Des données personnelles russes qui restent en Russie

Le par  |  4 commentaire(s)
Russie

Un projet de loi vise à ce que les données personnelles des internautes russes demeurent sur le sol russe.

Voté par le Parlement russe, un projet de loi a pour but d'interdire les services en ligne à partir du moment où ils ne stockent pas les données personnelles des internautes russes sur le sol russe. Cela implique que des groupes internationaux comme Google, Apple, Facebook, Amazon et autres devront disposer de serveurs physiques en Russie.

Internet RussieDe telles sociétés non russes devront en outre fournir des garanties en matière de sécurité et de confidentialité à partir du moment où des données seront envoyées à l'extérieur de la Russie. Si le projet de loi est mené à terme, l'entrée en vigueur est prévue pour septembre 2016. Soit à peine deux ans pour s'adapter à de coûteux changements.

Député à la Douma, Vadim Dengin avait déclaré que les données personnelles " peuvent être utilisées contre le pays aussi bien que contre un individu en particulier ". " Nous voulons que les grandes sociétés de l'Internet - moteurs de recherche, services de messagerie, réseaux sociaux et autres - stockent l'information sur les Russes dans des data centers sur le territoire de notre pays. "

Cela peut paraître une réaction à la suite des révélations liées aux documents fuités par Edward Snowden qui bénéficie actuellement d'un asile temporaire en Russie. Et après tout, le Brésil avait aussi envisagé - avant d'y renoncer - d'obliger les géants de l'Internet à stocker leurs données au Brésil. Sauf que la Russie n'est pas le Brésil.

TechCrunch n'hésite ainsi pas à voir dans le projet de loi russe un pas de plus vers un Internet contrôlé à la manière de la Chine.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1783752
Entre un internet contrôlé aux USA et un internet contrôlé en Russie ou ailleurs je ne vois pas la différence .
Peut être la marque du drone qui peut changer si l'on vous nomme" terroriste".
Le #1783912
Ce qui est sûr c'est que l'internet Russe avec VKontakte et Rutube censure beaucoup moins (voir pas du tout) que sur Youtube, notamment pour des extraits de vidéos à connotation politique où même des chaînes comme France 2 censurent en autorisant des vidéos sur toute la planète mais en l'interdisant en France alors que les programmes sont à 100% financés par les Français !

Le #1784022
"TechCrunch n'hésite ainsi pas à voir dans le projet de loi russe un pas de plus vers un Internet contrôlé à la manière de la Chine."

Sans être aucunement Poutinophile, je suis en désaccord total avec l'avis de TechCrunch : si les entreprises américaines avaient prouvé leur indépendance vis-à-vis des services de renseignements américains, on n'en serait pas là !

Bien évidemment, Poutine cherche à contrôler l'internet en Russie, comme il contrôle déjà massivement les chaînes de télévision, les radios et les journaux.

Mais ... il aurait moins d'arguments si nos amis américains avec leurs gros sabots ne lui avaient pas fourni sur un plateau des raisons (très) valables de se méfier...
Le #1784102
Je suis d'accord avec ça. On parle de données personnelles pas les sujets d'intérêt publique.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]