Les objets connectés, ces trackers pas toujours bien sécurisés

Le par  |  4 commentaire(s)
Xiaomi Mi band Pulse

Les objets connectés se multiplient et engrangent nos données personnelle mais une étude d'AV Test relève que les constructeurs font encore beaucoup d'erreurs mettant en péril la sécurité des données.

AV-Test-logoLes montres et bracelets connectés se multiplient et permettent de mieux suivre son activité physique au quotidien comme durant les sessions sportives, enregistrant une foule de données personnelles. Mais ces informations sont-elles suffisamment protégées d'un accès frauduleux ?

AV Test a mené une étude de sécurité sur huit produits en explorant deux axes : les données recueillies sont-elles sécurisées face à un accès non autorisé et les données des capteurs peuvent-elles être modifiées et manipulées ?

Cette seconde approche est liée au fait que certains organismes et entreprises commencent à récompenser les utilisateurs ayant une activité physique régulière, dont la démonstration passe par l'utilisation de bracelets connectés.

Pour les différents appareils testés, AV Test a étudié trois grands domaines : les capteurs, les applications et les communications en ligne, constituant autant de points d'entrée possible pour un accès aux données, avec l'examen d'éléments comme la sécurisation des échanges de données, le chiffrement des données ou la détection de modifications des données.

Les différents objets et montres connectés testés sont :

  • Basis Peak
  • Microsoft Band 2
  • Mobile Action Q-Band
  • Pebble Time
  • Runtastic Moment Elite
  • Striiv Fusion
  • Xiaomi Mi Band
  • Apple Watch

AV Test observe dans ses résultats des défaillances chez tous les fabricants, avec des niveaux de risque variable, conduisant à conclure que les fabricants "n'accordent pas suffisamment d'attention à l'aspect sécuritaire".

AV Test objets connectes securite

Certaines faiblesses sont parfois présentes mais restent difficiles à exploiter, modulant le risque. Sur les appareils testés, "le trio Runtastic, Striiv et Xiaomi cumule le plus de facteurs de risque : 7 à 8 facteurs de risque sur 10 possibles", indique encore l'étude.

La Pebble Time ou le Microsoft Band 2 s'en sortent mieux, avec deux ou trois facteurs de risque, de même que l'Apple Watch, malgré quelques point de fragilité dans l'accès à certaines informations.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1912067
Qu'est-ce que ça coûte de sécuriser les échanges ? Un certificat ?
Le #1912087
skynet a écrit :

Qu'est-ce que ça coûte de sécuriser les échanges ? Un certificat ?


De ne pas avoir deux pains aux raisins à la place des mains.


Peace.
Le #1912103
Luxus a écrit :

skynet a écrit :

Qu'est-ce que ça coûte de sécuriser les échanges ? Un certificat ?


De ne pas avoir deux pains aux raisins à la place des mains.


Peace.


Connaissais pas celle la
Le #1912190
La connexion de tout se doit un minimum de sécurité ...
Or, la carence des constructeurs se révèle être manifeste
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]