Samsung : pas de mineurs chez ses fournisseurs mais des irrégularités

Le par  |  0 commentaire(s) Source : AFP
logo-samsung

Samsung annonce les résultats de l'inspection de ses fournisseurs qui n'a pas mis au jour l'exploitation d'enfants sur les chaînes de montage mais relève des irrégularités.

Les conditions de travail sur les sites de production des assembleurs font l'objet d'une attention particulière cette année alors qu'Apple et Foxconn ont signé un accord en vue d'améliorer une situation pouvant devenir explosive.

Règles de sécurité, heures supplémentaires sans limite voire travail d'enfants sur les chaînes de montage sont autant d'éléments régulièrement dénoncés par les associations et les ONG, ce qui, outre les conséquences parfois mortelles sur les sites, peut avoir des conséquences désastreuses en terme d'image pour les grandes marques clientes des assembleurs.

Après que l'association China Labor Watch a affirmé avoir constaté la présence de mineurs sur des chaînes de montage de produits électroniques pour Samsung, le groupe coréen a aussitôt lancé une opération d'inspection de ses fournisseurs chinois.

L'enquête sur le site concerné n'avait pas confirmé la présence d'adolescents mais Samsung avait décidé de passer en revue l'ensemble de ses fournisseurs. Après plusieurs mois d'enquête auprès de 105 sociétés travaillant directement pour lui, le géant coréen indique ne pas avoir trouvé d'éléments concernant le travail dissimulé d'adolescents sur les chaînes d'assemblage.

En revanche, des irrégularités ont été notées concernant des dépassements d'heures supplémentaires et des systèmes illégaux d'amende contre les employés en cas de retard ou d'absence. Samsung annonce déjà vouloir mettre en place de nouvelles directives d'ici 2014 pour remédier à ces problèmes, suivant ainsi les traces d'Apple pour tenter de normaliser les conditions de travail.

logo-samsung Le groupe coréen va poursuivre son enquête dans 144 usines produisant des composants pour Samsung mais aussi pour d'autres marques. Un suivi sera mis en place en 2013 avec des sanctions ou même la rupture du contrat de fourniture selon la gravité des irrégularités observées.

Les sociétés chinoises épinglées sont invitées à mener des actions correctrices à bref délai tandis qu'un encadrement va être mis en place, avec la formation des cadres et l'instauration de lignes d'appel pour les salariés.

Le mouvement initié par Apple sur un contrôle plus strict des conditions de travail chez les fournisseurs est bien en train d'essaimer dans toute l'industrie, comme l'avaient anticipé les observateurs. Le groupe japonais Nintendo a également annoncé une surveillance accrue de ses fournisseurs chinois.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]