Les scientifiques déterminent enfin l'origine de la Lune

Le par  |  17 commentaire(s)
Lune

Ce n'était resté qu'une théorie jusqu'à maintenant : les scientifiques viennent de confirmer que notre Lune est née de la collision d'une ancienne planète avec notre Terre.

Elle est l'astre le plus proche de notre planète, et pourtant, on ne savait toujours pas avec certitude comment était née notre Lune. Trois récentes études menées sur notre satellite naturel nous apportent toutefois des précisions sur son origine.

terre Les scientifiques indiquent ainsi que notre Lune est née d'une collision entre notre Terre et Théia, une planète dont la taille était proche de celle de Mars.

Jusqu'ici, il était admis que la Lune était née d'une collision entre la Terre et un impacteur il y a de cela 4,5 milliards d'années. Néanmoins, la théorie se heurtait à un autre fait admis : l'impacteur devenant satellite reste composé à 80 % de sa matière d'origine. Or, notre Lune affiche une composition très proche de notre Terre, suffisamment pour que l'on évoque pendant un temps un morceau de Terre expulsé dans l'espace suite à une collision importante, ou même la formation d'un binôme de planètes jumelles.

Chaque corps du système solaire dispose d'une composition presque unique. Pour les identifier, les scientifiques examinent les rapports isotopiques de l'oxygène des astres pour mettre en évidence des signatures isotopiques.

La chance de voir un astre venir percuter la Terre avec une composition presque identique semble alors presque nulle... Mais cette idée vient de voler en éclat suite aux travaux de recherche du CNRS de Bordeaux. Sean Raymond indique ainsi " Nous avons fait tourner les modèles avec un millier de corps d'une centaine de kilomètres de diamètre et une centaine de milliers de kilomètres environ. Nous avons alors regardé les grands impacts ayant touché la protoplanète la plus similaire à la Terre. Dans 20 à 30 % des cas, la composition de l'impacteur était très proche."

Une analyse partagée par l'équipe du docteur Hagai Perets du Technion d'Haïfa qui indique que " Beaucoup des impacteurs sur une planète ont une composition très proche à celle des planètes qu'ils rencontrent, comme celle que nous constatons entre la Terre et la Lune."

De fait, Théia aurait bien pu être une jumelle de la Terre l'ayant percuté 100 millions d'années après la naissance du système solaire, et dont les restes se sont reformés en orbite autour de la Terre sous la forme que nous connaissons aujourd'hui.

Au fil des années, les deux astres ont joué de leurs influences l'une sur l'autre, la Lune perdant la majorité de son atmosphère et affichant un paysage désertique criblé d'impacts de météorites.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1839325
Oui, mais bon ....
Dans quelques années, on va avoir des astrophysiciens qui vont peut-être affirmer encore une autre hypothèse ....
Moi, je prends cette info avec des pincettes
Le #1839327
En lisant le titre, je me disais justement ce que les lignes qui le suivent me confirment
( attention le mal de tête )
Le #1839331
On pourrait avoir un lien vers l'article d'origine?

Parceque là, c'est pas très clair:
" Nous avons fait tourner les modèles avec un millier de corps d'une centaine de kilomètres de diamètre et une centaine de milliers de kilomètres environ. Nous avons alors regardé les grands impacts ayant touché la protoplanète la plus similaire à la Terre. Dans 20 à 30 % des cas, la composition de l'impacteur était très proche."

Et puis la traduction Google, c'est pas le top:
" Beaucoup des impacteurs sur une planète ont une composition très proche à celle des planètes qu'ils rencontrent, comme celle que nous constatons entre la Terre et la Lune."

En plus d'être traduit n'importe comment ça ne "démontre" pas grand chose... Si on prend la citation ci-dessus et "l'impacteur devenant satellite reste composé à 80 % de sa matière d'origine" (au début de l'article) on peut en déduire que la composition de la Lune est proche de celle de la Terre.. CQFD


Le #1839333
ce que je ne comprends pas c'est si une planète a heurté la terre, pourquoi l'empreinte n'est pas visible sur terre, elle devrait être gigantesque.

on a bien des traces de météorites tels que le célèbre dôme de Vredefort en Afrique du sud, alors que là ca devrait être 1000x plus grand, non?
Le #1839335
a écrit :

ce que je ne comprends pas c'est si une planète a heurté la terre, pourquoi l'empreinte n'est pas visible sur terre, elle devrait être gigantesque.

on a bien des traces de météorites tels que le célèbre dôme de Vredefort en Afrique du sud, alors que là ca devrait être 1000x plus grand, non?


Peut-être sous l'eau, à moins que les plaques tectoniques ont arrangées le tout, à moins que ce ne soit la gravité et l'érosion qui ont niveler le tout
Le #1839336
Jusqu'à la prochaine théorie-preuve... Comme dit DeepBlueOcean
Le #1839350
zorglub123 a écrit :

On pourrait avoir un lien vers l'article d'origine?

Parceque là, c'est pas très clair:
" Nous avons fait tourner les modèles avec un millier de corps d'une centaine de kilomètres de diamètre et une centaine de milliers de kilomètres environ. Nous avons alors regardé les grands impacts ayant touché la protoplanète la plus similaire à la Terre. Dans 20 à 30 % des cas, la composition de l'impacteur était très proche."

Et puis la traduction Google, c'est pas le top:
" Beaucoup des impacteurs sur une planète ont une composition très proche à celle des planètes qu'ils rencontrent, comme celle que nous constatons entre la Terre et la Lune."

En plus d'être traduit n'importe comment ça ne "démontre" pas grand chose... Si on prend la citation ci-dessus et "l'impacteur devenant satellite reste composé à 80 % de sa matière d'origine" (au début de l'article) on peut en déduire que la composition de la Lune est proche de celle de la Terre.. CQFD


Cherche pas trop, ca veut juste dire qu'ils ont fait x nombre d'experimentations dont tu ne verra pas le travail sauf en entrant au CNES.

Et avec de la flemme ou des super ordi, ils ont meme fait cela de maniere virtuelle.


L'impact lui n'est pas forcement visible selon le type de materiau entrant en collision.
Qu'il s'agissent de noyaux de metal, de lave en fusion ou d'amas de poussieres, ca depend de a periode geothermique car la Terre n'a pas toujours été une belle balle bleue peuplée de nabots.
Le #1839351
Le #1839390
Et si la lune était un œuf ?
Le #1839488
a écrit :

ce que je ne comprends pas c'est si une planète a heurté la terre, pourquoi l'empreinte n'est pas visible sur terre, elle devrait être gigantesque.

on a bien des traces de météorites tels que le célèbre dôme de Vredefort en Afrique du sud, alors que là ca devrait être 1000x plus grand, non?


il y a 4.5 milliards d annees, la terre etait juste une boule de matiere en fusion a cette epoque, pas encore stable et extremement malleable.

avec la force de rotation, elle s est reformee et a retrouve sa forme plus ou moins spherique d origine... sans aucune trace. mis a part la lune.

et ca fait un paquet d annees que cette hypothese est acceptee par la majorite des scientifiques.

wikipedia est ton ami : http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_Terre#Origine

pour 5comm aussi, un peu de culture ne fait de mal a personne...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]