PiBot : un robot capable de piloter un avion

Le par  |  8 commentaire(s)
PiBot

La Darpa annonçait il y a peu souhaiter développer une Intelligence artificielle capable de prendre en charge le pilotage des avions. Finalement ce sont des chercheurs coréens qui sont les premiers à proposer une variante avec Pibot, un robot pilote.

Et si les commandes des avions de ligne étaient prochainement laissées non plus à des humains, mais à des robots pilotes ? Voici une question qui n'est pas sans faire écho à l'actuelle grève des pilotes chez Air France.

PiBotC'est pourtant ce qu'envisage une équipe de chercheurs coréens de l'Institut supérieur des technologies, avec Pibot, un robot humanoïde capable de piloter sur simulateur de vol.

Différentes expériences sont actuellement menées de par le monde pour tenter de révolutionner le transport aérien. Entre les projets d'avions supersoniques, les intelligences artificielles, les commandes unifiées ou le contrôle par la pensée, le KAIST mise de son côté sur la robotique.

Pibot est un robot qui a la particularité de pouvoir utiliser l'ensemble des commandes proposées à bord d'un cockpit conventionnel. Il pourrait donc être installé aux commandes d'un avion de ligne ou d'un véhicule plus petit sans aucune modification préalable de l'environnement. Il est conçu sur la base d'un robot en kit ( Biolid Premium) fabriqué par la société coréenne Robotis et facturé moins de 1000 euros, avec toutefois quelques modifications de la part des chercheurs.

Le robot sait ainsi actionner boutons et interrupteurs d'un panneau de commande, tenir le manche à balai et le palonnier, repérer les informations des différents instruments de bord et appliquer en conséquence l'ensemble des manoeuvres pour gérer un décollage, un changement de cap, et un atterrissage.

  

Dans une vidéo publiée par l'Institut, on voit PiBot se préparer au décollage depuis un simulateur de vol qui le place dans le cockpit virtuel d'un Piper Comanche PA 24-250. Il réalise un tour de piste et vérifie le bon fonctionnement de l'ensemble des instruments de vol et de contrôle, comme le ferait un véritable pilote avant tout envol.

Pendant le vol, PiBot respecte scrupuleusement les informations données par la tour de contrôle et revient finalement se poser sans aucun problème sur la piste.

La prochaine étape pour le robot sera un test en conditions plus réelles, non pas à bord d'un véritable avion, mais dans un modèle réduit équipé d'un cockpit et de commandes comparables à un avion standard.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1810047
ha et bien voila, celui là il coutera 10 000€ une seul fois et pas chaque mois, et il fera pas grève en disant qu'il est pauvre
Le #1810057
KAISER59 a écrit :

ha et bien voila, celui là il coutera 10 000€ une seul fois et pas chaque mois, et il fera pas grève en disant qu'il est pauvre


ouai mais avec un patch correctif, la version du robot pour Air France pourra faire gréve !

Ça sera une fonction à base de Rand pour la date et pour être plus réaliste, un motif sera choisi par le robot parmi les 30 dernières années de gréves.

Le #1810060
Je ne monte pas dans l'avion si le robot-pilote n'est pas garanti Microsoft-free. Quand mon PC se plante, je ne suis pas dedans et encore moins à 10000m.
Le #1810062
KAISER59 a écrit :

ha et bien voila, celui là il coutera 10 000€ une seul fois et pas chaque mois, et il fera pas grève en disant qu'il est pauvre


On trouveras toujours des syndicalistes "purs et durs" pour objecter que l'automatisation du travail, tue l'emploi ....
Cette bataille de principe contre point de vue n'a pas fini d'être
Le #1810078
Ce qui prouve bien que les pilotes sont largement surpayés (comme le reste de l'équipage d'ailleurs, les hôtesse n'étant jamais que des serveuses ne servant qu'une partie du temps et attendant le reste du temps).


Le #1810084
A quand le robot footballeur.Mince cela existe déjà!
Le #1810143
Le pilote automatique pilote déjà tout seul et depuis longtemps ains qu'il est capable de poser l'appareil tout seul comme un grand.
Le #1810211
jeanlucesi a écrit :

Le pilote automatique pilote déjà tout seul et depuis longtemps ains qu'il est capable de poser l'appareil tout seul comme un grand.




Tout à fait, ça fait déja de très très nombreuses années que tout est automatisé niveau pilotage dans les avions, les pilotes ne servant que pour les cas "spécifiques".

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]