PRISM : Microsoft, Google et Facebook demandent de la transparence

Le par  |  4 commentaire(s)
terre-donnees-numeriques

Microsoft, Google et Facebook demandent au gouvernement américain plus transparence pour les requêtes sur les données des utilisateurs. Des entreprises dont l'image est écornée suite aux révélations autour du programme US de surveillance des données.

Les révélations de Edward Snowden ont fait l'effet d'une bombe. Comme c'est parfois le cas pour les lanceurs d'alerte, l'ancien consultant du renseignement qui dit avoir agi dans l'intérêt public est un héros pour les uns mais aussi un traître à la nation pour d'autres.

GCHQ logoEdward Snowden a mis au jour l'existence de deux programmes ultra secrets de l'Agence de sécurité nationale américaine ( NSA ). Le premier se rapporte à des métadonnées de clients de l'opérateur Verizon et le second décrit un vaste programme de surveillance de l'Internet.

Baptisé PRISM, ce dernier toucherait des géants US de l'Internet pour la collecte de données d'utilisateurs et principalement la surveillance d'étrangers. Les deux programmes seraient approuvés par la Foreign Intelligence Surveillance Court ( FISA ; Cour de surveillance du renseignement extérieur ) qui a été mise en place par le Foreign Intelligence Surveillance Act. Une loi qui a été amendée par le Patriot Act dans la lutte contre le terrorisme.

AOL, Apple, Dropbox, Facebook, Google, Microsoft, Paltank, Skype, Yahoo! et YouTube sont apparus dans des documents qui ont fuité. Après l'emballement médiatique que cela a suscité, ils tentent de gérer la crise en démentant une implication. PRISM ? Ils ne connaissent pas. Du moins, ils démentent fermement un accès direct à leurs serveurs pour les autorités américaines.

Pour éviter que cette affaire ne nuise encore plus à leur image et mettre fin à ce qui est qualifié de " spéculations " par Google, la firme de Mountain View demande avec Microsoft et Facebook plus de transparence au gouvernement US.

Google dit " ne rien avoir à cacher " et veut en faire la preuve avec son rapport de transparence afin de pouvoir répertorier le nombre de demandes de sécurité nationale dont celles en relation avec la FISA sur lesquelles pèsent des obligations de non-divulgation. Une demande en ce sens a été adressée au FBI et au ministère américain de la Justice.

D'après Reuters, Microsoft est sur la même longueur d'onde avec son initiative plus récente qui s'est justement inspirée de celle de Google. Facebook a également publié un communiqué dans lequel il annonce son intention de publier à son tour un rapport de transparence. Le réseau social demande au gouvernement US l'autorisation d'y inclure les requêtes de sécurité nationale qu'il reçoit.

La gestion de la crise PRISM s'avère compliquée...

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1355072
S'ils sont si transparent que ça il on qu'a supprimer nos données personnels sur demande rapidement et sans faire de sauvegarde pour les services d'espionnage américain.
Le #1355092
Il n'y a aucune fatalité technique ou légale à la goinfrerie actuelle d'informations personnelles sur les "profils utilisateurs", ni à l'utilisation de vrais noms plus ou moins imposée, etc.
Et *aucun besoin d'ID unique* partagé entre les services par utilisateur pour que les choses fonctionnent "sans friction".(au contraire garantie d'échec, et à éviter à tout prix)
Par contre besoin nouveau rôle, plusieurs organisations ds ce rôle, et séparation très claire des rôles.
http://wp.me/p1q74G-5v

Le #1355362
yvesT a écrit :

Il n'y a aucune fatalité technique ou légale à la goinfrerie actuelle d'informations personnelles sur les "profils utilisateurs", ni à l'utilisation de vrais noms plus ou moins imposée, etc.
Et *aucun besoin d'ID unique* partagé entre les services par utilisateur pour que les choses fonctionnent "sans friction".(au contraire garantie d'échec, et à éviter à tout prix)
Par contre besoin nouveau rôle, plusieurs organisations ds ce rôle, et séparation très claire des rôles.
http://wp.me/p1q74G-5v


L'ID unique est pertinent MAIS à condition qu'il soit administré par son propriétaire ET NON par une entreprise !!!!
C'est tout à fait possible, les protocoles en vigueur (OAUTH entre autres) le permettent.
Mais on dirait que tout est fait (commercialement [absence d'offres], relationnelle ment [peu de chance pour qu'un Google accepte votre ID géré par vous, question de confiance, Môsieu], pour que, justement, la reprise en main de nos identités n'aboutisse jamais !

Et la vague PRISM fout carrément les boules à ces entreprises (toutes américaines vous l'aurez noté) en mettant à nouveau sur le devant de la scène ce que tout le monde savait déjà mais cachait soigneusement au fond de sa mémoire.

Confiance mise à mal ==>moins d'utilisateurs ==>moins de CA ==>moins de bénéf.

db
db

Le #1355652
C'est vraiment l'hôpital qui se fout de la charité.. Comme de part hasard les principaux fauteur de troubles dans ce monde de contre-espionnage et de lobbying commerciaux..

Ils demandent de la transparence alors que Microsoft nous collent des mouchards de partout , Facebook et sa soit disant vie privée et Google le dernier des charlatans...


Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]