Montres connectées : le pionnier Pebble doit se séparer d'un quart de ses salariés

Le par  |  1 commentaire(s) Source : Ars Technica
Pebble Time

Avant le succès de l'Apple Watch, avant même le lancement des premières montres connectées par Samsung ou LG, il y avait sur le segment des smartwatches la société Pebble et ses montres à affichage e-paper. Mais les temps sont durs et le pionnier du secteur annonce des suppressions d'emplois.

Pebble Time colorisEn moins d'un an, le groupe Apple a conquis le jeune segment des montres connectées avec son Apple Watch écoulée à plusieurs millions d'exemplaires, bien plus que l'ensemble des autres acteurs du marché réunis.

Malgré un grand nombre de partenaires, l'environnement Android Wear n'a pas vraiment réussi à faire obstacle d'autant plus que Samsung a choisi de faire cavalier seul en proposant ses propres montres sous Tizen OS.

A côté de ces deux grands écosystèmes pour montres connectées, il y a la société Pebble, présente sur le marché bien avant que les médias ne commencent sérieusement à s'y intéresser. Elle propose une série de montres dont la particularité est de disposer d'un affichage e-paper assurant une grande autonomie à ses produits, élément qui fait encore défaut aux grands écosystèmes.

Pebble Time RoundPartie d'un projet Kickstarter qui a été très suivi, la société a fait évoluer son offre avec de nouvelles montres Pebble Time héritant d'un nouvel OS embarqué. Mais si ses produits se vendent plutôt bien et profitent de son image de pionnier, la société ne dispose pas des ressources et de la puissance de feu marketing de ses nouveaux concurrents.

Dans ce nouveau contexte, Pebble annonce ainsi être obligée de se séparer de 25% de ses salariés, soit environ 40 personnes, sans vraiment donner de raisons spécifiques mais en soulignant que la société va devoir gérer intelligemment ses ressources financières cette année.

La pression de la concurrence, avec les nombreuses montres lancées depuis un an et demi, l'évolution des fabricants de bracelets connectés vers les montres, comme dans le cas de la Fitbit Blaze récemment introduite, et alors qu'Apple vient de baisser le prix de départ de sa montre Apple Watch, et les difficultés grandissantes pour trouver des financements chez les investisseurs de la Silicon Valley, expliquent en partie ces suppressions d'emplois.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1886988
En même temps, les montre Pebble son tellement horribles
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]