Evolta, nanoélectrodes : l'obsession de l'autonomie

Le par  |  0 commentaire(s)
Evolta Panasonic

Nos appareils nomades sont de plus en plus puissants mais aussi de plus en plus gourmands en énergie. Si les piles à combustibles sont prometteuses, la technologie des batteries Li-Ion n'a peut-être pas encore dit son dernier mot.

Evolta PanasonicTout est bon pour améliorer l'autonomie de nos gadgets. Les piles à combustibles ne sont pas encore répandues même si des signes encourageants indiquent que les choses pourraient changer prochainement et en attendant, d'autres pistes sont étudiées.

Il y a celle, très concrète, des nouvelles piles alkalines Evolta conçues par Matsushita Electric Industrial Co Ltd ( maintenant Panasonic ) qui promettent une autonomie accrue d'au moins 20% par rapport à des piles conventionnelles.

Pour obtenir la "pile la plus endurante au monde", il a fallu réaliser des améliorations dans la structure, les matériaux et les procédés de fabrication, ce qui a libéré du volume interne. Les électrodes ont été réétudiées pour en augmenter la surface et améliorer les réactions chimiques.

Conséquence de ces innovations, le prix moyen des piles Evolta devrait être supérieur de 15% par rapport à celui de piles alcalines classiques. Matsushita / Panasonic avait déjà fait avancer le domaine des piles alcalines avec ses modèles Oxyride mais Evolta offrira des performances supérieures et devrait, à terme, la supplanter.


Des anodes en nanofils de silicium
nanofils siliciumToutefois, il se pourrait bien que la technologie des batteries Li-Ion connaisse un rebondissement grâce à des chercheurs de la Stanford University. Ils ont en effet mis au point un prototype de batterie à base d'électrodes en nanofils de silicium capable de multiplier par dix l'autonomie par rapport aux batteries utilisant des anodes en graphite.

Avec une structure en nanofils de silicium, les effets mécaniques de distorsion lors des phases de charge / décharge n'endommagent pas l'anode et sa capacité à absorber plus d'ions lithium peut alors être exploitée. Il reste du chemin pour aller du concept au produit commercial mais une demande de brevet a été déposée et plusieurs sociétés sont intéressées par le procédé.

Dans le meilleur des cas, il faudra plusieurs années pour finaliser l'invention. Ses auteurs voient des débouchés dans les batteries pour voitures électriques mais aussi pour les produits électroniques comme des baladeurs ou des ordinateurs, portables ou ultra mobiles.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]