Paiement mobile : bataille entre opérateurs et fabricants

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Wall Street Journal
rim logo

Les services de paiement mobile, qui vont transformer les téléphones en porte-monnaie numérique, seront bientôt là, grâce à la technologie NFC. Mais les tensions sont nombreuses entre opérateurs et fabricants pour déterminer qui va contrôler le marché...et profiter le plus des revenus générés.

rim logoPayer de petits achats avec son téléphone portable constituera bientôt une activité du quotidien. Après des années de travail et d'expérimentations, les premiers services commerciaux  de grande ampleur devraient enfin voir le jour en France, notamment grâce au déploiement de technologies sans contact comme le NFC ( Near Field Communications ).

Mais tout n'est pas encore réglé. Le Wall Street Journal rapporte les échos de la bataille entre le fabricant Research in Motion ( RIM ) et les opérateurs mobiles concernant le contrôle des éléments d'authentification des transactions.


Pour le contrôle du paiement mobile

Pour les opérateurs, ces éléments doivent être stockés de façon sécurisée dans la carte SIM, ce qui permet d'utliser cette dernière comme passerelle indépendamment du type de mobile. Mais RIM voudrait les stocker au sein de ses smartphones BlackBerry, pour lier les consommateurs à ses terminaux et limiter l'influence des opérateurs...et leurs prétentions en matière de revenus générés par le paiement mobile.

Cette vision serait également à l'oeuvre chez Apple, dont le rumeurs suggèrent que la société travaille à son propre système de paiement mobile par NFC qui réduirait le rôle des opérateurs au strict minimum et lui permettrait de récupérer la majeure part des revenus.

Mais les opérateurs mobiles ont un levier pour faire plier ces volontés d'émancipation : ils subventionnent les smartphones présents dans leurs circuits de distribution et l'arrêt de ce processus toucherait significativement les ventes des fabricants.

Sans être en conflit ouvert, les deux camps s'observent donc les opérateurs doivent manier la menace pour éviter de se voir écartés des nouvelles opportunités de services mobiles., comme ils l'ont fait avec Apple et son projet de carte SIM programmable.

D'autant plus que RIM a lancé des expérimentations directement avec les institutions bancaires pour tester le paiement mobile sur des BlackBerry intégrant un module NFC. A sa façon, et avec un rôle minimal attribué aux opérateurs mobiles.

En France, les grandes manoeuvres ont commencé et elles sont à l'initiative des opérateurs, avec l'extension du projet pré-commercial Cityzi et la volonté ferme de déployer un large volume de cartes SIM NFC dès cette année.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]