SnapDragon 820 : avec le DSP Hexagon 680, tous les moyens sont bons pour améliorer l'autonomie

Le par  |  3 commentaire(s)
SnapDragon 820

Qualcomm dévoile peu à peu les caractéristiques de sa plate-forme SnapDragon 820 et c'est cette fois la puce de traitement du signal Hexagon 680 qui est à l'honneur et a fait de gros progrès en matière de consommation d'énergie.

Le groupe Qualcomm n'a pas dit grand-chose des caractéristiques de sa plate-forme haut de gamme à venir SnapDragon 820 qui sera dotée de coeurs spécifiques Kryo 64-Bit. Mais comme les fabricants de puces et de terminaux chinois, il dévoile petit à petit les composants intégrés dans son chipset.

Après les premières informations fournies sur le nouveau GPU Adreno 530 et la puce Spectra gérant la partie photo, c'est au tour du DSP Hexagon de livrer un peu de ses secrets. Dans la plate-forme SnapDragon 820, Qualcomm va intégrer une puce Hexagon 680 qui pourra à l'occasion décharger le processeur principal d'une partie des tâches afin de gagner en rapidité d'exécution et de réduire la consommation d'énergie (les coeurs gourmands en énergie n'ayant alors pas besoin d'être activés).

Hexagon 680

Dans le cas précis de l'Hexagon 680, le groupe américain annonce avoir joué sur deux tableaux. Le premier élément est que la partie du traitement de l'ensemble des capteurs a été isolée sous la forme d'un "îlot basse consommation" (low power island) qui doit permettre de réduire la consommation d'énergie dans les situations dites "always-on" de type suivi d'activité / podomètre ou géolocalisation assistée (quand le signal GPS est trop faible).

Qualcomm indique également avoir intégré des éléments HVX (Hexagon Vector eXtensions) qui permettront au DSP d'assurer des fonctions d'imagerie avancée et de vision par ordinateur (computer vision) qui viendront enrichir les possibilités de la puce Spectra, amenant des traitements plus rapides tout en consommant beaucoup moins d'énergie.

Hexagon 680 traitement

Le géant américain cite le cas d'un traitement d'optimisation de photos et vidéos en basse luminosité réalisé alternativement par l'ISP Spectra et le DSP Hexagon pour un résultat plus rapide et à une fraction de la consommation d'énergie requise quand le DSP n'est pas activé. Il reste à voir ce qu'il en sera dans les faits, une fois que la plate-forme SnapDragon 820 sera soumise à des scénarios d'usage en conditions réelles.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1856297
Ils sont mieux de bien le peaufiner leur 820 parce que le 810 est un catastrophe en dissipation de chaleur. Une erreur ça peut se faire oublier avec un bon coup mais deux erreurs de suite serait complètement destructeur pour la marque
Le #1856370
J'espère qu'il vont vraiment apprendre de leur erreurs passés. Avant avoir un snapdragon dans son smartphone voulait dire avoir le dernier vaisseau amiral. Maintenant, c'est plutto avoir le dernier grille pain
Le #1856476
draugtor a écrit :

J'espère qu'il vont vraiment apprendre de leur erreurs passés. Avant avoir un snapdragon dans son smartphone voulait dire avoir le dernier vaisseau amiral. Maintenant, c'est plutto avoir le dernier grille pain


... qui chauffe plus qu'un réacteur de veisseau Amiral !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]