Actualité : ce qu'il ne fallait pas manquer

Le par  |  0 commentaire(s)
GNT new Logo

Comme chaque lundi, redécouvrez les faits qui ont marqué l'actualité de la semaine précédente.

GNT new LogoParmi les faits qui ont marqué l'actualité de la semaine précédente, on peut rappeler la mise en vente d'une mamie sur eBay, les 400 copies illégales réalisées par l'Élysée, l'installation du site The Pirate Bay dans un bunker aux Pays-Bas, la condamnation d'un homme qui jure qu'il n'aurait jamais téléchargé avec Hadopi et le filtrage des sites de jeu en ligne qui va être confié à la justice.

Sur ce, bonne lecture et bon début de semaine sur GNT.


Une mamie énervante mise en vente sur eBay : parmi le grand nombre de " vieilleries " vendues sur la plate-forme d'enchères eBay, on trouvait, il y a peu, une mamie dont voulait apparemment se débarrasser sa petite-fille. S'il s'agissait d'une blague, les enchères sont de même montées à plus de 21 000 livres sterling...


L'Élysée s'octroie les droits sur un DVD : diffusé au mois de juillet dernier sur la chaîne France 5, un documentaire sur le président Nicolas Sarkozy a tellement plu à l'Élysée que 400 copies DVD ont été réalisées sans l'accord de Galaxie Presse, le producteur. Comble du comble, sur la jaquette du DVD pirate, on peut voir le copyright " Service audiovisuel de la présidence de la République ", en lieu et place du nom du producteur.


The Pirate Bay s'enferme dans un bunker : après une courte escapade en Ukraine, le célèbre site de liens torrent The Pirate Bay a trouvé refuge aux Pays-Bas, dans un bunker racheté en 1996 par la société Cyberbunker et réaménagé en datacenter.


Avec HADOPI, il n'aurait pas téléchargé un millier de films :  à Colmar, dans le département du Haut-Rhin, un homme vient d'être condamné pour le téléchargement illégal de plus d'un millier de films. Pour sa défense, il jure que si Hadopi avait existé au moment des faits, en 2003, il se serait arrêté au premier avertissement par e-mail et n'aurait pas téléchargé autant.


Le filtrage des jeux en ligne non agréés sera confié à un juge : le projet de loi portant sur l'ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d'argent et de hasard en ligne sera soumis au vote des députés de l'Assemblée nationale le 13 octobre. Il propose que le pouvoir de filtrage des sites non agréés soit confié à un juge. En dépit de ce recours au juge, l'association La Quadrature du Net craint des dérives, estimant que la technologie de filtrage par IP n'est pas fiable.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]