Luna-Glob : La Russie annonce une mission lunaire robotisée pour 2015

Le par  |  8 commentaire(s) Source : Dvice
lunaglob

Après avoir présenté le successeur de Soyouz et un programme spatial envisageant des expéditions habitées sur la Lune et Mars à partir de 2020, on pensait que la Russie en resterait là. Pourtant le pays vient d'annoncer lancer une mission inhabitée sur la lune d'ici 2015.

Avant d'envoyer quelques cosmonautes sur la Lune, la Russie devrait ainsi envoyer quelques sondes robotiques pour récolter quelques données et préparer le terrain vers une exploration habitée du satellite.

L'agence spatiale fédérale Roscosmos a ainsi annoncé envisager le lancement d'un robot en orbite autour de la Lune en 2015. Nommée Luna-Glob, la mission est en fait en attente depuis les années 1990, sa mise en oeuvre ayant été annulée faute de moyens financiers.

Luna-Glob est la première étape d'un projet très vaste d'exploration lunaire qui se divise en quatre étapes. Elle devrait envoyer quelque 117 kg de matériel scientifique dont des capteurs plasma permettant d'examiner les rayons cosmiques à la surface de la lune, des analyseurs de poussière ainsi qu'un ensemble d'instruments destinés à effectuer quelques expériences d'astrophysique.

Lune Pour l'instant, les autres étapes du projet n'ont pas fait l'objet d'un communiqué récent, néanmoins d'après les plans initiaux, une seconde sonde ( Luna-Glob 2) pourrait déposer un rover léger pour explorer la région du pôle Sud de la lune au cours d'une mission d'un an. Luna-Grount pourrait ensuite permettre de déployer un rover plus grand ainsi qu'un module en orbite permettant d'effectuer des analyses en temps réel du sol lunaire. Puis la dernière étape prévue comprend l'installation d'une base lunaire composée d'une centrale solaire, d'un système de télécommunications, de cellules habitables, de laboratoires ainsi qu'un autre Rover.

Les étapes suivantes dépendront principalement du succès de Luna-Glob, mais les résultats pourraient également avoir un impact direct sur les missions habitées sur Mars prévues en 2020 par la Russie.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1153832
Avec les américains déjà sur le coup pour, explorer (habiter ?) sur Mars.
dites-moi, il va y avoir du monde la haut...!!!!
Le #1153852
Un de nos membres a dit (qu'il m'excuse si je ne me souviens plus de son pseudo), que l'espace n'est pas le milieu de l'homme ! Et c'est la stricte réalité des choses !

Notre organisme n'est prévu que pour vivre sur Terre ou sur une planète à 99,99 % identique (qu'on n'a pas trouvé à ce que je sache). Dès lors, pourquoi consacrer des sommes aussi colossales pour aller se balader dans le système solaire alors qu'il y a temps de soucis à résoudre sur notre planète bleue ? Je ne suis pas contre l'envoi de sondes qui permettent de vérifier des hypothèses scientifiques mais vouloir marcher (ou habiter) sur une planète voisine relève de l'absurdité. La Lune est hostile, Mars est hostile et toutes les autres planètes sont soit gazeuses, ont une atmosphère acide ou une température proche de celle de l'enfer. Bref, elles sont "invivables pour l'Homme".

Concernant le "terraforming", on en est très loin et cela relève encore de la science-fiction. Alors, Messieurs les scientifiques, politiques et investisseurs ne serait-il pas temps de prendre NOTRE réalité en main et de sauver notre espèce qui galope vers son extinction ? Consacrez plutôt tout cet argent à la recherche contre le cancer ou maladies qui empoisonnent notre quotidien avant de se préoccuper d'un hypothétique avenir très lointain !

Si on ne s'occupe pas d'aujourd'hui, il n'y aura pas de demain !!!!
Le #1153992
Ulysse2K a écrit :

Un de nos membres a dit (qu'il m'excuse si je ne me souviens plus de son pseudo), que l'espace n'est pas le milieu de l'homme ! Et c'est la stricte réalité des choses !

Notre organisme n'est prévu que pour vivre sur Terre ou sur une planète à 99,99 % identique (qu'on n'a pas trouvé à ce que je sache). Dès lors, pourquoi consacrer des sommes aussi colossales pour aller se balader dans le système solaire alors qu'il y a temps de soucis à résoudre sur notre planète bleue ? Je ne suis pas contre l'envoi de sondes qui permettent de vérifier des hypothèses scientifiques mais vouloir marcher (ou habiter) sur une planète voisine relève de l'absurdité. La Lune est hostile, Mars est hostile et toutes les autres planètes sont soit gazeuses, ont une atmosphère acide ou une température proche de celle de l'enfer. Bref, elles sont "invivables pour l'Homme".

Concernant le "terraforming", on en est très loin et cela relève encore de la science-fiction. Alors, Messieurs les scientifiques, politiques et investisseurs ne serait-il pas temps de prendre NOTRE réalité en main et de sauver notre espèce qui galope vers son extinction ? Consacrez plutôt tout cet argent à la recherche contre le cancer ou maladies qui empoisonnent notre quotidien avant de se préoccuper d'un hypothétique avenir très lointain !

Si on ne s'occupe pas d'aujourd'hui, il n'y aura pas de demain !!!!


Nous polluons déjà l'espace avec les satellites et autres débris des fusée alors la lune pourquoi pas comme çà la boucle est bouclée.
Le #1154112
Ulysse2K a écrit :

Un de nos membres a dit (qu'il m'excuse si je ne me souviens plus de son pseudo), que l'espace n'est pas le milieu de l'homme ! Et c'est la stricte réalité des choses !

Notre organisme n'est prévu que pour vivre sur Terre ou sur une planète à 99,99 % identique (qu'on n'a pas trouvé à ce que je sache). Dès lors, pourquoi consacrer des sommes aussi colossales pour aller se balader dans le système solaire alors qu'il y a temps de soucis à résoudre sur notre planète bleue ? Je ne suis pas contre l'envoi de sondes qui permettent de vérifier des hypothèses scientifiques mais vouloir marcher (ou habiter) sur une planète voisine relève de l'absurdité. La Lune est hostile, Mars est hostile et toutes les autres planètes sont soit gazeuses, ont une atmosphère acide ou une température proche de celle de l'enfer. Bref, elles sont "invivables pour l'Homme".

Concernant le "terraforming", on en est très loin et cela relève encore de la science-fiction. Alors, Messieurs les scientifiques, politiques et investisseurs ne serait-il pas temps de prendre NOTRE réalité en main et de sauver notre espèce qui galope vers son extinction ? Consacrez plutôt tout cet argent à la recherche contre le cancer ou maladies qui empoisonnent notre quotidien avant de se préoccuper d'un hypothétique avenir très lointain !

Si on ne s'occupe pas d'aujourd'hui, il n'y aura pas de demain !!!!


si on avait toujours eu cette mentalité, l'Amérique n'aurait pas été découvert

aller dans l'espace va permettre de trouver des nouveaux matériaux non existant sur Terre ou en trop faible quantité. En cas de catastrophe, ça sera peut-être aussi notre Salut.

Et oui, l'être humain n'est pas fait pour l'espace, mais l'être humain a un très fort potentiel d'adaptation aussi.
patheticcockroach Hors ligne VIP 7663 points
Le #1154222
Ulysse2K a écrit :

Un de nos membres a dit (qu'il m'excuse si je ne me souviens plus de son pseudo), que l'espace n'est pas le milieu de l'homme ! Et c'est la stricte réalité des choses !

Notre organisme n'est prévu que pour vivre sur Terre ou sur une planète à 99,99 % identique (qu'on n'a pas trouvé à ce que je sache). Dès lors, pourquoi consacrer des sommes aussi colossales pour aller se balader dans le système solaire alors qu'il y a temps de soucis à résoudre sur notre planète bleue ? Je ne suis pas contre l'envoi de sondes qui permettent de vérifier des hypothèses scientifiques mais vouloir marcher (ou habiter) sur une planète voisine relève de l'absurdité. La Lune est hostile, Mars est hostile et toutes les autres planètes sont soit gazeuses, ont une atmosphère acide ou une température proche de celle de l'enfer. Bref, elles sont "invivables pour l'Homme".

Concernant le "terraforming", on en est très loin et cela relève encore de la science-fiction. Alors, Messieurs les scientifiques, politiques et investisseurs ne serait-il pas temps de prendre NOTRE réalité en main et de sauver notre espèce qui galope vers son extinction ? Consacrez plutôt tout cet argent à la recherche contre le cancer ou maladies qui empoisonnent notre quotidien avant de se préoccuper d'un hypothétique avenir très lointain !

Si on ne s'occupe pas d'aujourd'hui, il n'y aura pas de demain !!!!


On ne pourra rien faire tant que l'opinion publique en général refusera, pour commencer, d'admettre le problème de la surpopulation. Car on peut se serrer la ceinture, faire du bio et de l'écolo autant qu'on veut, dans [population]*[conso par personne], tant que [conso par personne]>0 la population ne peut pas croître indéfiniment... La planète se porterait mieux avec 1 million d'humains bien pollueurs qui recyclent rien qu'avec ses 6 milliards (bientôt 7?) actuels dont une bonne partie fait le tri sélectif mais part chaque année en vacances en avion.
Le #1154322
Ulysse2K a écrit :

Un de nos membres a dit (qu'il m'excuse si je ne me souviens plus de son pseudo), que l'espace n'est pas le milieu de l'homme ! Et c'est la stricte réalité des choses !

Notre organisme n'est prévu que pour vivre sur Terre ou sur une planète à 99,99 % identique (qu'on n'a pas trouvé à ce que je sache). Dès lors, pourquoi consacrer des sommes aussi colossales pour aller se balader dans le système solaire alors qu'il y a temps de soucis à résoudre sur notre planète bleue ? Je ne suis pas contre l'envoi de sondes qui permettent de vérifier des hypothèses scientifiques mais vouloir marcher (ou habiter) sur une planète voisine relève de l'absurdité. La Lune est hostile, Mars est hostile et toutes les autres planètes sont soit gazeuses, ont une atmosphère acide ou une température proche de celle de l'enfer. Bref, elles sont "invivables pour l'Homme".

Concernant le "terraforming", on en est très loin et cela relève encore de la science-fiction. Alors, Messieurs les scientifiques, politiques et investisseurs ne serait-il pas temps de prendre NOTRE réalité en main et de sauver notre espèce qui galope vers son extinction ? Consacrez plutôt tout cet argent à la recherche contre le cancer ou maladies qui empoisonnent notre quotidien avant de se préoccuper d'un hypothétique avenir très lointain !

Si on ne s'occupe pas d'aujourd'hui, il n'y aura pas de demain !!!!


La colonisation/implantation sur la Lune ou sur Mars ne sont pas spécialement à l’ordre du jour… mais il y a 2 points qui peuvent justifier l’exploration spatiale
Le premier étant la recherche : si on veut pouvoir un jour atteindre d’autres planètes, il faudra bien qu’on passe par différentes étapes progressives (on n’est pas passé du carrosse à l’avion de ligne du jour au lendemain ) .

La seconde est plus « immédiate » et concerne la recherche et l’exploitation de minerai. Si je ne me trompe pas, des analyses qui avaient été faites sur le sol lunaire étaient ressorti sa richesse et sa potentielle utilisation. A l’époque le pétrole coulait à flot et les réserves énergétiques ne manquaient pas (on ne se posait même pas la question ) , l’investissement semblait probablement trop cher.
Maintenant, entre la raréfaction des ressources et les avancées technologiques dans les programmes spatiaux, il en est peut-être autrement. Je ne dis pas que c’est une certitude, mais c’est peut-être une piste engagée.

Après les US ont trouvé un répit de quelques dizaines d’années en se lançant dans l’exploitation du gaz de schiste (qui va les faire devenir autonome en énergie et même carrément exportateur d’ici quelques années). Bon après perso les gaz de schiste, j’en veux pas (pas le gaz en lui-même mais les effets ravageurs de son exploitation ) . M’enfin bon, ça c’est une autre histoire…

Le #1155492
waxime a écrit :

Ulysse2K a écrit :

Un de nos membres a dit (qu'il m'excuse si je ne me souviens plus de son pseudo), que l'espace n'est pas le milieu de l'homme ! Et c'est la stricte réalité des choses !

Notre organisme n'est prévu que pour vivre sur Terre ou sur une planète à 99,99 % identique (qu'on n'a pas trouvé à ce que je sache). Dès lors, pourquoi consacrer des sommes aussi colossales pour aller se balader dans le système solaire alors qu'il y a temps de soucis à résoudre sur notre planète bleue ? Je ne suis pas contre l'envoi de sondes qui permettent de vérifier des hypothèses scientifiques mais vouloir marcher (ou habiter) sur une planète voisine relève de l'absurdité. La Lune est hostile, Mars est hostile et toutes les autres planètes sont soit gazeuses, ont une atmosphère acide ou une température proche de celle de l'enfer. Bref, elles sont "invivables pour l'Homme".

Concernant le "terraforming", on en est très loin et cela relève encore de la science-fiction. Alors, Messieurs les scientifiques, politiques et investisseurs ne serait-il pas temps de prendre NOTRE réalité en main et de sauver notre espèce qui galope vers son extinction ? Consacrez plutôt tout cet argent à la recherche contre le cancer ou maladies qui empoisonnent notre quotidien avant de se préoccuper d'un hypothétique avenir très lointain !

Si on ne s'occupe pas d'aujourd'hui, il n'y aura pas de demain !!!!


si on avait toujours eu cette mentalité, l'Amérique n'aurait pas été découvert

aller dans l'espace va permettre de trouver des nouveaux matériaux non existant sur Terre ou en trop faible quantité. En cas de catastrophe, ça sera peut-être aussi notre Salut.

Et oui, l'être humain n'est pas fait pour l'espace, mais l'être humain a un très fort potentiel d'adaptation aussi.


"si on avait toujours eu cette mentalité, l'Amérique n'aurait pas été découvert" ... voyager sur Terre n'a rien à voir avec l'espace ! Ces découvertes (comme l'Amérique) ont été effectuées sur NOTRE planète, dans NOTRE milieu. Dans l'espace nous connaissons l'hostilité qui nous attend, il n'y a pas d'inconnue sur les dangers que cela représente . L'espace n'est pas fait pour l'Homme ! Vas sur le site du CNRS qui donne un résumé du métabolisme des astronautes après un séjour dans la stations spatiale européenne. Tu verras les "effets de l'espace" sur nous ! C'est édifiant et tu pourras mieux cerner les choses afin de comparer le comparable

"aller dans l'espace va permettre de trouver des nouveaux matériaux non existant" ... Là encore je suis désolé de te contredire car nous en avons la liste complète de ces "matériaux" (Le tableau périodique des éléments), et nous pouvons même "synthétiser" des atomes qui n'existent pas dans la nature (Ex : le plutonium 239, ...). A ce propos, tous les cailloux venus de l'espace (météorites) sont composés d'atomes connus sur Terre. La spectrographie et l'analyse des astres n'a jamais révélé d'atomes inconnus à ce jour. Renseignes-toi sur la manière dont nos atomes (le carbone, le fer, l'or , etc ...) sont arrivés sur Terre et tu verras que les matériaux inconnus n'existent QUE dans les films Même si nous parvenons à réaliser certains alliages suite à l'absence de pesanteur, cela ne justifie pas la présence de l'Homme sur une autre planète et les dépenses qui en découlent. Une lecture intéressante et vulgarisée (si cela t'intéresse) : "Poussières d'étoiles" et "Patience dans l'Azur" d'Hubert Reeves (Astro-physicien de renom)

"mais l'être humain a un très fort potentiel d'adaptation aussi." ... Ha oui ? Comment expliques-tu qu'un minable virus comme le VIH (qui est issu de la Terre en plus) arrive à écrouler nos barrières immunitaires aussi facilement ? Tu parles d'une adaptation On veut affronter des rayonnements cosmiques ou de hautes énergies, des températures proches du zéro absolu, un état d'apesanteur qui décalcifie nos os et on n'est pas foutu d'éliminer un petit brin d'ARN terrestre encapsulé dans quelques protéines et lipides
Le #1155512
orakaa a écrit :

Ulysse2K a écrit :

Un de nos membres a dit (qu'il m'excuse si je ne me souviens plus de son pseudo), que l'espace n'est pas le milieu de l'homme ! Et c'est la stricte réalité des choses !

Notre organisme n'est prévu que pour vivre sur Terre ou sur une planète à 99,99 % identique (qu'on n'a pas trouvé à ce que je sache). Dès lors, pourquoi consacrer des sommes aussi colossales pour aller se balader dans le système solaire alors qu'il y a temps de soucis à résoudre sur notre planète bleue ? Je ne suis pas contre l'envoi de sondes qui permettent de vérifier des hypothèses scientifiques mais vouloir marcher (ou habiter) sur une planète voisine relève de l'absurdité. La Lune est hostile, Mars est hostile et toutes les autres planètes sont soit gazeuses, ont une atmosphère acide ou une température proche de celle de l'enfer. Bref, elles sont "invivables pour l'Homme".

Concernant le "terraforming", on en est très loin et cela relève encore de la science-fiction. Alors, Messieurs les scientifiques, politiques et investisseurs ne serait-il pas temps de prendre NOTRE réalité en main et de sauver notre espèce qui galope vers son extinction ? Consacrez plutôt tout cet argent à la recherche contre le cancer ou maladies qui empoisonnent notre quotidien avant de se préoccuper d'un hypothétique avenir très lointain !

Si on ne s'occupe pas d'aujourd'hui, il n'y aura pas de demain !!!!


La colonisation/implantation sur la Lune ou sur Mars ne sont pas spécialement à l’ordre du jour… mais il y a 2 points qui peuvent justifier l’exploration spatiale
Le premier étant la recherche : si on veut pouvoir un jour atteindre d’autres planètes, il faudra bien qu’on passe par différentes étapes progressives (on n’est pas passé du carrosse à l’avion de ligne du jour au lendemain ) .

La seconde est plus « immédiate » et concerne la recherche et l’exploitation de minerai. Si je ne me trompe pas, des analyses qui avaient été faites sur le sol lunaire étaient ressorti sa richesse et sa potentielle utilisation. A l’époque le pétrole coulait à flot et les réserves énergétiques ne manquaient pas (on ne se posait même pas la question ) , l’investissement semblait probablement trop cher.
Maintenant, entre la raréfaction des ressources et les avancées technologiques dans les programmes spatiaux, il en est peut-être autrement. Je ne dis pas que c’est une certitude, mais c’est peut-être une piste engagée.

Après les US ont trouvé un répit de quelques dizaines d’années en se lançant dans l’exploitation du gaz de schiste (qui va les faire devenir autonome en énergie et même carrément exportateur d’ici quelques années). Bon après perso les gaz de schiste, j’en veux pas (pas le gaz en lui-même mais les effets ravageurs de son exploitation ) . M’enfin bon, ça c’est une autre histoire…


"Le premier étant la recherche : si on veut pouvoir un jour atteindre d?autres planètes, il faudra bien qu?on passe par différentes étapes progressives (on n?est pas passé du carrosse à l?avion de ligne du jour au lendemain ) ." ... Ok sur ce point mais il y a une nuance à saisir. A moins de trouver le moyen de "courber" l'espace pour se déplacer d'un point très éloigné à un autre, il n'y a aucun espoir qu'une vie d'homme (80 ans-90 ans) puisse atteindre une autre planète que Mars. Et quand on voit le prix d'extraction d'un minerai sur Terre, je doute fort que cela soit plus "rentable" sur Mars (extraction + transport)

Je ne suis pas contre les projets spaciaux mais je trouve qu'il y a vraiment trop d'argent investis alors que tant de choses sont à faire ici bas. Si en marchant tu gardes les yeux rivés sur les étoiles, tu vas te planter à coup sûr

Je visionnais encore "Avatar" ce WE (j'adore) et je me disais justement en regardant le début : "Quand on voit les difficultés que nous avons pour assembler et entretenir une toute petite station spatiale, on est quand même loin de posséder ce vaisseau gigantesque du film ... très loin même"
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]