Affaire Renault : un plan de réduction des émissions polluantes excessives

Le par  |  9 commentaire(s) Source : Challenges.fr
Logo Renault

Confronté à des émissions de gaz polluants très supérieures aux normes sur certains de ses véhicules, le constructeur Renault annonce un plan devant permettre de réduire les écarts de mesures entre les tests et la réalité.

Logo RenaultLa révélation de perquisitions par la DGCCRF sur plusieurs sites du constructeur automobile Renault a fait plonger son cours en Bourse de 20% et fait craindre à l'émergence d'un nouveau scandale sur les émissions de gaz polluants des véhicules.

Le groupe a rapidement pris les devants pour rappeler que les commissions d'étude confirment l'absence d'un logiciel de triche, comme il peut exister sur certains moteurs diesel Volkswagen, mais il reste que les niveaux d'émission de gaz polluants de certains véhicules en situation réelle sont très supérieurs aux normes établies.

Pour certaines séries de véhicules, les émissions de CO2 et d'oxydes d'azote NOx peuvent dépasser jusqu'à cinq fois les valeurs autorisées, quand la tolérance est au mieux de deux fois. Seraient particulièrement pointées du doigt les séries Espace et Captur.

Cette dernière étant stratégique en se positionnant sur le créneau des petits SUV, Renault a inidqué lors de la présentation de ses résultats annuels ce 17 janvier la préparation d'un plan visant à "réduire l'écart entre les émissions dans des conditions réelles et les émissions normalisées".

Une réunion avec la Commission technique indépendante (ou "Commission Royal") doit avoir lieu ce jour pour discuter des solutions à apporter et d'un calendrier. Renault ne serait toutefois pas le seul à dépasser largement les normes en situation réelle et d'autres constructeurs automobiles pourraient être également concernés par des demandes de correction des émissions polluantes.

Renault avait annoncé en décembre 2015 un plan d'investissement de 50 millions d'euros, justement pour réduire l'écart entre les mesures d'émission en conditions réelles et dans les tests d'homologation.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le #1876033
Qu'on mette des pédales sur les voitures et qu'on fasse pédaler les gamins. Ils seront contents de s'amuser tout en participant au voyage et ça ne polluera pas !
Le #1876038
En fait, pas besoin de soft pour tricher, il suffit de présenter des moteurs homologables et d'en commercialiser des autres...
Le #1876041
lebonga a écrit :

En fait, pas besoin de soft pour tricher, il suffit de présenter des moteurs homologables et d'en commercialiser des autres...


Excellente idée! Mais les procédures font que ce n'est pas aussi simple

les procédures d'homologations américaines diffèrent des européennes...


un lien intéressant sur les ''procédures'' pratiquées en Europe, et qui devraient changer en 2017.

http://www.usinenouvelle.com/article/affaire-volkswagen-les-cycles-d-homologation-en-trois-points.N351796
Le #1876043
Morpheus005>>>Merci pour le lien
Le #1876044
Je pense que le coeur du problème est de mettre en adéquation ce que les lois stipulent basées sur ''ce qui devrait etre fabriqué'', ce que les constructeurs promettent pour booster leurs ventes, tout en évitant a n'importe quel prix de détruire des emplois.......
Le #1876050
C'est quand même dommage qu'ils faille attendre qu'ils soient pris la main dans le sac pour réagir ...
Le #1876052
" Renault ne serait toutefois pas le seul à dépasser largement les normes en situation réelle"


Les conditions réelles ça n’existent pas, d'où l'utilité de tests homogénéisés..


Conduire 1h en plein bouchon dans Paris, sur une route de montagne, une route départementale rurale, sur autoroute sans personne, ..... et vous avez une consommation TRES différentes au kilomètre (avec une petite voiture, on peut aller de 3 à 10L aux 100 sans soucis....)

Et même en faisant le même trajet, suivant la façon de conduire, on peut consommer du simple au double....


D'où la débilité de parler d'écart avec les "conditions réelles", vu qu'elles sont elles mêmes variables.


Après, si on estime que les tests sont trop éloignés de la moyenne, alors c'est les tests qu'il faut corriger, mais assurément pas accuser ceux qui les respectent.... d'etre hors normes, sur ce qui n'est pas la norme justement, avec une méthode "à la louche" et personnelle.



Le #1876053
skynet a écrit :

C'est quand même dommage qu'ils faille attendre qu'ils soient pris la main dans le sac pour réagir ...


Trop d'argent en jeu............
Le #1876054
meilleur solution plus de voiture à explosion !!

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]