NASA : vidéo représentant l'évolution du climat jusqu'en 2100

Le par  |  7 commentaire(s) Source : NASA
NASA climat

Si les prévisions concernant le réchauffement climatique et les perturbations se contredisent toujours un peu plus, la NASA vient de partager sa propre analyse pour l’ensemble du 21e siècle.

C’est un bilan alarmiste que dresse le centre de simulation du Climat de la NASA concernant le changement climatique à venir sur Terre au cours du 21e siècle.

Climat NASA Une vidéo présentant les variations des températures du globe ainsi que les précipitations jusqu’en 2100 vient d’être publiée en partenariat avec l’IPCC ( Intergovernmental Panel on Climate Change).

Des estimations réunies sous une forme visuelle pour donner plus d’impact sur les enjeux écologiques et l’influence des perturbations climatiques à venir. On y apprend ainsi que ce sont les zones polaires et les plus froides à l’heure actuelle qui subiront la plus forte hausse des températures dans les années à venir.

Le réchauffement climatique global amenant à la fonte des neiges, la réverbération ne sera ainsi plus suffisante pour empêcher l’accélération de la hausse des températures, faisant entrer certains environnements, comme la banquise, dans un cercle vicieux.

  

Globalement, les terres deviendront plus chaudes pendant ce siècle, du fait de phénomènes naturels accentués par la prolifération des gaz à effet de serre. L’hémisphère nord sera le plus touché par ces hausses de température.

Les océans devraient être moins perturbés par ces changements, néanmoins, l’évaporation massive devrait provoquer une augmentation des précipitations à l’échelle mondiale.

Les précipitations de l’est de l’Afrique et dans la région du sahel pourraient ainsi doubler d’ici la fin du siècle tandis que la zone méditerranéenne pourrait voir ses précipitations annuelles diminuer de 40 %.

Des dérèglements qui pourraient modifier dramatiquement les paysages et la configuration économique mondiale.

La NASA a rassemblé diverses prévisions provenant de plusieurs organismes différents et en a recoupé les informations pour proposer cette simulation. Reste à savoir dans quelle mesure l’activité humaine pourra réellement intervenir dans la prévention ou l’accélération du phénomène.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1509672
Alarmiste, c'est le mot.

Comme la totalité des dernières études sur la sensibilité climatique empirique la situe aux alentours de 1.6°C pour un doublement de CO² et que la stagnation des températures depuis une quinzaine d'année n'a pas été prévue par les mêmes modèles climatiques sur lesquels est basée cette animation, toute chose admise par le dernier rapport WG1 de l'IPCC (mais "bizarrement" pas le SPM), on peut en déduire qu'essayer de prédire le climat en 2100 se rapporte plus à de la numérologie graphique qu'autre chose.

Bref, faussement alarmiste donc.
Le #1509772
Quelque part, les activités (excessives) humaines y jouent pour beaucoup !
ce qui risque de se passer avant le début du XXII éme siècle ne sera pas beau à voir,
la Terre va devenir invivable !
Le #1510442

Justement non, les activités humaines ont globalement un impact quasi-nul par rapport au réchauffement naturel.

Le #1511722
Chitzitoune a écrit :

Justement non, les activités humaines ont globalement un impact quasi-nul par rapport au réchauffement naturel.


Tu peux donner des citations STP ?

Je ne connais que des articles expliquant le contraire...
https://encrypted.google.com/search?hl=en&q=impact%20of%20human%20activities%20on%20climate%20change

Le #1512532

Le soucis, c'est que la quasi-totalité des ces articles sont des articles "médiatiques", et le reste des vulgarisation / erreurs de raisonnement scientifiques.

D'un point de vue purement scientifique, la seule et unique chose que l'on constate, c'est que la Terre est dans un cycle de réchauffement, comme elle l'a déjà fait par le passé (et de façon bien pire, sans activités industrielles humaines à l'époque), sans pouvoir démontrer scientifiquement que l'homme a un impact significatif sur cela.

Après, ça veut pas dire que l'homme ne peut pas avoir d'effet sur le climat / environnement, mais pour ce cas précis, ça relève plus de l'arnaque médiatique qu'autre chose.

Si on veut vraiment voir l'impact de l'activité humaine, il suffit plutôt de regarder la qualité de l'eau / air des zones urbaines par exemple, et non le thermomètre.



Le #1519682
Puisque tu insistes, je complète avec une source récente :
http://www.nouvelordremondial.cc/2013/09/28/rapport-du-giec-probabilite-de-95-que-le-rechauffement-climatique-soit-dorigine-humaine/
Le rapport du GIEC fait 300 pages et est un peu hard à lire, mais j'attends avec impatience tes contre-arguments !
Le #1638812
De toutes façons, on crèvera de faim avant de crever de chaud...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]