Semiconducteurs : Samsung s'allie à GlobalFoundries sur la gravure 14 nm pour contrer TSMC

Le par  |  1 commentaire(s) Source : Wall Street Journal
Wafer logo

Surprise : le fondeur Samsung s'allie avec GlobalFoundries pour utiliser les mêmes procédés de gravure en 14 nm avec transistors 3D FinFET et constituer une force d'opposition au fondeur taiwanais TSMC.

Il n'y a pas si longtemps (un an) était évoqué l'existence d'un plan " Kill Taiwan" mené par Samsung pour affaiblir les fondeurs taiwanais, et notamment le géant TSMC, ce qui ne manquait pas d'inquiéter les entreprises locales.

S'il existe, il vient peut-être d'entrer dans une nouvelle phase avec l'annonce d'une alliance entre les fondeurs Samsung et GlobalFoundries qui va unifier leurs méthodes de gravure de semiconducteurs et les engager dans un avenir commun et qui pourrait maintenir les très gros clients dans leur giron.

logo-samsung On pense notamment à Apple, fidèle client de Samsung pour la fabrication des processeurs pour ses appareils mobiles mais qui pourrait faire appel au concurrent TSMC pour les prochaines générations (peut-être dès le processeur Apple A8 attendu cette année).

Les deux fondeurs devraient proposer des méthodes de production similaires, permettant un transfert des commandes des clients de l'un à l'autre sans difficulté, notamment en cas d'adaptation rapide à la demande.

GlobalFoundries logo Il y a aussi dans cet accord la possibilité de réaliser des économies d'échelle sur les technologies de gravure les plus avancées, dont les coûts de R&D et d'achat d'équipements de dernière génération sont de moins en moins supportables pour une société seule.

Mais dans le cadre de cet accord, on notera que GlobalFoundries a accepté d'abandonner ses propres travaux sur la gravure en 14 nm de transistors 3D FinFET pour prendre une licence sur la technologie équivalente chez Samsung.

C'est une manoeuvre inédite chez les fondeurs qui peut aussi permettre d'accélérer la disponibilité de cette technologie de gravure. Si Intel est le leader en la matière et sera capable de livrer des composants gravés en 14 nm dès le trimestre en cours, Samsung pourra suivre le mouvement d'ici la fin de l'année sur son site d'Austin, au Texas, où sont produits les processeurs mobiles pour Apple, tandis que GlobalFoundries sera opérationnel début 2015.

A noter que l'alliance entre Samsung et GlobalFoundries avait été évoquée dès le mois de novembre 2013 sous forme d'une rumeur liée à la production du processeur Apple A9 attendu en 2016.

Complément d'information
  • Samsung : la gravure en 7 nm FinFET dès début 2018
    Le fondeur TSMC a affirmé à plusieurs reprise pouvoir démarrer la gravure en 7 nm début 2018. Le groupe Samsung se positionne à son tour pour ne pas manquer ce créneau, alimentant la course à la finesse de gravure entre les deux ...
  • Gravure en 10 nm FinFET : Samsung lance la production de masse
    Comme il l'avait fait pour le 14 nm, Samsung est le premier à annoncer officiellement le lancement de la phase de production de masse pour la gravure 10 nm FinFET que l'on retrouvera dans les processeurs mobiles haut de gamme de début ...

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1721192
Encore un petit effort et ils arriveront à 1 nm, la limite physique.

Après il faudra trouver une autre technologie que la gravure du silicium...

EDIT : si je me souviens bien, en 2001 on était à 180 nm. On a divisé par 13 la finesse de gravure en 13 ans (!). A ce rythme on arrivera à 1 nm aux alentours de 2030.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]