Objectif Lune : la Chine envoie une nouvelle sonde robotisée explorer la surface de la Lune

Le par  |  3 commentaire(s) Source : The Verge
sonde chine

Ce dimanche à 18h30, la Chine a lancé avec succès l'un des programmes spatiaux les plus ambitieux du pays de ces dernières années : l'envoi d'un véhicule d'exploration robotisé à destination de la Lune.

La Chine a finalement initié la troisième étape de son programme lunaire lancé il y a plusieurs années déjà et qui a déjà amené au lancement de deux sondes, Chang'e-1 et Chang'e-2 en orbite autour de l'astre.

Change3 La sonde Chang'e-3 ( du nom de la déesse chinoise de la Lune) est spéciale dans le sens ou il se présente comme un moyen de transport pour un véhicule d'exploration comparable à Curiosity, la sonde robotique roulante envoyée par la NASA sur Mars.

Le Rover a lui été baptisé "Yutu", soit Lapin de Jade en Français. Il s'agit d'un véhicule piloté à distance capable de franchir les différents obstacles du sol lunaire et sa surface chaotique. Avec 6 roues, des panneaux solaires et presque 120 kg, le module ne sera pas véritablement un bolide, sa vitesse de progression est annoncée aux change3_01 alentours des 200 mètres par heure.

Il arrivera, si tout se passe comme prévu, sur le sol lunaire à partir de la mi-décembre (le 14) dans la "baie des arcs-en-ciel", une zone encore non explorée de la Lune et qui profite d'un ensoleillement et d'un dégagement idéal pour proposer un bon réseau de communication avec le centre spatial au sol.

Yutu devrait passer 3 mois à explorer la zone, réaliser des prélèvements et analyses, mais aussi photographier le paysage lunaire en 3D.

Le programme spatial chinois orienté vers la Lune progresse relativement vite, le pays ayant déjà annoncé son ambition d'envoyer à nouveau des hommes sur l'astre, mais aussi d'y construire une base. Malgré tout, les représentants du pays annoncent ne pas souhaiter se lancer dans une nouvelle course à l'exploration spatiale.

Reste que les missions de cette envergure sont de formidables démonstrations de force pour les pays qui en sont à l'initiative, la Chine souhaitant prouver qu'elle est capable de rattraper son retard sur les Russes et les USA dans le domaine.

  

La Lune pourrait quant à elle devenir plus qu'un simple objectif visant à flatter la fierté des nations, quelques scientifiques chinois ont ainsi déjà confié à la BBC que l'astre pourrait être une véritable aubaine pour la prospection minière, tant au niveau du minerai que de l'énergie et particulièrement de l'hélium 3. Un hélium 3 qui pourrait révolutionner la fusion nucléaire et "résoudre les besoins en énergie de l'être humain pour quelque 10 000 ans au moins".

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1578332
Les chinois sur la Lune et les indiens sur Mars...

A ce rythme, la Russie et les USA passeront pour des amateurs d'ici peu...
Le #1578512
Je me demande si finalement il n'y a pas du pétrole sur la Lune?
Le #1578702
jeanlucesi a écrit :

Je me demande si finalement il n'y a pas du pétrole sur la Lune?


Non , sinon Total , Elf , Bolloré ect....y aurait déjà installés des raffineries
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]