Applications riches : une preview pour le prometteur JavaFX

Le par  |  8 commentaire(s) Source : Eweek
JavaFX_logo

Sun a annoncé s'investir dans le monde des applications Internet riches en mai 2007. Depuis, malgré quelques démonstrations vidéo, rien de réellement concret n'a été dévoilé. Hier, le retardataire du secteur a mis à disposition une preview de sa technologie JavaFX. La communauté Java et sa portabilité ne seront pas de trop face à Adobe et Microsoft.

JavaFX_logoJavaFX se dévoile enfin. Une première version du kit de développement, SDK, est disponible depuis hier. Il faut dire que dans le domaine des applications Internet riches - RIA -, Sun est en retard sur ses concurrents : Adobe avec Flash/Flex d'une part, et Microsoft avec Silverlight d'autre part.

Grâce à cette preview, il est possible de tester quelques scripts de démonstration, de commencer à écrire des programmes en JavaFX et d'ainsi donner un retour à Sun concernant la technologie. Java compte sur sa communauté d'utilisateurs pour réussir à concevoir une plate-forme de développement cohérente, permettant à tous, graphistes, développeurs web et développeurs classiques, de travailler facilement ensemble. Ceci pourrait être réalisé par exemple grâce à certains outils spécialisés, comme actuellement la possibilité d'importer dans JavaFX des travaux depuis Photoshop ou Illustrator.

La version finale est prévue pour la fin d'année, soit un peu après la version 2.0 de Silverlight du côté de Microsoft. Pour Jeffrey Hammond et Michael Cote, analystes chez Forester et RedMonk, Sun n'est pas forcément en retard. Il resterait des parts de marché importantes à capter dans le domaine des RIA, et beaucoup d'efforts à faire pour l'accessibilité et le référencement. Bien qu'Adobe mène largement le marché, Sun a l'avantage de disposer d'une forte communauté d'utilisateurs et de développeurs Java.

De plus, Sun compte bien utiliser la portabilité de son langage et des machines virtuelles qui lui sont associées. Nous vous avions parlé de JavaFX pour les mobiles, mais la technologie pourrait très bien être introduite dans les MID ou encore dans les télévisions. Bien entendu, le marché des ordinateurs permettra l'utilisation de JavaFX, notamment sous forme d'un plugin pour le navigateur web.


Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #289221
Vu que java est très répandu dans les entreprises, et notamment J2EE, il y a de la place pour JavaFX.
On se demande d'ailleurs pourquoi java se vend si bien, c'est assez lourdingue et les applications développées en Java/J2EE sont des machines à gaz pour la plupart. Au moins ca laisse de la place pour les rails, django et autres.
Il s'agit sans doute du décalage entre ceux qui achètent (des financiers qui regardent une liste de fonctionnalités) et ceux qui utilisent...
Le #289251
L'interet de java c'est que ça marche sur toutes les plateformes sans devoir tout recompiler.
Le #289261
ce qui , dans le cas d'applications web, est aussi vrai pour php, ruby, perl... (liste non exhaustive...)
Le #289271
Oui c'est sûr, php/ruby/perl y'a pas trop besoin de recompiler '
Le #289391
Java permet de faire beaucoup de choses, tu trouveras facilement un dev java, et quand ça marche pour un OS, tu n'as quasiment pas besoin de tester sur les autres OS tellement il est portable.
PHP c'est bien pour faire des sites web mais dès que ton appli doit interagir avec d'autres applications, parfois le Java permet de faciliter les choses (et donc réduire les coûts en développement) et tant pis pour le geek qui trouve ça lent.

Moi même je développe en Java et je reconnais sa lourdeur mais c'est agréable de coder en Java.
Le #289441
tifosi : en meme temps, si une appli est usine a gaz, c'est plutot parce que ses dev. l'ont concue comme ca, pas forcément a cause de son langage...

la lenteur de java, c'est plutot une légende maintenant. c'était le cas avec les 1eres JVM,avec lesquelles le code était interprété. depuis les choses ont bien changé (compilateur JIT , qui génère du code natif a la 1ere éxécution et le réutilise pour les suivantes, entre autres). après, les programmes Java restent un peu lents au lancement pour diverses raisons (JAR zippés...), mais ca s'améliore avec les nouvelles version de la JVM

un benchmark commenté entre Java, C# et C pour y voir plus clair :
http://planete.drupalfr.org/node/268
Le #289451
+1 gr54. J'ai été longtemps réticent à essayer Java (je codais essentiellement en C/C++) à cause de cette réputation.
Au final, c'est très correct niveau utilisation CPU. C'est sûr que si on veut afficher Hello World on va trouver ça ultra lent mais c'est le lancement de la jvm qui fait ça.
Après le problème pour moi c'est la mémoire : ils ont voulu cacher pleins de trucs aux devs ce qui a plusieurs conséquences :
- on oublie plus facilement de libérer certains trucs.
- il faut parfois attendre le passage du garbage collector ou le forcer (bof).
Mais au moins, ça allège fortement le code et évite les segfaults.
Et avec la quantité déraisonnable de ram sur les machines maintenant, lorsqu'il n'y a pas de fuite de mémoire dans le programme, ce n'est plus trop un problème. (Alors qu'avant on était beaucoup plus critique pour une application qui prend 60mo sans faire grand chose)
Le #289771
Un gros avantage de Java est qu'on le retrouve sur énormément de plateformes et pas seulement des PC mais également des mobiles.
Un énorme inconvénient est son non-dynamisme. Mais c'est volontaire.
Maintenant, JavaFX avec son minimum de 20 Mo à embarquer pour pouvoir faire quelque chose, je ne suis pas certain que les constructeurs de mobiles apprécient.
db
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]