RIM : les services Blackberry interrompus en Arabie Saoudite

Le par  |  0 commentaire(s)
Blackberry 9800 Torch 02

L' AFP signale que le blocage des services Blackberry en Arabie Saoudite est désormais effectif. C'est une première dans l'histoire de Research in Motion.

Blackberry 9800 Torch 02Malgré les intenses discussions et les plaidoyers en faveur de Research in Motion de la part des gouvernements américain et canadien auprès de l' Arabie Saoudite, les services Blackberry ont bel et bien été interrompus ce vendredi.

Devançant les Emirats Arabes Unis, qui menacent de faire de même d'ici le mois d'octobre mais ont laissé ouvert un intervalle de négociations, l'Etat saoudien devient donc le premier à bloquer les services Blackberry de RIM et ses communications chiffrées qu'il ne peut contrôler.

L' AFP rapporte les témoignages d'utilisateurs n'ayant plus accès aux services de messagerie mobile et instantanée sur les terminaux du fabricant canadien, services qui fonctionnaient encore ce matin. Les services Blackberry ne répondant pas aux impératifs de la législation saoudienne, et RIM ne voulant pas transiger, le régulateur local a mis la menace à exécution.


Les nuages s'accumulent autour des Blackberry

D'autres pays réclament eux aussi un droit d'accès aux communications chiffrées ou s'inquiètent des risques que posent l'architecture même du système Blackberry sur leur sécurité nationale. Beaucoup souhaiteraient que les serveurs soient localisés sur leur territoire et non au Canada ou aux Etats-Unis.

RIM a d'ailleurs dû faire cette concession en échange d'une présence en Russie. Mais le fabricant canadien n'entend pas abandonner ce qui fait la principale qualité de son système et a démenti la rumeur d'ouverture obtenue par le gouvernement indien en début de semaine.

L'Inde réclame la possibilité de contrôler les communications passées sur les terminaux Blackberry depuis les attentats de Mumbai en 2008. D'autres pays, toujours plus nombreux depuis les déclarations des Emirats Arabes Unis veulent faire de même.

Les institutions européennes elles mêmes ont commencé à prendre de la distance en préférant aux smartphones Blackberry des terminaux HTC et iPhone pour équiper ses fonctionnaires. Les temps deviennent décidément très difficiles pour le fabricant canadien qui doit par ailleurs affronter les critiques concernant son manque d'innovation par rapport aux dernières évolutions du marché et qui a réagi en présentant le Blackberry 9800 Torch, tout tactile, et le système Blackberry OS 6.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]