Les radiations cosmiques pour étudier le cœur de la centrale nucléaire de Fukushima

Le par  |  6 commentaire(s) Source : The Verge
fukushima centrale nucléaire

Alors que le projet du mur de glace visant à contenir la pollution nucléaire des réacteurs de la centrale de Fukushima subit quelques problèmes, des scientifiques étudient une nouvelle technique étonnante pour "visiter" le centre de la catastrophe.

Plus de trois années après le drame de la centrale de Fukushima au Japon et l'explosion d'une partie des réacteurs nucléaires, il est toujours impossible d'aller visiter l'intérieur des bâtiments pour estimer avec précision l'étendue des dégâts.

fukushima Actuellement, il n'est pas envisageable d'envoyer ni homme ni robot équipé d'une caméra pour visiter le coeur des réacteurs sans provoquer de nouvelle fuite radioactive.

Pour tenter de voir à travers les décombres, les scientifiques s'orientent donc désormais vers de nouvelles solutions moins directes : les radiations cosmiques.

Chaque seconde, des milliards de muons, des particules élémentaires de charge négative produites par la désintégration de pions ( des particules plus grosses créées dans la haute atmosphère par les rayons cosmiques), nous traversent ainsi que la planète sans que nous ne nous en rendions compte.

La plupart du temps, ces particules agissent comme des fantômes, mais dans certains cas, elles rebondissent lorsqu'elles rencontrent une certaine substance. C'est le cas avec les nucléus, et le changement d'orientation des muons peut être enregistré via une procédure appelée tomographie muonique.

Les scientifiques seraient ainsi capables de recréer une carte présentant les zones contaminées des débris des réacteurs, et envisager des procédures de nettoyage plus performantes en traitant chaque zone en fonction de l'urgence et de l'importance de la concentration des déchets nucléaires.

Toshiba, qui a récemment été nommée pour lancer une première opération de nettoyage des sites, s'est tournée vers le Laboratoire National de Los Alamos pour se procurer l'équipement nécessaire au projet.

La tomographie muonique n'est pas nouvelle, elle est utilisée depuis les années 1960 pour étudier des volcans ou même faire des recherches architecturales sur les fondations enfouies d'anciens bâtiments.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1771272
C'est tellement hors contrôle, j'espère qu'ils ne fabriqueront plus de ces centrales, c'est bien trop des désastres en cas de bris...

Notre centrale nucléaire de Gentilly au Québec était en rénovation et ils ont décidé de la fermer au lieu de la rénover, ce sera bien moins risqué.
Le #1771442
mart666>>>moins risqué, certes, mais il faut recycler le combustible nucléaire... Un démantèlement de centrale prends au moins 10 ans........

Chez nous, en France, c'est encore confidentiel, mais ils veulent continuer à exploiter les 54 tranches nucléaires, ce qui va nous couter 2 milliards par réacteur... C'est aussi ce qui justifie les conflits au Niger et en Centrafrique...
Le #1771502
Au moins au québec je pense qu'ils ne pourront jamais en construire de nouvelles, la société l'acceptera pas...
Le #1771522
mart666 a écrit :

Au moins au québec je pense qu'ils ne pourront jamais en construire de nouvelles, la société l'acceptera pas...


il faut aussi considérer que grâce à sa géographie le Québec dispose de centrales hydro-électriques et donc le besoin de centrales thermiques ou nucléaires est moins crucial.
Le #1771872
mart666 a écrit :

C'est tellement hors contrôle, j'espère qu'ils ne fabriqueront plus de ces centrales, c'est bien trop des désastres en cas de bris...

Notre centrale nucléaire de Gentilly au Québec était en rénovation et ils ont décidé de la fermer au lieu de la rénover, ce sera bien moins risqué.


Moins de nucléaire veut dire plus de charbon, pollution de l'air, encore plus de réchauffement climatique, montée des eaux, inondation des villes cotieres, etc.
C'est tout les jours un miracle que le niveau de l'eau ne monte pas engloutissant la plupart des habitations et constructions humaines, donc en effet puisque nous avons un miracle en permanence, autant pousser notre chance et bruler plus de charbon et de pétrol.
Le #1772752
SirShizuka>>>Pas nécessairement ; comme le dit Bluezy, ils ont largement de quoi fabriquer de l'"or blanc"...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]