrence est sur ses traces et qu'une fois l'effet de surprise passé, les processeurs concurrents viendront tenter leur chance sur le marché.

Or ces processeurs sont devenus suffisamment puissants pour couvrir un vaste champ d'applications qui pourra s'étendre jusqu'aux ordinateurs portables et aux serveurs. Dans le même temps, la connectivité cellulaire ne cesse de s'étendre et de couvrir là aussi des espaces plus vastes, dépassant les frontières des smartphones et des tablettes pour rendre toujours d'appareils communicants.

Pour préparer ces différents scénarios, Nvidia a donc décidé de faire l'acquisition d'un spécialiste des modems cellulaires, Icera, de manière à pouvoir intégrer finement ses technologies mobiles ( de la 2G à la 4G ) au sein des plates-formes Tegra.


Préparer l'avenir, engranger de la propriété intellectuelle
Icera logoNvidia devrait ainsi pouvoir proposer un SoC ( System on a Chip ) complet associant processeur d'applications, processeur graphique et modem cellulaire, pouvant être plus rapidement intégrée par les fabricants dans leurs produits électroniques.

Le montant de l'acquisition est de 367 millions de dollars et la transaction devrait être finalisée dans le mois à venir. Nvidia évalue à 15 milliards de dollars ce nouveau marché qui s'ouvre à lui, et qui pourra lui permettre d'élargir l'horizon de sa famille Tegra...et de disposer d'une propriété intellectuelle appréciable.

Il avait de toute façon besoin de prendre cette initiative, de la même manière qu' Intel a racheté la branche Wireless d' Infineon en début d'année pour l'associer à ses processeurs Atom et disposer des technologies réseau mobile présentes ( 2G / 3G ) et à venir ( 4G / LTE / WiMAX ), ou que Qualcomm a racheté Atheros, également en début d'année, pour intégrer ce savoir-faire dans ses puces SnapDragon.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]