Actualité : ce qu'il ne fallait pas manquer

Le par  |  0 commentaire(s)
GNT new Logo

Comme chaque lundi, redécouvrez les faits qui ont marqué l'actualité de la semaine précédente.

GNT new LogoParmi les actualités qui ont rythmé la semaine précédente, l'annonce d'un forfait social pour l'accès à Internet à destination des plus démunis, l'anonymisation des données au bout de six mois pour le moteur de recherche Bing, la découverte d'une vulnérabilité affectant des centaines de millions de cartes bancaires en Europe, la sentence pour le fugitif provocateur de Facebook et le franchissement de la barre symbolique des moins de 10 % d'adresses IPv4 disponibles.

Sur ce, bonne lecture et bon début de semaine sur GNT.


Fillon confirme le forfait social pour l'accès à Internet :  le Premier ministre français François Fillon a annoncé qu'il allait faire en sorte que les fournisseurs d'accès à Internet puissent proposer d'ici six mois une offre Internet triple play ( Internet + téléphonie + télévision ) aux plus démunis pour 20 euros par mois


Anonymisation des données au bout de 6 mois pour Bing : le moteur de recherche de la firme Redmond se conforme aux préconisations du groupe de travail Article 29 sur la protection des données qui réunit les CNIL européennes. Il rendra anonymes les données personnelles recueillies au bout de 6 mois désormais, contre 18 auparavant.


Faille concernant 500 millions de cartes bancaires Europe : suite à la trouvaille d'un chercheur britannique en sécurité informatique, le Groupement des cartes bancaires est à pied d'œuvre afin de combler une faille. Près de 500 millions de cartes en Europe sont concernées, mais la faille n'est pas prête d'être exploitée.


Peine de prison pour le fugitif provocateur de Facebook : la sentence vient de tomber pour le fugitif provocateur de Facebook, qui passera quelques mois de plus derrière les barreaux pour s'être évadé au mois de septembre 2009 et avoir nargué durant plusieurs mois les policiers à ses trousses.


Plus que 10 % des adresses IPv4 sont disponibles : le stock d'adresses IPv4 encore disponibles se réduit comme peau de chagrin. Il y a peu, le seuil quasi psychologique des moins de 10 % a été franchi. La migration en IPv6 se fait donc de plus en plus pressante.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]