Un polymère pour remplacer les chiens détecteurs de bombes

Le par  |  2 commentaire(s) Source : Dvice
explosif chien renifleur

Jusqu’à présent, les chiens renifleurs sont largement utilisés dans les aéroports, gares et autres points sensibles pour repérer d’éventuelles traces d’explosifs. À l’avenir, ils pourraient pourtant être remplacés par un nouveau polymère.

L’odorat des chiens se montre particulièrement efficace pour détecter de nombreuses substances qui laissent des traces en suspension dans l’air qu’il s’agit des produits stupéfiants comme d’explosifs. Malheureusement, leur formation a un cout très important et leurs capacités présentent certaines limites.

explosif chien renifleur Pour les remplacer, il existe déjà des détecteurs capables de renifler des bagages, ou individus, mais leur usage n’est pas idéal dans le cadre de la vérification d’une large foule.

Aussi, les chimistes de l’Univeristé Cornell proposent une nouvelle solution : un polymère extrêmement sensible capable de détecter les EEI (Engins explosifs improvisés).

Le RDX (cyclotriméthylènetrinitramine) est l’explosif le plus largement répandu dans les unités terroristes. Il Polymère detection explosif nécessite un détonateur pour exploser et il se veut beaucoup plus puissant que le TNT. Avec une pression de vapeur 1000 fois plus faible que le TNT, il est presque impossible d’en détecter la présence à moins d’un contact direct du composant avec un détecteur traditionnel.

William Dichtel et Deepti Gopalakrishnan viennent ainsi de mettre au point un polymère capable de déterminer rapidement la présence de RDX à la surface d’un objet ou même dans l’air.

Le Polymère est fabriqué de sorte qu’il puisse absorber la lumière et en transporter l’énergie sur toute sa structure, il relâche ensuite cette énergie lumineuse sous la forme de fluorescence. Si l’énergie rencontre une molécule d’explosif lorsqu’elle parcourt le polymère elle se transforme alors en chaleur plutôt qu’en lumière. Le polymère cesse alors de briller.

Le matériau est ainsi capable de détecter d’infime quantité d’explosif, et permettrait d’identifier des personnes ayant manipulé des EEI.

L’un des objectifs du projet vise maintenant à permettre au polymère de ne pas détecter les explosifs uniquement sur la main des individus, mais directement depuis un groupe de personnes dont l’une pourrait transporter une bombe dans un sac.

Le polymère développé pourrait être appliqué sur des détecteurs d’explosifs déjà existants, en complément, et pourquoi pas à l’avenir, remplacer totalement l’usage des chiens renifleurs.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1353562
Waouw Curieux de voir la structure de cette macromolécule Les polymères n'ont pas fini de nous étonner visiblement Enfin de l'argent bien investi dans un projet utile

PS : On a fait le PBX avec un polymère maintenant on va le détecter avec un autre polymère ... Cherchez l'erreur
Le #1354912
Ulysse2K a écrit :

Waouw Curieux de voir la structure de cette macromolécule Les polymères n'ont pas fini de nous étonner visiblement Enfin de l'argent bien investi dans un projet utile

PS : On a fait le PBX avec un polymère maintenant on va le détecter avec un autre polymère ... Cherchez l'erreur


C'est le paradoxe du monde actuel. On fabrique la bombe puis bien des années après la machine pour la détecter.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]